Le 18/03/2021

Red Pill : le bon, le moins bon et le mauvais [PARTIE 2] - Éducation & Démagogie

Red Pill : le bon, le moins bon et le mauvais [PARTIE 2] - Éducation & Démagogie
Analyse critique des différents bons et mauvais points de la Red Pill (éducation et démagogie)

Bonjour et bienvenue,

c'est Bertrand de la Fondation MAGister, l’école des Héros du monde réel.

Dans cet épisode on va continuer à parler des bons et des mauvais points de la Red Pill.

Pour rappel, la Red Pill dont il est question ici, c'est une idéologie masculine qui a éclos un peu partout sur Internet à propos de la nature des hommes et des femmes, notamment vis-à-vis des relations hommes femmes.

Comment fonctionne les femmes, qu'est-ce qu'elles veulent vraiment, qu'est-ce qui les repousse, comment faire pour les attirer et coucher avec, comment doit se comporter un vrai homme, comment un vrai homme doit intégrer les femmes dans sa vie.

Voilà en gros ce sur quoi se concentre la Red Pill.

La particularité de la Red Pill est de prendre le contre-pied de la vision romantique classique véhiculée par la société mainstream.

L'idée est d'enlever le conditionnement social, de révéler les vérités dures à entendre, de révéler les vérités qui dérangent.

Ce n'est pas juste des conseils relationnels, c'est vraiment tout un paradigme idéologique.

Et dans cet épisode on va continuer à analyser les différents bons et mauvais points de la Red Pill,

ce qu'on a commencé à faire dans l’épisode précédent.

On va d’abord commencer la vidéo par un bon point.


Bon point : ça t'apprend à être un homme

Un bon point de la Red Pill c’est qu’au moins, ça t’apprend à être un homme.

Ou tout du moins ça te donne une idée claire de ce que c'est que d'être un homme.

Ça ne le fait pas forcément correctement, mais au moins ça le fait.

Ça te donne une certaine éducation initiatique à propos de la vie, du rôle de l'homme et des relations hommes femmes.

D’un point de vue historique, l'avènément du post-modernisme et du relativisme qui va de pair, l'avènement du stade Vert dans les dynamiques développementales en spirale, ça a fortement neutralisé les rôles et les catégories entre les personnes.

Le rôle de la femme, le rôle de l’homme, etc.

Ça a également fait passer à la trappe tout l’aspect préceptes et commandements de la culture.

Du genre “ne fais jamais ceci ou cela”, “ne laisse jamais ceci ou cela arriver”, etc.

Ça a dissout les traditions culturelles typiques des stades Bleus et antérieurs au Bleu.

(Et au passage si vous ne comprenez pas le délire sur les couleurs, je vous invite à consulter la série de vidéos sur le modèle des dynamiques développementales en spirale).

Certains parents font même tout pour ne pas influencer leurs enfants, ils font tout pour que leur enfant ait un conditionnement neutre, comme si c’était une mauvaise chose de les conditionner.

Ça a des côtés positifs, mais ça a aussi des côtés négatifs.

Parce que du coup pour les jeunes, ce n’est pas tellement qu'ils ont lâchés le modèle Bleu et pré-Bleu,

non c’est qu’ils n’ont jamais eu le modèle Bleu.

Ils n'ont jamais été conditionné par un système Bleu.

Ils sont nés dans la neutralité post-moderne Verte.

D'un point de vue Bleu, ils sont perdus, ils n’ont pas de repères.

Ils ne se rendent même pas compte qu'ils ne sont pas du tout traditionnellement masculins,

parce qu’ils n’ont pas vraiment d’idée de ce à quoi ça correspond.

Ils sont confus sans réaliser leur propre confusion.

Ils ont une sorte d’autisme vis-à-vis des dynamiques de polarisation sexuelle notamment.

Ils parlent à tout le monde de la même manière, de manière neutre, ce qui fait qu’ils ne rentrent jamais dans des dynamiques sexuelles,

dynamiques sexuelles qui dépendent d’une dualité et d'une polarisation entre notre énergie et l’énergie d'une autre personne.

Ils n'ont même pas conscience des questions auxquelles ils ont des réponses à trouver pour éclairer et expliquer leurs problèmes.

Notamment leurs problèmes niveau relations intimes.

Ils vivent dans une réalité intérieure en décalage avec certaines réalités extérieures.


Donc oui c'est vrai, pour se développer au niveau supérieur et évoluer, en tant qu'individu et en tant que société, on ne peut pas rester au stade Bleu et toutes les catégories fixes qui vont avec.

C’est trop limitant.

Le stade Bleu doit être transcendé.

Mais, le stade Bleu doit aussi être inclus et intégré.

Développer et intégrer le Bleu est crucial et nécessaire pour construire les fondations de l’individu et se développer davantage.

On ne peut pas le sauter.

Notamment parce que même quand les gens sont évolués, certaines parties plus primitives de leur cerveau répondent toujours aux dynamiques bleues,

et si toi tu n'es pas capable de comprendre ces dynamiques et d'interragir et de répondre correctement avec, tu vas avoir des problèmes.

Des problèmes qui vont te laisser confus.

C'est comme un langage que tu dois savoir maîtriser.

On ne peut pas directement se développer sainement aux stades supérieurs sans passer par l’intégration des stades inférieurs.

Le problème c’est que beaucoup de personnes au stade Vert font tout ce qui est en leur pouvoir pour détruire le Bleu partout où ils le trouvent.

Pour le balayer comme s’il n’avait jamais existé et/ou qu'il n’avait plus aucun sens.

Ils font en sorte que les nouvelles générations sautent les stades Bleu et pré-Bleu.

Ce manque de conditionnement “traditionnel” est particulièrement valide pour les jeunes hommes qui ont été couvés par leur mère et/ou qui n’ont pas eu de modèle de père valide, ni d’autre modèle masculin.

Du coup ce n'est pas étonnant que par effet de contre-balancier, des mouvements de défense de Bleu émergent.

Et la Red Pill en est une.

La Red Pill est à fond sur les rôles et les codes bien définis, elle parle énormément de masculinité et de féminité.

Elle est également à fond sur le côté préceptes et commandements du genre “ne laisse jamais une femme contrôler tes émotions”, “arrête de pardonner les femmes”, etc.

Comme je vous l’ai déjà dit la Red Pill a plein de problèmes, mais pour développer du Bleu, et te donner une idée claire de ce qu’est un homme, et t’apprendre à être un homme, te donner des repères sur les dynamiques de pouvoir et d’attraction primitives qui se jouent en permanence entre les valeurgies, c'est mieux que rien.

Encore une fois j’insiste sur le fait que la Red Pill ne fait pas ce travail d’éducation correctement, mais au moins elle le fait.

Et si les individus plus développés de la société refusent de faire ce travail d’éducation alors qu’ils pourraient le faire correctement, de manière équilibrée, sans tomber dans l’idéologie,

eh bien il ne faut pas s’étonner que ce travail d'éducation soit fait par des personnes moins développées qui sont incapables de le faire correctement et sans tomber dans l’idéologie.

Il y a une citation de Tyler de RSD (qui était à la base une grosse entreprise de coaching en séduction, pick up tout ça) qui résume bien les choses.

En gros je paraphrase mais il disait que la seule seule chose qui craint plus que d’apprendre à séduire les filles c’est de ne pas apprendre à séduire les filles, et de rester complètement incompétent, frustré, etc.

La société moderne a tendance à stigmatiser tout ce qui touche à la compréhension des dynamiques sexuelles, à juger ça de manière moralisatrice comme si c’était forcément malsain de chercher à en apprendre plus là dessus (“c’est de la manipulation !”, “ils veulent juste avoir du sexe les pervers !”).

Pour la société moderne on a juste à rester soi-même et tout va bien se passer.

Ce qui est du gros bullshit.

Personnellement je pense qu’on devrait instaurer une éducation obligatoire de ce genre de choses à l’école.

Ça éviterait en amont l’émergence de bien des dérives toxiques

Parce qu’encore une fois si on laisse les gens perdus et sans bonne éducation à ce niveau,

eh bien tôt ou tard ils vont aller chercher l’éducation là où ils peuvent la trouver.

Et comme ils auront accumulé beaucoup de frustration et d’émotions négatives, l’éducation qui va résonner avec eux, ça sera typiquement des idéologies comme la Red Pill qui vont exploiter ces émotions négatives.

Ce qui nous mène au point suivant.


Mauvais point : de la démagogie pour les hommes blessés

Un mauvais point de la Red Pill c’est qu’elle est extrêmement démagogue.

Elle solidifie un cadre tribaliste “nous contre eux” dans lequel il n'y a aucune interdépendance ou coopération possible ;

les femmes restent une tribu ennemie jusqu’à la fin et non de potentielles partenaires.

La démagogie de la Red Pill réside essentiellement dans sa critique des biais egoïques comme si les membres du parti adverse, les femmes, était les seules à en être coupables (cf. l’épisode 1 de cette série).

La Red Pill est une idéologie qui est souvent utilisée de manière à rejeter la faute sur l'autre et se rassurer vis-à-vis de soi-même.

Les communautés Red Pill sont en ce sens très très similaires aux communautés sur les Pervers Narcissiques (PN).

Les communautés sur les PN diabolisent les PN, parce que ça fait plaisir à entendre de savoir que c'est l'autre qui est fou et qui a un problème.

Ça veut dire que ce n’est pas notre faute, et que ça ne l’a jamais été.

Forcément on acquiesce.

Dans ces communautés les gens sont unis par leur diabolisation du PN.

Dynamiques tribales “nous contre eux”.

De la même manière les communautés Red Pill diabolisent les femmes, parce que ça fait plaisir à entendre que c'est elles qui ont un problème.

C'est très confortable d'entendre à longueur de journée que c'est la faute des femmes.

...

Dans l’épisode 254 je vous parlais du principe de l’identité compensatrice pour couvrir une identité déficiente.

La Red Pill est très souvent utilisée pour faire ça.

En gros l'idéologie Red Pill attire énormément d'hommes blessés et égocentrés, et qui ont besoin de compenser.

Elle fait de la démagogie sur ces hommes là.

Pour être à fond dans l'idéologie Red Pill (et non juste avoir une phase où on se renseigne) il faut être dans une dynamique très très réactive.

Ce qui ironiquement est anti-alpha.

La plupart des pro-Red Pill sont en effet dans une dynamique complètement réactive vis-à-vis des femmes,

et notamment vis-à-vis de blessures qu'ils ont en relation avec les femmes.

Souvent une déception vis-à-vis d’une femme qu’ils ont aimé dans leur période Blue Pill.

Ce qui est pourquoi ils ont ce besoin de compenser et de rejeter la faute sur les femmes.

Parce que quelque part, ils ne l'ont jamais digéré.

Et ils ne veulent plus jamais que ça leur arrive.

L'ironie c'est que beaucoup de pro-Red Pill disent de se méfier des femmes qui ont une relation toxique avec les hommes.

Qui ne sont pas en paix avec les hommes.

Notamment avec leur père.

C'est un signe que psychologiquement ça va être difficile d'avoir une relation saine avec elle, un signe qu’elles sont “endommagées”.

Et vous savez quoi, je suis d'accord, c'est clairement mauvais signe.

Mais ce que je trouve ironique c'est que les pro-Red Pill sont eux-mêmes le stéréotype des hommes qui ont une relation toxique avec les femmes.

Ils sont le miroir de ce qu'ils critiquent.

Ils ne sont pas du tout en paix avec les femmes, ils ont toute cette énergie réactive vis-à-vis d'elles.

Et étant donné cette énergie c'est impossible de développer une relation saine,

parce qu'au moindre accrochage ils vont directement contextualiser ça comme un problème de la fille.

Évidémment.

D'où la difficulté de construire des relations interdépendantes, qui nécessitent d’avoir un état d’esprit présupposant la coopération, capable de négocier les problèmes en se décentrant de ses intérêts egoïques.

...

Et donc quand je dis que les hommes qui se font séduire par le contenu Red Pill sont égocentrés, c'est en ce sens là.

C'est pas dans le sens où ce sont des gens insensibles aux autres, qui ne pensent qu'à leur gueule, ou un truc grossier du genre.

Non c'est plus subtil, c'est dans le sens où quand tu leur racontes une histoire qui les mets en position de légitimité, en position du bon face au méchant,

ils ne vont pas prendre de recul sur l'histoire pour se dire "attend est-ce que c'est une perspective objective ?

Est-ce que je ne suis pas en train de me faire brosser dans le sens du poil ?"

Non, ils vont l'avaler tout cru cette histoire. Ils vont acquiescer.

Ils ne vont pas chercher à comprendre l'autre avant d'être compris eux.

C'est pour ça que ce genre d'idéologie est dangereuse.

Parce que beaucoup de personnes sont sensibles à ce type de lavage de cerveau,

ça appuie sur tous leurs mauvais boutons pour faire empirer et enfoncer encore plus dans cette mauvaise tendance, dans cette façon egocentrée de traiter la réalité,

ce cadre tribaliste “nous contre eux”, dans lequel non seulement il y a un ego, mais en plus il y a un ego collectif.

C'est assez similaire aux cercles complotistes qui ont tendance à rassembler toutes les personnes sensibles à ça,

et qui en se rassemblant enlèvent toute résistance qui pouvait contre-balancer et réguler l’expression de leurs biais, et donc mettent leurs biais complètement hors de contrôle, complètement débridés.

Beaucoup de complotistes se croient être l’élite éveillée, qui est du côté de la vérité.

De la même manière, beaucoup de pro-Red Pill se croient être l’élite des hommes, les “alphas”.

La vérité ? Beaucoup d’ahuris qui se croient évéillés et beaucoup hommes blessés et réactifs qui se prennent pour des alphas.

Encore une fois l'ironie est vraiment profonde.

La Red Pill te dit que les femmes vont abuser de toi si tu es trop naïf.

Elles vont profiter de ta naïveté et de tes désirs et les exploiter contre tes véritables intérêts.

Et la grande ironie c'est que les promoteurs de la Red Pill profitent tellement de la naïveté et du désir des jeunes hommes immatures.

Ce n'est pas les mêmes désirs, mais le principe est le même.

Ils exploitent les biais comme des prédateurs.

C'est très ironique car la Red Pill est le miroir de ce qu'elle critique.

Par exemple la Red Pill va te dire que la Blue Pill, Disney, tout ça, ça exploite tes désirs d'un monde idéal et romantisé pour te faire croire à quelque chose que tu as envie de croire.

Alors que la Red Pill exploite aussi tes désirs d'un monde idéal et romantisé, dans lequel la femme est la fautive de tout, et dans lequel pour avoir du succès facile avec les femmes il faut suivre leurs enseignements.

Ça aussi c'est te faire croire à quelque chose que tu as envie de croire.

C'est juste une version différente du monde idéal et romantisé.

Oui la société Blue Pill te fait des promesses de facilité, mais l’idélogie Red Pill est elle aussi parsemée de promesses de facilité.

...

Autrement dit la Red Pill c'est l'épitome de la démagogie masculine.

Ça charme et brosse dans le sens du poil toutes les potentialités basse conscience qui sont enfouies dans l'esprit des hommes.

Leur avarice, leurs blessures, leurs frustrations, leur colère, leurs peurs, leurs insécurités, leur haine, leur tribalisme sexiste, leur désir de pouvoir.

Et la plupart des hommes se font hameçonner par ça et avalent tout, le hameçon, la ligne et la canne à pêche, parce que ça fait tellement de bien à leur ego d'être validé par le contenu Red Pill.

C'est comme de faire pendre un bout de viande devant une bête affammée.

Et encore une fois ce n’est pas sans rappeler beaucoup de complotistes qui avalent sans réfléchir la moindre “théorie” qui valide leurs biais et leurs attentes.

Notons pour finir que le plaisir egoïque procuré par la Red Pill vient aussi du fait qu’elle remplit le besoin d’appartenance à une communauté.

Cela fait du bien de sentir qu’on fait partie d’une tribu unie par les mêmes valeurs, une tribu qui nous comprend.

Mais bien sûr ce tribalisme mène à de la consanguinité idéologique et à la radicalisation qui en découle, ce dont je vous ai parlé dans le premier épisode et dont on reparlera encore d’ici un ou deux épisodes, parce que c’est important.

C’est un point qui dépasse la Red Pill, la Red Pill est juste un bon exemple de cette catégorie de problèmes,

qui consiste à se laisser enfermer dans une capsule de conscience xénophobique.

Notre cerveau a une propension naturelle à faire ça.

Cf. épisodes 229, ou épisodes 64 à 67 si vous voulez plus de détails.

Si je vous parle des dangers de la Red Pill, ce n’est pas tellement pour vous dire de faire attention à la Red Pill, mais pour faire attention aux biais qui mènent à des idéologies de ce type et qui sont très répandues.

La Red Pill est juste un exemple d’illustration.


Mauvais point : Philosophes du dimanche

Un mauvais point de la Red Pill, c’est que les pro-Red Pill croient qu'ils voient les choses telles qu'elles sont, alors qu'ils voient les choses d'une manière hyper simpliste et réductrice.

Les choses sont complexes et nuancées, et la Red Pill balance toute la nuance et la complexité de notre nature par la fenêtre,

pour ne laisser qu'une carricature.

Une carricature qui comme par hasard sert les intérêts politiques de la Red Pill.

Dit autrement les pro-Red Pill sont des philosophes et biologistes du dimanche, qui effleurent les sujets de manière amateure et se les approprient comme si tout ce qu’ils disaient étaient parfaitement fondé.

C'est typiquement ce qu’on appelle de la “bro-science”.

Ils vont vaguement parler de nature, de biologie, mais en même temps ne comprennent pratiquement rien aux nuances et à la profondeur de la théorie de l'évolution, aux jeux à somme nulle, etc.

Leur perception de tous ces concepts est très orientée et très superficielle.

Pareil pour l'éveil.

En gros ils disent que les filles ne sont pas vraiment comment on pense qu'elles sont naïvement.

Autrement dit, ils disent que notre perception naïve des filles ne reflète pas la réalité.

Ils font passer ça pour quelque chose de spécial.

Sauf qu'encore une fois ça n'a rien de spécial, c'est valable pour tout.

Y compris pour nous-même.

Tant qu'on n'investigue pas on croit naïvement qu'on fonctionne d'une certaine manière, qu'on est cet Ego separé du reste du monde, qui contrôle l'Orchestre de notre existence.

Alors même que c'est notre perception qui donne naissance à notre existence.

Tout dans ce monde est “trompeur”.

Tout dans ce monde a une double nature.

C'est ridicule de croire que ça ne s'applique qu'aux filles.

Beaucoup de pro-Red Pill pensent qu'ils sont sages, qu'ils sont au dessus de l’aveuglement commun. 

Qu'ils voient les dynamiques en temps reel, les pièces invisibles, etc.

La vérité c'est qu'ils ne voient quasiment rien.

Ils sont dans leur petite bulle.

Obsédé par leur ego, leur éveil est ciblé sur le sexe.

Ils n'ont que des réalisations spécifiques au fonctionnement des interactions sociales.


Mauvais point : décrit comment sont les choses, et non comment elles devraient être

Un mauvais point de la Red Pill c’est qu’elle est très rétrograde.

Elle est bloquée sur le passé.

Elle crée un maintien du statut quo comme si le statut quo a toujours été là.

Alors que non, le monde est en constante évolution.

Le modèle des dynamiques développementales en spirale en est une bonne illustration.

Contrairement à ce que laisse croire la Red Pill, il n’y a pas une nature humaine fixe depuis des millénaires.

L’état des choses qu'on essaie de maintenir ou de décrire actuellement, il a été une nouveauté un jour, il n'a pas toujours été là.

Tu ne peux pas dériver ce que devrait être une situation de ce qu’elle est actuellement.

Sinon il n’y aurait jamais d’évolution.

Ce problème de la Red Pill est plus ou moins lié à la loi de Hume et aux paralogismes naturalistes.

...

La Red Pill en mettant sur un piedestal la nature statique des choses, elle crée une résistance au changement.

Elle ne prône pas l’acceptation et la transcendance des limites de notre héritage passé, mais l’exploitation de ces limites de notre héritage passé.

Parce que la nature des femmes et ceci ou cela, alors on doit agir comme ceci ou cela.

Ce qui empêche le lâcher prise, entretient l’héritage passé, et donc freine l’évolution.

La Red Pill affirme implicitement que les hommes peuvent évoluer et passer d’un équilibre développemental à un autre.

En gros qu'ils peuvent passer de Beta Blue Pill à Alpha Red Pill.

Et pourtant elle affirme explicitement que les femmes ne changeront jamais vraiment.

Elle fait comme si les filles n’étaient pas elles aussi dans des phases de transition entre un équilibre et un autre,

comme si elles n’étaient pas en conflit interne vis-à-vis de ce qu’elles veulent et valorisent,

comme si ce qui est activé en elles ne dépendait pas aussi de leurs conditions de vie.


Sur ce, on continue la liste des bons et mauvais points de la Red Pill dans le prochain épisode ! Il y aura un peu plus de bons points dans la prochaine partie ;)


Maîtrisez votre esprit, développez votre conscience, élevez votre existence !

S'ABONNER AUX VIDÉOS