Le 08/09/2020

Les arnaques du développement personnel

Pourquoi y a-t-il autant de bullshit dans le domaine du développement personnel ?

Arnaques développement personnel coach​​​​​​​

Bonjour et bienvenue,

c'est Bertrand de la Fondation MAGister,

l'École des Héros du Monde Réel.

...

Dans le développement personnel moderne,

on entend souvent parler du pouvoir des bonnes habitudes.

Les habitudes sont souvent présentées comme la solution par excellence.

On vous dit que les personnes qui réussissent dans la vie sont les personnes qui ont les bonnes habitudes.

On dirait presque une solution magique étant donné la façon dont c'est présenté.

Une solution magique qui met soit disant 21 jours à s'installer dans votre cerveau.

...

Dans la mini-série de vidéos qu'on va commencer, je vais prendre le contre-pied de tout ça.

Parce que j'ai remarqué que depuis quelques années les habitudes c'est devenu le nouveau bullshit théorique pseudo-scientifique du développement personnel.

Des théories basées sur du vent

Pour moi 99% des gens dans le développement personnel ne savent pas très bien de quoi ils parlent quand ils parlent d'habitude.

Ils confondent avec plein d'autres choses.

Et ça vaut pour ce que disent la plupart des coachs à propos des habitudes.

Leur modèle est très simplifié et imprécis.

Et en disant ça je ne remets pas en question l'efficacité des méthodes de ces coachs mais simplement les modèles théoriques sur lesquels leurs méthodes sont basées.

Un peu comme ce que j'avais fait à propos des modèles simplistes de la loi d'attraction dans la série de vidéos qui commence à partir de l'épisode 48.

Je vous avais expliqué qu'en pratique les modèles simplistes de la loi d'attraction ça marchait, vous pouviez les utiliser comme guides et les suivre sans problème pour avoir des résultats,

mais que de 1 / la théorie du pourquoi ça marchait, c'était pas vraiment la théorie expliquée par la plupart des livres et coachs.

Et de 2 / c'est que même si ça permet d'avoir des résultats, ben ça vous condamne à rester bloqué à un niveau intermédiaire parce qu'il y a des dynamiques que ça ne prend pas en compte et que ça n'explique pas étant donné que c'est trop simplifié et imprécis.

Encore une fois je précise que je ne remets pas en question le principe de la loi d'attraction,

mais simplement les versions formules magique de la loi d'attraction qui sont légions depuis une vingtaine d'années.

Je vous referais bientôt des vidéos sur ce qu'est la véritable loi d'attraction selon moi et sur ce que ce n'est pas.

Sans bullshit, vraiment ?

Bref, et donc j'ai remarqué qu'il se passe exactement la même chose avec les habitudes depuis quelques années.

Les habitudes sont devenues la nouvelle formule magique pour créer des résultats positifs et ça apporte pas mal de confusions inutiles.

Et ce qui est marrant c'est que beaucoup de coachs se disent être pragmatiques,

se disent que la loi d'attraction et compagnie c'est du vent,

se disent que eux leurs théories et leurs solutions sur les habitudes sont basées sur du concret, sur du solide, sur les mécanismes du cerveau, etc

Alors qu'en vérité, leur théorie sur les habitudes c'est aussi du vent.

La vérité c'est qu'ils ne comprennent pas grand chose au cerveau et qu'ils utilisent des concepts à connotation scientifique pour justifier la crédibilité de leurs méthodes.

Exactement comme ce qui se passe avec la loi d'attraction et les émissions et les réceptions d'ondes de la pensée, les vibrations, les fréquences, etc

Encore une fois leurs méthodes marchent et peuvent donner certains résultats, mais leur théorie c'est du vent.

La plupart des théories sur les habitudes que l'on trouve dans le développement personnel moderne présentent des trous béants, ce n'est pas solide du tout.

Donc je vais essentiellement détruire et démystifier la solution magique des habitudes dans cette mini-série de vidéos,

je vais vous expliquer tous les problèmes et les failles qu'il y a autour du concept d'habitude en tant que solution,

je vais vous expliquer ce qui agit vraiment dans le cerveau et qui est confondu avec le pouvoir des habitudes.

Parce que oui il y a bien plusieurs choses qui expliquent le pouvoir que ça a.

Au delà de la critique

Comme toujours mon but est de vous aider à y voir plus clair, pas simplement de critiquer gratuitement.

Je déteste les sceptiques qui font juste être sceptiques.

C'est facile de faire du scepticisme primaire, il y a plein de personnes qui le font sur Internet.

Par contre, des personnes qui essaient d'apporter des explications alternatives, de prendre du recul, tout de suite il y en a beaucoup moins.

La raison étant que le scpeticisme primaire est animé par l'énergie de la critique.

Le scepticisme primaire n'est pas animé par la compréhension.

Le sceptique primaire a juste envie de descendre des idéologies qui ne tiennent pas debout, sans chercher à comprendre pourquoi elles ne tiennent pas debout.

...

Et d'ailleurs dans ce premier épisode on va d'abord prendre du recul et se questionner sur pourquoi les modèles et les contenus de développement personnels sont souvent assez approximatifs et limités dans le fond.

On va essayer de comprendre les dynamiques qui sont en jeu et qui expliquent cet état des choses.

Ça peut paraître un peu dur de ma part tout ce que je viens de dire à propos des théories qu’on retrouve un peu partout,

mais en réalité je comprends tout à fait pourquoi beaucoup de modèles de développement personnel sont très approximatifs et bourrés de banalités.

C'est inévitable que ce soit la norme.

C'est vraiment difficile de faire autrement en fait.

C'est une question de survie.

C'est très difficile d'échapper à l'approximation.

Quand ton métier est dans le développement personnel, plus tu t'éloignes de l'approximation plus tu prends des risques pour la survie de ton business et donc par extension

plus tu prends de risques pour ta survie tout court si c'est ton gagne pain.

Pourquoi ?

Eh bien parce que de 1 / ça prend beaucoup de temps, d'énergie et de rigueur de rechercher, de décortiquer, d'approfondir et de comprendre comment quelque chose fonctionne vraiment, et c'est assez dur.

Honnêtement je ne pense pas que ce soit accessible à tout le monde intellectuellement parlant, il faut certaines dispositions.

Et même si tu as le potentiel, si tu veux le faire sérieusement ça va te bouffer beaucoup beaucoup de tes ressources (à commencer par ton temps et ton attention).

...

Et de 2 / c'est beaucoup plus difficile d'attirer des clients et de vendre avec des informations complexes.

Parce que la plupart des gens veulent des solutions simples et des raccourcis pour régler leurs problèmes.

La plupart des gens ne veulent pas la vérité complexe et nuancée, ils veulent un truc qui brosse leur cerveau dans le sens du poil.

Pourquoi ? Parce que l'évitement de la douleur est l'un des plus grands motivateur du comportement.

Donc toutes les informations qui demandent des efforts de réflexion et de concentration,

tout ce qui crée des confusions et des conflits dans l'esprit,

ça ne sera jamais populaire car ça libère des neurotransmetteurs de douleur qui fait fuir le cerveau par défaut.

À l'inverse de ce qui est simple et clair à comprendre et qui confirme nos croyances,

ça ça libère des neurotransmetteurs qui nous font nous sentir bien, qui nous font nous sentir en sécurité.

...

Ce qui au passage est la raison pour laquelle les politiciens qui se font élire par la majorité font des discours simplistes et démagogues,

ils répètent les mêmes choses bâteaux encore et encore pour brosser les cerveaux par défaut dans le sens du poil et induire un sentiment de sécurité.

Parce que les politiciens qui ne se répètent pas dans leur message, ça crée de la confusion et du doute chez les gens.

Les gens sont perdus.

Et ça donne le sentiment que le candidat n'est pas clair dans sa tête et dans son programme.

Et la plupart des gens vont justement voter pour le candidat qui leur inspire un sens de l'orientation.

Donald Trump est un bon exemple de ça.

Il parle de manière assurée.

Et son absence de doute est interprété par le cerveau de ses électeurs comme un signe qu'il sait très bien où il va et qu'il a raison.

L'absence de doute entraîne l'absence de doute.

Ça crée un faux sentiment de sécurité.

Beaucoup d'américains ont voté pour lui parce que son message est clair.

Mais hélas ce qui crée la clarté n'est pas toujours des bons facteurs.

Les personnes qui sont trop bêtes pour réaliser leur incompétence ont moins de doutes

que les personnes qui sont trop intelligentes pour ne pas réaliser leur ignorance.

Pour se remettre en question il faut d'abord la capacité de se remettre en question.

Autrement dit les personnes qui ignorent leur incompétence sont souvent plus sûres d'elles

que les personnes qui sont conscientes de leur ignorance.

Effet Dunning-Kruger.

Et pour plus d’informations sur tout ce que je viens de dire, je vous invite à consulter l’épisode 228.

...

La plupart des gens ont un esprit critique extrêmement peu développé, ils n'y connaissent pas grand chose en développement personnel,

donc les solutions approximatives et simplistes ça passera crème.

Et par conséquent, quand tu es “auteur” dans ce domaine, ce n'est ni le plus rentable en termes de travail, ni le plus rentable en termes de marketing de chercher à créer les modèles les plus exacts.

Et donc la plupart des coachs n'ont pas le temps pour ça, ça les empêcherait de vivre de leur business, c'est trop risqué.

Et pour ceux qui arrivent à vivre de leur business, ben ça les empêcherait de faire grandir leur business.

Parce qu'encore une fois c'est très coûteux de faire de la recherche sérieuse.

...

En conséquence il n'est pas étonnant que le degré de réflexion moyen dans le développement personnel soit scandaleusement bas.

La plupart des producteurs de contenu répètent juste des idées préconçues sans vraiment les avoir analysé en profondeur.

On balance des idées sous forme de vidéos ou de produit le plus vite possible sans prendre le temps de les maîtriser.

Le bullshit simpliste est la norme.

Non pas par volonté de faire du bullshit simpliste.

Mais par contraintes de production, et parce que ça passe.

Si ça ne passait pas aussi bien, personne ne le ferait.

...

C'est la loi de l'offre et de la demande combinée à la pression de sélection naturelle qui s'applique sur nos vies.

Pour les consommateurs comme pour les producteurs,

notre temps et notre attention sont limités, du coup ça biaise l'offre et la demande.

L'énergie de la vie prend le chemin de moindre résistance.

Et les récuperssions de ces principes au niveau du développement personnel,

c'est la production d'idées simplistes par les acteurs du développement personnel,

parce que c'est plus facile à produire et parce que ça marche mieux en termes d'audience.

Soit les producteurs de contenu qui perçent produisaient déjà de base des idées simplistes depuis le début et donc ça a bien pris pour eux.

Soit ils ont été forcés de produire des idées simplistes et éviter de parler de certains sujets pour percer et une fois qu'ils se sont habitués à se conformer à ce fonctionnement,

ils sont resté comme ça.

Une prison au plafond de verre

Le problème c'est qu'on peut devenir prisonnier de ce système et ne pas évoluer.

Ça mène inévitablement à de la stagnation.

En fait quand tu n'y connais rien au développement personnel et que tu es nouveau,

toutes les idées simplistes qui vont droit au but c'est bien pour toi.

Parce que tu n'as encore rien entendu et que tu n'as pas besoin de plus que ça pour te mettre sur le chemin, c'est parfait pour démarrer.

Mais le problème c'est qu'une fois que tu es bien avancé,

au bout d'un moment dans ton chemin de développement personnel,

ça va tourner en rond tout ça.

Ça sera trop basique pour te faire avancer davantage, tu vas être confronté à un plafond de verre.

Tu auras déjà entendu les mêmes banalités encore et encore, ça sera du réchauffé pour ton cerveau.

Le rapport signal sur bruit sera de plus en plus faible.

Et tes problèmes particuliers (et les solutions qui vont avec) ne seront jamais éclairés et traités de manière pertinente.

Comme si on te donnait toujours des pièces carrées ou rondes pour boucher les trous dans ton puzzle, mais que toi tu avais des trous avec une forme plus complexe ! 

Par exemple sur YouTube, la plupart des producteurs de contenu en développement personnel démultiplient les vidéos qui vont droit au point, sans tangentes, et sans digressions.

Pourquoi ? Parce que les cerveaux par défaut de tous les nouveaux clients qui arrivent dans la sphère du développement personnel, c'est ça qu'ils veulent.

Ils veulent les sujets de base, ils veulent les raccourcis, ils veulent les solutions simples,

ils ne veulent pas de blabla et de digressions qui leurs semblent inutiles et non pertinentes.

Si la vidéo digresse ou parle d'un sujet avancé, ils vont couper et aller voir ailleurs.

Ça va les faire fuir.

Le problème c'est qu'au bout d'un moment les coachs qui suivent ce modèle de production,

ben ils vont beaucoup se répéter.

Ils vont donner l'illusion de produire plus de contenu, mais en fait c'est de la gonflette,

leur rapport signal sur bruit est faible,

car ils injectent très peu de nouveauté ou de profondeur d'une année à l'autre,

ils vont juste répéter plus vite le même signal et se complaire au même niveau.

Et donc quand tu es un ancien client tu n'auras plus rien à apprendre d'eux, ça va tourner en rond.

Si tu restes dans ce schéma du débutant,

à savoir de rechercher les raccourcis et les solutions simples,

eh bien paradoxalement c'est ça qui va te faire perdre du temps et élonger ton chemin.

Ça va te faire tourner en rond et t'empêcher d'accéder au niveau supérieur.

Parce que ton cerveau sera toujours nourri des mêmes banalités.

Tu vas sans arrêt basculer d'une vidéo simpliste à une autre sans approfondir ce que tu sais déjà.

C'est ce que j'appelle se noyer dans la simplicité.

Le chemin de moindre résistance que tu emploies devient le chemin de grande résistance pour ton développement.

...

Moi dans mon contenu c'est plutôt l'inverse,

je n'hésite pas à parler sujets plus obscurs et utiliser des mots complexes au risque de perdre du monde,

et je fais beaucoup de digressions et de tangentes.

Je fais rarement des vidéos qui vont droit au but, en général je parle toujours de choses annexes.

Par exemple là on est dans une sorte de grosse digression par rapport au but de cette série de vidéos (démystifier le pouvoir des habitudes).

Cet épisode tout entier est une digression en fait.

Ce qui fait que ce n'est pas l'idéal pour les débutants.

Le débutant, il aura l'impression que ça ne sert à rien ce blabla, il ne verra pas vraiment en quoi ça peut le faire avancer et lui apporter des résultats dans sa vie.

Mais pourtant sur le long terme c'est ce genre de digressions qui augmentent notre conscience et notre degré de compréhension de la vie,

c'est ça qui nous aide à connecter les points, à y voir plus clair,

et donc qui nous aide à mieux avancer.

...

Comme je vous le disais dans l'épisode 12,

dans le monde moderne, en suivant la stratégie instinctive consistant à passer sa vie à éviter les dépenses de temps et d'énergie,

on perd son temps et son énergie à essayer des méthodes qui ne marchent pas bien.

Et c'est pareil pour l'évitement du stress, l'évitement de l'incertitude et l'évitement de la complexité.

Ça nous revient toujours à la gueule.

...

Après d'un autre côté ce challenge que la plupart des producteurs de contenu évitent,

ça laisse un boulevard à des personnes un peu folles comme moi pour s'attaquer à la complexité et développer des modèles de développement personnel avancés,

pour les personnes qui ont assez entendu de banalités comme ça et qui veulent passer au niveau supérieur.

Ce qui permet d'attirer les personnes qui sont vraiment sérieuses et avancées,

et de filtrer celles qui n'ont pas encore le niveau.

Ce qui sur le long terme est je pense une très bonne stratégie de business parce que même si elles sont moins nombreuses,

tout est beaucoup plus facile avec les personnes sérieuses et avancées,

c'est beaucoup mieux de travailler avec elles.

...

Et donc encore une fois avec cette série vous allez voir que ça ne va pas être juste de la critique de la solution magique des habitudes.

Non, il y a des choses super intéressantes à en tirer de ces histoires d'habitudes.

Comme pour la loi d'attraction ce n'est pas par hasard qu'autant de personnes en parlent et se disent que ça marche, que ça a apporté des résultats dans leur vie.

Il y a vraiment plein de choses derrière à comprendre.

Le rôle premier du coach

Avant de clore cet épisode je veux juste revenir sur le bullshit dans le développement personnel.

Vous savez quand je me suis intéressé sérieusement au développement personnel,

au début j'avais une mauvaise image du bullshit.

Je triais les informations, je cherchais à trier le vrai du faux, je cherchais à invalider les théories bidons.

À chaque fois que je découvrais que tel ou tel auteur connu racontait du bullshit ça m'énervait qu'il se fasse de l'argent en vendant du bullshit.

Je me disais mais bon sang comment c'est possible de se faire autant d'illusions, c'est du délire.

Plus j'en découvrais plus j'avais l'impression que c'était des barjos qui croyaient à des choses insensées.

Notamment vis-à-vis de tout ce qui est New-Age.

...

Ce qui m'a fait changé d'avis, c'est que je me suis rendu compte que le bullshit était quasiment partout en développement personnel.

Y compris chez les auteurs que je soupçonnais le moins.

Tout le monde se faisait des illusions.

Chacun à sa manière.

C’est juste la sophistication qui variait.

Et de réaliser ça, ça m'a forcé à réaliser que ça ne servait à rien de chercher à invalider les théories bullshit.

Parce que la plupart des gens s'en foutent.

Ce que veulent les gens c'est du bullshit qui leur convient et/ou qui leur font un effet positif dans l’immédiat.

Ils s’en fichent que ce soit un effet placebo.

Dit autrement, une personne ne peut pas vraiment se faire arnaquer par un produit si elle a le sentiment d’avoir gagné au change en obtenant ce produit.

L’échange de valeur est positif, indépendamment de la valeur “objective” qu’une tierce personne peut avoir du produit.

Mind fuck !

De réaliser ça, ça m'a forcé de réaliser que le rôle premier des coachs et auteurs en développement personnel n'était pas du tout de donner des informations les plus sérieuses et bien fondées possibles.

C'était impossible que ce soit leur rôle étant donné la quantité astronomique de bullshit.

C'était forcément autre chose.

Et d’un point de vue systémique, je ne pouvais pas me dire non plus qu’ils étaient là sans raison, qu’ils ne servaient à rien, etc.

(Qui suis-je pour dire ce qu’ils apportent aux autres ?)

Et donc j'ai réalisé qu'en fait le rôle premier des coachs c'était tout simplement d'être là.

Leur rôle c'est d'être un support humain et d'accompagner les gens.

Leur rôle c'est de nourrir certaines valeurs.

D'inspirer les esprits.

Peu importe ce qu'ils disent du moment que ça nourrit, cultive et recharge certaines valeurs.

Ce qui est pourquoi valeur et énergie sont pour moi pratiquement synonymes (cf épisode 239 sur les “valeurgies”).

Il y a tellement de "clients" dans le développement personnel qui cherchent juste à se recharger spirituellement et avoir leur dose de certaines valeurs et d'inspiration en consommant du contenu.

Ni plus, ni moins.

Ce qui est pourquoi les gens consomment plus de développement personnel quand ils vont mal.

Ils ont besoin de se ré-équilibrer énergétiquement.

Ils veulent juste une transaction positive, même si objectivement, ils se font arnaquer et ont eu un médicament placebo.

Donc le bullshit placebo en développement personnel n'est pas prêt de disparaître.

Dans les centaines d'années à venir il y aura toujours des coachs à balancer quotidiennement du vent ou du réchauffé simpliste,

du moment que ce vent nourrit des valeurs et fournit de l'inspiration.

Parce que le rôle premier des coachs est d'être là et d'offrir un support pour maintenir en vie certaines valeurs qui nous animent ou qui ont besoin d'être ré-animées.

J’insiste pour que vous compreniez bien, mais un ordinateur qui fournirait de précieux conseils ne remplirait pas ce rôle, il ne rechargerait pas pareil nos valeurs, parce que lui il ne les a pas ces valeurs.

On veut que ce soit un être humain qui nous supporte, pas quelque chose auquel on ne se sent pas connecté.

L’esprit humain a besoin de régulièrement se nourrir d’une présence humaine.

Et pour un coach remplir ce rôle et maintenir sa présence implique de faire des concessions en termes de travail de fond.

Mais et la morale dans tout ça ?

Si vous êtes à un niveau de conscience relativement avancé, vous allez pouvoir vous dire “oui mais de donner régulièrement des placebos ça enferme les gens dans des solutions court-termistes qui ne règlent rien et qui rendent les gens dépendants de ces solutions court-termistes, et donc c’est mal !”.

Et oui d’une certaine manière vous aurez raison.

Mais ce jugement de valeur est relatif.

Car dans l’absolu toutes les solutions sont court-termistes et ne servent à rien !

Ça n’a pas d’importance que tu aies fait de l’exercice physique la semaine dernière, il faudra en refaire cette semaine.

Est-ce que ça veut dire que l’exercice physique doit être jeté ou qu’il faut développer une solution alternative ?

Non, tu y reviens à l’exercice physique parce que c’est connecté à nos affects et que ça fait partie de la vie !

Il faut bien que certaines choses fassent partie de la vie n’est-ce pas ?

Et d’un point de vue absolu, peu importe ce que sont ces choses, elles seront toujours court-termistes, dans le sens où elles pourront toujours être remplacées par quelque chose de relativement moins court-termistes.

Tout dans notre vie est un cycle sans fin.

On finit un projet, game over ? Non, on passe au projet suivant.

D’une certaine manière c’est ça la vie, passer d’un cycle à un autre, en faire l’expérience.

Les cycles sont juste plus ou moins gros, mais dans l’absolu ils sont tous infiniement petits.

Il est absurde de croire que certains de nos cycles valent vraiment plus que d’autres dans l’absolu.

La vie n’a pas de but ultime, tout ce que nous faisons nous le faisons parce que cela nous semble être “juste” et non parce que c’est absolument “juste” (qui peut dire ce qui est absolument “juste” !).

Encore une fois tout dans nos affects est au final dénué d’ancrage.

Pourquoi on trouve des boobs et des muscles un peu partout dans beaucoup de jeux-vidéo ?

Parce que ça plaît à notre cerveau primitif !

Il ne nous en faut pas plus.

...

Bref, tout ça pour dire qu’il faut accepter qu’à ce stade d’évolution, la vie est essentiellement faite pour fonctionner à cette échelle de solutions placebos,

et notamment que certaines personnes ne sont pas encore prêtes/capables de fonctionner à une échelle de solutions plus globale.

Leur psyché en est encore trop au stade Violet du modèle des dynamiques en spirale, elles ont besoin de la présence et du soutien du chaman, même si objectivement le chaman fait n’importe quoi pour les aider.

Et donc à cette échelle ces solutions placebos ne sont pas mal, mais bien.

Elles sont parfaitement adaptées !

De la même manière qu’avoir un rapport sexuel après une dispute peut à un certain niveau être une solution adaptée pour résoudre un conflit.

Cela semble bête, mais justement il y a une partie de notre cerveau “bête” qui répond bien à ça, et pour laquelle ça résout quelque chose.

Rituels tribaux, version moderne

Ainsi donc, le domaine du développement personnel est bien plus tribal, ritualistique, social, primitif et court-termiste qu'on ne pourrait l'imaginer.

C'est clairement un équivalent moderne des anciennes pratiques religieuses et spirituelles.

Le rôle premier est de structurer les valeurs pour structurer la vie.

C'est de la fitness mentale et du renforcement de valeurs.

Les petites vieilles qui vont à la messe de dimanche, c'est l'équivalent des personnes qui vont écouter la "nouvelle" vidéo hebdomadaire de leur coach en développement personnel.

Il n'y aura probablement rien de nouveau dans la vidéo.

De la même manière qu'il n'y aura rien de nouveau à la messe.

De la même manière que quand on fait de la musculation, on répète encore et encore les mêmes exercices.

Et ce n'est pas une mauvaise chose, ça fait partie intégrante du fonctionnement de la nature et des sociétés humaines.

C’est humain, tribal, violet.

...

Si vous voulez en savoir plus sur ces dynamiques énergétiques en relation avec les valeurs,

j'en parle plus en détails dans les épisodes 190 et 239.

Et pour augmenter votre compréhension des systèmes de valeurs, je vous conseille également ma série sur le modèle des dynamiques développementales en spirale,

qui commence à partir de l'épisode 146.

...

Sur ce on attaquera le coeur de cette nouvelle série sur les habitudes dans le prochain épisode de cette série.


>> Épisode suivant : La réalité : une langue maternelle insoupçonnée

<< Épisode précédent : Ces deux "portails" doivent être ouverts pour te développer et évoluer #0251

Maîtrisez votre esprit, développez votre conscience, élevez votre existence !

S'ABONNER AUX VIDÉOS