Le 04/09/2020

Ces deux "portails" doivent être ouverts pour te développer et évoluer #0251



Si l'un de ces deux portails est fermé alors ton développement et ton évolution seront bloqués.

Bonjour et bienvenue,

c'est Bertrand de la Fondation MAGister,

l'École des Héros du Monde Réel.

...

À la fin du dernier épisode, je vous disais que l'extraversion et l'introversion il faut un peu voir ça comme les deux bras de notre cerveau.

Le confort qu'on a avec dépend essentiellement de l'utilisation qu'on en fait régulièrement, et qu'on en a fait régulièrement dans le passé,

des habitudes qu'on a développé, de l'intégration qu'on en a fait, de l'image qu'on a de nous, de notre perspective,

et non de nos inclinations initiales.

...

Dans cet épisode je voudrais prendre le temps de me concentrer sur l'identité et l'image de soi.

À partir du moment où on se considère en tant que droitier ou gaucher, ça implique des choses sur nos possibilités, et ça crée des effets placebo et nocebo.

Mentalement on se dit que ce n'est pas possible et donc physiologiquement ça ne devient pas possible, c'est bloqué.

Comme je vous le disais dans les épisodes 79, 80 et 83, l'effet placebo, c'est énorme, c'est beaucoup plus large que ce qu'on croit.

L'effet placebo avec les faux médicaments qui soigent quand même,

c'est juste un exemple de l'effet de la perspective narrative sur la dynamique énergétique et physiologique de l'organisme.

Un exemple de l'effet de ce que tu crois qui est en train de se passer sur ce qui se passe vraiment.

Un exemple de l'effet d'où est-ce que tu crois que ta vie est en train d'aller, sur où elle va vraiment.

...

Un exemple de l'effet des mouvements de la réalité, de l'identité et de la narration internes sur des choses beaucoup plus primitives.

...

Autrement dit, c'est l'effet du contexte narratif et identitaire sur l'ouverture et la fermeture de processus physiologiques au sein de notre organisme.

Au niveau de notre évolution personnelle, cette ouverture et cette fermeture d'esprit on peut la résumer en deux gros portails.

Si l'un des deux portails est fermé alors c'est bloqué.

Il faut ouvrir les deux portails.

Le premier portail c'est celui de la malléabilité et de l'évolution du soi.

Avoir ce portail fermé ça veut dire penser qu'on est né comme on est, et qu'on ne pourra jamais changer, on restera comme ça toute notre vie, on doit faire avec nos forces et nos faiblesses actuelles.

Ça veut dire avoir une conception fixe de soi qui ne permet pas de devenir quelqu'un d'autre, qui ne permet pas le développement de nos faiblesses, qui ne permet pas la transformation, qui ne permet pas l'évolution, qui ne permet pas la croissance, etc.

...

À l'inverse, avoir ce portail de la malléabilité du soi ouvert ça veut dire avoir une conception malléable et extensible de soi qui permet le développement de nos faiblesses, qui permet l'évolution et la transformation, qui permet la croissance, qui permet de devenir quelqu'un d'autre.

Ça veut dire penser que selon notre attitude et nos efforts on peut changer ce qu'on est, on n'est pas condamné à rester comme on est.

Il y a tout un sous-champ de la recherche scientifique sur ce sujet, dont la chef de file est Carol Dweck.

Personnellement, je trouve la théorie de ces recherches juste, mais un peu simpliste et insuffisante pour tout expliquer.

En gros l'idée générale de Carol Dweck c'est que le simple fait de se croire fixe ou de se croire améliorable, ça va radicalement changer notre relation avec l'effort.

Si on croit qu'on est fixe on va faire des efforts uniquement là où on a des forces et on va laisser tomber là où on a des faiblesses, parce que ça ne sert à rien, on ne peut pas s'améliorer là où on est nul.

Tous nos résultats dans la vie sont le reflet de nos qualités et de nos défauts.

...

À l'inverse si on croit qu'on est malléable et améliorable, on va faire des efforts même là où on a des difficultés parce qu'on sait qu'on peut se développer et s'améliorer.

Tous nos résultats dans la vie sont le reflet de notre travail ou de notre manque de travail.

Il y a eu plusieurs études pour démontrer cette théorie.

En gros des enfants ont été conditionnés à développer un état d'esprit qui induit qu'ils sont fixes et que leurs résultats dépendent de leurs forces et de leurs faiblesses,

ou ils ont été conditionnés à développer un état d'esprit qui induit qu'ils sont améliorables et que leurs résultats dépendent de leur travail.

Certaines études ont montré que ça influence les performances des élèves et d'autres ont montré non.

Et pour moi c'est logique que ça ne marche pas toujours.

Parce que le problème de cette théorie c'est qu'elle ne prend pas en compte le deuxième portail, qui est pour moi le portail le plus important dans le jeu de la vie : le portail des intérêts.

...

Je veux dire même si ton portail de la malléabilité du soi est grand ouvert, c'est à dire même si tu crois que tu es super malléable et améliorable,

eh bien tu ne vas pas faire d'efforts pour t'améliorer dans un truc si tu ne vois aucun intérêt en perspective.

Ce n'est pas un levier suffisant.

Tu resteras fermé.

Par exemple, même si tu crois que tu peux devenir bon en maths en travaillant,

ben si tu n'en as rien à foutre des maths et que ça ne va pas spécialement t'aider à avoir ce que tu veux dans la vie,

alors tu ne vas probablement pas chercher à t'améliorer en maths parce que ça restera une perte de temps et d'énergie.

En revanche à partir du moment où tu connectes le fait de devenir bon dans un domaine dans lequel tu es nul,

avec l'obtention de quelque chose que tu désires beaucoup,

cette perspective valorisante va créer un levier qui va débloquer le deuxième portail de ton cerveau et tu vas faire des efforts pour t'améliorer.

Pour moi le gros levier il est vraiment là, dans les intérêts.

Et pour plus d'informations sur ce levier, je vous en parlais dans l'épisode 15 de l'importance de la valorisation et de la perspective de l'apprentissage.

...

Bref, les conseils que j'ai à vous donner par rapport au sujet de cette vidéo, ils sont simples :

faites en sorte de cultiver régulièrement l'ouverture de ces deux portails.

Cultivez l'état d'esprit que vous êtes malléable et améliorable.

Et cultivez les intérêts que vous avez de travailler à vous améliorer ou même à vous transformer dans les bonnes dimensions de la vie.

Quand ces deux portails sont bien cultivés, la prise d'action devient beaucoup plus naturelle.

Gardez bien en tête que ce n'est pas du tout binaire, ce n'est pas on-off.

En général les gens qui ont ces portails bien configurés, ça s'est fait progressivement dans leur passé.

Et c'est typiquement à travers de la prise d'actions, combinée à l'accumulation de petites preuves, combinée à de l'exposition à des ressources qui promeuvent les bons états d'esprit,

comme cette chaîne par exemple.

...

Sur ce on continue de parler de tout ça dans le prochain épisode !

En attendant si vous ne l'avez pas lu j'ai publié un nouvel article exclusif sur le blog de la chaîne,

je vous mets le lien en dessous en commentaire.

Comme d'habitude, je vous invite à vous abonner si ce n'est pas déjà fait,

à partager cette vidéo et laisser un pouce bleu si vous l'avez appréciée, ça m'aide pour la visibilité.

Quoi qu'il en soit je vous remercie de m'avoir écouté jusqu'au bout

et je vous dis à très bientôt pour la prochaine vidéo,

Ciao


>> Épisode suivant : Les arnaques du développement personnel

<< Épisode précédent : Transformer un petit avantage en gigantesque atout #0250

Maîtrisez votre esprit, développez votre conscience, élevez votre existence !

S'ABONNER AUX VIDÉOS