Le 26/06/2020

La théorie de l'évolution n'est-elle qu'une simple théorie ? Pourquoi dérange-t-elle tant ? #0240



Pourquoi la théorie de l'évolution divise tant et pourquoi l'Ego n'aime pas cette idée d'évolution.

Bonjour et bienvenue,

c'est Bertrand de la Fondation MAGister,

l'École des Héros du Monde Réel.

...

Dans quelle mesure peut-on dénier l'évolution ?

Il y a pas mal de gens à notre époque qui croient que la théorie de l'évolution n'est qu'une simple théorie qui n'a pas été prouvé scientifiquement.

Et je peux les comprendre, parce que les détails du fonctionnement de l'évolution, du niveau auquel se situe l'évolution, de ses causes et de son origine, etc

tous ces détails ne sont pas encore tout à fait clairs.

Notamment cette idée que l'évolution serait à la base causée par des erreurs au niveau de la reproduction du code génétique, à savoir des mutations accidentelles.

Cette idée est partiuclièrement douteuse.

En revanche, il y a aussi pas mal de gens qui ne croient pas au principe général de l'évolution.

C'est à dire qui ne croient pas que les formes de vie évoluent au cours de l'histoire de la vie,

et donc qui ne croient pas qu'un être vivant a des ancêtres qui ne sont pas de la même espèce que lui.

Ces personnes croient grossièrement que les différentes espèces vivantes ont été crées telles quelles par un créateur,

qu'elles ont toujours été comme ça et qu'elles le seront toujours.

...

Et eux par contre, ceux qui ne croient pas au principe général de l'évolution,

je pense que leur position est intellectuellement intenable.

À notre époque on peut discuter des détails du fonctionnement de l'évolution,

on peut se raccrocher aux branches et imaginer que l'évolution soit programmée par un Dieu pourquoi pas,

mais discuter de l'existence de l'évolution en elle-même ?

C'est intenable si on ouvre un tant sans peu les yeux sur les évidences.

...

Intuition versus Raison

Dans la plupart des cas, la raison pour laquelle les gens refusent de croire à l'évolution,

ce n'est justement pas une question de raison, mais c'est une question d'intuition.

La théorie de l'évolution entre en conflit avec leurs intuitions.

À savoir notamment leurs intuitions sur la nature de l'homme, sur la place de l'homme, sur la façon dont les choses complexes sont créées, et sur Dieu.

...

Avec cette vidéo je ne me fais pas l'illusion de croire que je vais faire changer l'opinion de qui que ce soit sur l'évolution.

Il faudrait être naïf pour croire pouvoir changer l'opinion de qui que ce soit sur ce genre de sujets avec des arguments.

Naïf à propos de la force des mécanismes d'encapsulation de la conscience.

Parce que l'emprise des intuions sur les croyances est beaucoup trop fort pour pouvoir créer un levier en utilisant la raison.

La raison est au service des intutions, pas l'inverse.

...

Non dans cette vidéo on va juste réfléchir à pourquoi tant de personnes sont intuitivement allergiques à la théorie de l'évolution.

Et la clé de voûte de cette petite réflexion ça va être l'Ego.


L'Ego et la théorie de l'évolution

L'Ego je vous en ai fait une grosse vidéo il n'y a pas longtemps dans l'épisode 235.

Je ne vais pas revenir dans tous les détails.

Mais en gros l'Ego, c'est ce sentiment que tu es quelque chose situé à l'intérieur de ce corps et qui regarde à l'extérieur.

C'est ce sentiment que tu es quelque chose qui perdure à travers le temps.

L'Ego c'est ce qui te fait te sentir comme un individu et plus spécifiquement comme un être humain et non comme une partie de la nature.

L'Ego repose sur les principes de séparation, d'appropriation et de narration.

L'Ego permet la distinction entre ce qui est moi, et ce qui n'est pas moi.

Et également la valorisation de ce qui est moi par rapport à ce qui n'est pas moi.

Pour l'Ego ce qui est moi est plus important que ce qui n'est pas moi.

...

L'Ego est une illusion dans le sens où c'est une création au service du jeu de la survie.

Tous comme les désirs et la souffrance.

L'Ego n'est pas au service de la vérité.

Au contraire, il masque la vérité pour créer de la fausseté adaptative.

...

D'une certaine manière la théorie de l'évolution est une menace pour l'Ego.

Parce que si on suit la logique de la théorie de l'évolution, alors toutes les espèces vivantes sont connectées et découlent d'un ancêtre commun.

Si on suit la logique de la théorie de l'évolution,

alors nos ancêtres lointains n'étaient pas des êtres humains.

Cette idée d'arrière plan qu'au fond,

on est la même chose que toutes les autres espèces vivantes et que les séparations sont illusoires,

c'est anti-Egoïque.

Car je le rappelle l'Ego repose sur le principe de séparation.

Comment un organisme vivant pourrait-il se battre pour sa survie s'il n'était pas convaincu d'être séparé du reste de la vie ?

L'illusion de séparation confère un avantage pour la survie individuelle, c'est ça qui nous engage dans le jeu de la vie.

De la même manière que l'illusion de croire que les espèces n'évoluent pas et seront toujours pareilles.

Parce que si les espèces évoluent alors cela implique qu'on est que de passage et que notre forme actuelle va disparaître.

Autrement dit ça veut dire qu'on n'est pas si important que ça dans la globalité.

Et cette idée est terrifiante pour l'Ego qui désire être important et immortel.

...

De plus si on suit la logique de la théorie de l'évolution, alors nous n'avons pas été créé par un Dieu tout puissant,

mais nous sommes simplement le fruit d'un gigantesque concours de circonstances et de mini-développements.

Le fruit d'une intelligence certes, mais pas une intelligence consciente et intentionnelle. 

C'est très difficile à encaisser pour l'Ego.

Parce que l'Ego aime avoir de la valeur, il aime se croire plus spécial que le reste.

Il aime les grandes histoires qui lui donne de l'importance.

Ce qui est d'ailleurs pourquoi l'idée de descendre d'un animal l'horripile,

car l'Ego humain se considère bien supérieur à l'animal.

Alors même que l'on partage la quasi-totalité de notre ADN avec les autres êtres vivants,

et que même les structures de notre cerveau se retrouvent quasiment toutes chez les autres primates non-humains.

...

L'exagération des différences

Pour des raisons adaptatives,

notre esprit humain exagère la différence qui nous sépare du reste du monde animal.

De la même manière qu'il exagère la différence entre un homme et une femme.

Pensez-y, au final il n'y a pas grand chose qui sépare le corps d'un homme du corps d'une femme.

Et pourtant pour la plupart des êtres humains l'idée d'avoir un rapport sexuel avec une femme ou un homme éveillera des émotions diamétralement opposées.

Pour des raisons adaptatives la petite séparation entre les deux est traitée de manière significative sur le plan existentiel.

Parce que c'est crucial pour la survie de créer une dualité entre les deux.

...

Donc encore une fois la théorie de l'évolution est une menace pour l'Ego.

Ce qui est pourquoi quasiment toutes les personnes qui montent des arguments contre la théorie de l'évolution le font dans une logique de protection de leur Ego et de ce qui supporte leur Ego.

Ils ont toujours quelque chose à défendre auxquels ils sont attachés.

Ce n'est pas de la critique désintéressée ayant seulement pour sujet l'évolution.

Non il y a tout un tas de bagages et d'idéologies qui sont en jeu.

Qui sont tout autant de stratégies de survie à protéger.

La survie n'est en effet pas simplement à propos de la survie du corps,

mais de ce qui permet la survie du corps.

Tout attaque contre ce qui permet la survie du corps est considérée comme une attaque contre le corps.

Ce qui est pourquoi le raisonnement sur un sujet par des personnes qui défendent quelque chose est bien souvent irrationnel.

Quand on s'intéressse à un sujet en cherchant à défendre quelque chose qui n'est pas directement lié,

on est toujours biaisé.

Ces personnes n'essaient pas de comprendre la vérité à propos de l'évolution

non ils essaient de trouver des moyens de défendre et d'affirmer leurs croyances et de les rationaliser.

Imaginez que la théorie de l'évolution ne soit pas à propos des espèces vivantes mais à propos d'une théorie mathématique.

Est-ce que les gens viendraient s'offusquer contre cette théorie ?

Non parce qu'ils ne se sentiraient pas menacés, ils n'auraient rien à protéger.

C'est ça le problème avec cette théorie, la réflexion est parasitée par les enjeux.

Et ce n'est pas prêt de s'arrêter.

...

Pourquoi l'intuition est contre l'évolution

L'ironie c'est que la théorie de l'évolution est en elle-même un argument qui explique pourquoi l'esprit humain est intuitivement réfractaire à la théorie de l'évolution.

Avant un certain stade de développement culturel, il n'y a en effet aucun bénéfice adaptatif à avoir une intuition qui nous pousse à croire à la théorie de l'évolution.

En revanche il y a pas mal de bénéfices adaptatifs à avoir une intuition qui nous pousse à croire que nous sommes des êtres spéciaux qui avons été créés par Dieu.

Comme je le répète souvent notre perception est existentielle,

dans le sens où elle est au service de notre existence.

Ce n'est pas une fenêtre sur la vérité, mais c'est un masque.

Un masque qui nous fait vivre dans une espèce de matrice de notre propre création,

dont les codes sont taillés pour augmenter notre survie egoïque.

...

Se distancer pour mieux évoluer

De plus les sentiments d'être tellement au dessus des animaux, d'être dissocié des animaux et que c'est impossible que l'on puisse descendre d'un animal,

ce n'est pas là par hasard.

Ça fait ironiquement partie de mécanismes évolutifs.

En effet, tout ce qui est rejet de l'ancien et sentiment de supériorité et dissociation par rapport à l'ancien,

c'est des sortes de mécanismes évolutifs pour prendre de la distance et faciliter le passage à la nouvelle génération.

C'est une sorte de mécanisme d'expulsion si vous voulez.

...

Imaginez vous avez des vaches dans un pré.

Ces vaches sont dans ce pré depuis longtemps, et elles y sont bien dans ce pré.

Maintenant imaginez devoir opérér naturellement une transition de ces vaches vers un autre pré juste à côté.

Pour que la transition s'opère naturellement, il faut que le nouveau pré soit plus attractif que l'ancien.

Mais vu que le premier pré est en soi attractif, s'il reste comme avant,

alors le levier ne sera pas très puissant.

Et donc la transition va être très lente, les vaches vont sûrement revenir dans l'ancien pré qui est resté attractif.

Comme si les deux prés formaient un tout.

...

En revanche si vous commencez à saboter le premier pré et le rendre moins attractif qu'il n'était avant,

là la transition va s'accélérer et les vaches ne vont plus revenir dans l'ancien pré.

Cela va créer une dissociation entre les deux prés et créer une sorte de période réfractaire vis-à-vis du premier pré.

La période réfractaire c'est un concept général.

Par exemple après avoir eu un orgasme on peut avoir une période réfractaire durant laquelle on rejette ce qu'on vient juste d'apprécier.

Cette période réfractaire nous incite à ne pas recommencer tout de suite.

...

La logique est la même au niveau de l'évolution et du rejet du stade précédent.

Imaginez une forme de vie qui est restée longtemps dans un état A.

Si elle est resté longtemps dans cet état, cela veut dire qu'elle se sentait bien dans cet état.

Maintenant imaginez une transition de cet état A vers un état B.

Pour que la transition s'opère naturellement il est nécessaire que l'état B soit plus attractif que l'état A.

Mais vu que l'état A est en soi attractif, s'il reste comme avant, le levier pour passer à l'état B n'est pas très puissant.

En revanche si l'état A ne reste pas comme avant mais devient associé à des émotions négatives, alors la transition vers l'état B va s'accélérer et ne va pas être hésitante.

C'est beaucoup plus efficace de passer définitivement d'un état voisin à un autre,

si le premier état devient associé à du négatif que s'il reste comme avant.

Bien que ces états soient très proches, ils doivent être considérés comme opposés.

...

Ce qui est pourquoi nous éprouvons de la distance, de la dissociation et de la supériorité vis-à-vis des espèces animales qui sont juste en dessous de nous à l'échelle globale de la vie.

Ce sentiment de dissociation est un pur mécanisme d'illusion egoïque servant l'évolution.

Ça fait partie d'une sorte de gigantesque période réfractaire.

...

Et en fait, pour contempler ces mécanismes ce n'est même pas la peine de considérer les différentes espèces animales,

on peut déjà voir ces mécanismes en action au sein de l'humanité avec les dynamiques développementales en spirale dont je vous ai longuement parlé à partir de l'épisode 146.

Pour bref rappel le modèle des Dynamiques Développementales en Spirale s'intéresse à l'évolution dynamique du fonctionnement de l'esprit humain, de sa vision du monde, de ses valeurs, de ses priorités en relation avec l'évolution des conditions de vie et des besoins associés.

Ce modèle il cartographie huit stades développementaux de l'esprit humain adulte,

chaque stade étant associé à une couleur,

et chaque stade étant en gros un mode de fonctionnement et un système de valeurs.

...

Et dans ce modèle, chaque nouveau stade quand il émerge, il dévalorise et ridiculise le stade précédent,

il le considère comme arriéré et primitif,

ce qui lui permet de s'en éloigner et de se maintenir dans la bonne direction.

Par exemple le stade Orange qui est rationnel dévalorise le stade Bleu et toute la religion qui va avec.

Il considère ça comme arriéré.

Mais ce que le Orange ne comprend pas c'est qu'il peut être comme ça parce qu'il n'a plus besoin de la religion du Bleu étant donné que les conditions de vie ont évoluées.

Mais il fut un temps où la religion du Bleu était très adaptative vis-à-vis des besoins de l'époque.

...

Bref, et par conséquent c'est parfaitement logique qu'intuitivement on rejette la théorie de l'évolution,

car notre Ego ne veut pas s'identifier à ce qui l'a précédé, au contraire il veut créer de la distance avec ce qui l'a précédé.

Et comme réfléchir à la théorie de l'évolution pousse à s'identifier et faire le rapprochement à ce qui nous a précédé,

eh bien ça dérange notre Ego.

Tada !

...

Si vous avez bien suivi alors vous comprenez que dans 1000 ans ce qu'on est maintenant sera perçu comme arriéré pour nos descendants,

comme le moyen-âge peut nous paraître arriéré maintenant.

...

Donc encore une fois ce n'est même pas nécessaire de faire rentrer les autres espèces animales dans l'équation.

D'ailleurs ces dynamiques de transitions se voient déjà dans la cours d'école.

Imaginez l'attitude d'un gamin qui transitionne dans l'adolescence.

Ce n'est pas rare qu'il surjoue la maturité et rejette et méprise tous les trucs de gamins pour se donner un genre.

Alors qu'il n'y a même pas un an il était ce qu'il rejette.

Comme s'il expulsait activement sa part d'enfant pour plus facilement transitionner dans l'étape d'après.

...

De la même manière quand tu es en primaire et que tu es en CM2 tu as l'impression de faire partie des big-boss par rapport aux autres,

tu regardes les CM1, les CE2 et compagnie avec un sentiment de maturité et de supériorité

alors même que tu es juste quelques années au dessus d'eux.

Et quand tu entres en 6ème, tu redeviens un nain.

Ça montre à quel point toutes ces dissociations sont relatives.

De manière plus latérale, le racisme et le sentiment de supériorité raciale sont une expression de cette logique séparatiste au sein de la même espèce.

...

La théorie de l'évolution est-elle vraiment une négation ?

Pour terminer, la théorie de l'évolution est intuitivement considérée comme une négation par beaucoup.

Une négation de Dieu, une négation de la Création, une négation du Design, une négation de l'intelligence supérieure, une négation de la spiritualité, une négation du sens de la vie, une négation du sacré, une négation de l'intention, etc.

Et certaines personnes ne peuvent pas accepter cette négation.

De plus toute cette théorie a un gros goût de réductionnisme, et elle nous attache au passé plutôt qu'au futur.

Et elle donne également l'impression que tout développement est simplement une question de hasard et de processus aveugles et inconscients.

Mais le truc c'est que c'est faux.

La théorie de l'évolution ne dit pas du tout que le développement est dirigé par le hasard.

Et toutes les négations susmentionnées ne découlent pas automatiquement de cette théorie.

La théorie de l'évolution n'est pas nécessairement une négation de tout ça.

Et ce n'est pas nécéssairement une théorie réductionniste, au contraire,

l'évolution est justement une théorie augmentationniste.

Une théorie qui implique que la vie devient de plus en plus développée, intelligente et consciente.

Et donc de plus en plus déterminée par cette intelligence et cette conscience toujours supérieures.

Une théorie qui implique que la vie n'a pas besoin de l'intervention d'une cause supérieure externe pour se transformer elle-même en quelque chose de supérieur.

C'est ça la grande ironie.

Les personnes qui pensent que les espèces vivantes sont séparées et n'évoluent pas,

croient en fait à une vision pessimiste de la vie,

qui présuppose que tout a toujours été pareil dans le passé, et que tout sera toujours pareil dans le futur.

Il n'y aura jamais rien de nouveau.

C'est triste en fait comme histoire de la vie.

Si tu ne crois pas à l'évolution, alors tu ne crois pas au changement et au développement.

...

On peut tout à fait réconcilier les intuitions chères à notre esprit humain, avec la théorie de l'évolution.

Il faut simplement mettre à jour et reconsidérer ce qu'est Dieu, ce qu'est l'intelligence supérieure, ce qu'est le design, ce qu'est la spiritualité, ce qu'est le sens de la vie, etc.

Ça demande un développement cognitif avancé, orienté vers l'abstraction.

Mais c'est tout à fait possible.

Ce n'est pas incompatible.

La théorie de l'évolution est incompatible avec les versions naïves de tous ces concepts.

Mais pas avec ces concepts en eux-mêmes.

Pour moi, bien comprendre l'évolution est justement l'un des plus gros portails vers l'éveil spirituel.

Parce que si tu creuses bien bien profondément les implications de cette théorie vis-à-vis de ce que tu es et d'où tu viens,

alors tu ne peux qu'avoir un éveil spirituel et un émerveillement sur la façon dont la réalité de ce que tu es se construit et sur les perspectives qui en découlent.

Si tu creuses bien bien profondément les implications de cette théorie,

alors la dualité entre l'évolution et le design se referme sur elle-même,

comme les deux faces d'une même pièce.

Notre expérience humaine est incroyablement mystique quand tu réalises toutes ses implications et d'où elle est partie.

Quand on compresse ce dont est capable l'évolution à travers de larges échelles de temps,

ça ressemble vraiment à de l'alchimie, limite à de la magie.

S'il n'y a pas de Dieu créateur, alors cela veut dire que la création est son propre Dieu et se designe elle-même vers l'infini.

Ce qui est sacrément fantastique.

Donc associer l'évolution avec la négation c'est vraiment ne pas avoir saisi ce qu'est l'évolution.

Car c'est vraiment l'inverse.

L'évolution est associé à un concept appelé émergence.

Quand un tout formé par des parties a des propriétés que les parties n'ont pas,

on dit que ces propriétés sont émergentes.

Et l'émergence, du point de vue de l'évolution, c'est un concept scientifique pour dire que le développement et l'organisation de la vie relève pratiquement de la magie.

L'évolution et l'émergence permettent de partir d'une négation à une non-négation.

Ce que j'appelais dans l'épisode 116, la transcendance.

Par exemple partir d'une vie inconsciente à une vie consciente.

C'est inimaginable ce vers quoi un processus pareil peut mener.

...

Et au passage quand je dis que la vie consciente a émergé de la vie inconsciente,

ce n'est pas dans le sens matérialiste.

C'est à dire que je ne pense pas que l'univers soit à la base de la matière totalement dénuée de conscience,

et que la conscience serait arrivée plus tard dans l'histoire de l'évolution à partir de la matière.

C'est juste qu'être doté de conscience n'a pas le même sens qu'être conscient.

Ce n'est pas du tout la même chose.

Et je vous expliquerais dans le prochain épisode en quoi la nuance est importante.

...

Sur ce voilà qui clos cet épisode.

Je vous ferais d'autres vidéos dans le futur pour vous expliquer les connexions entre l'évolution et la spiritualité.

Il y a plein de choses à dire là dessus, et je pense que beaucoup d'esprits en ont besoin.

La raison pour laquelle beaucoup d'esprits restent attachés à des vieux mythes et rejettent les théories scientifiques,

c'est parce qu'ils ne retrouvent pas la magie dont ils ont besoin dans les théories scientifiques un peu crûes et froides.

Mais croyez moi quand on analyse en profondeur et avec un regard spirituel les implications des théories scientifiques,

la magie elle y est toujours.

Je dirais même qu'elle y est encore plus.


>> Épisode suivant : Y a-t-il de la conscience après la mort ? Conscience, meta-cognition, introspection et cerveau #0241

<< Épisode précédent : Les gens ont-ils perdu la tête ? - Comprendre le comportement d'un point de vue énergétique #0239

Maîtrisez votre esprit, développez votre conscience, élevez votre existence !

S'ABONNER AUX VIDÉOS