Le 01/07/2020

Y a-t-il de la conscience après la mort ? Conscience, meta-cognition, introspection et cerveau #0241



Je ne pense pas que l'univers soit à la base de la matière totalement dénuée de conscience, et que la conscience est arrivée à partir de la matière. Mais ce propos doit être nuancé. Car être doté de conscience n'a pas le même sens qu'être conscient.

Bonjour et bienvenue,

c'est Bertrand de la Fondation MAGister,

l'École des Héros du Monde Réel.

...

À la fin du dernier épisode, je vous disais que je ne pense pas que l'univers soit à la base de la matière totalement dénuée de conscience.

Et donc je ne pense pas que la conscience est arrivée plus tard dans l'histoire de l'évolution à partir de la matière.

Mais ce propos doit être nuancé.

Car être doté de conscience n'a pas le même sens qu'être conscient.

Ce n'est pas du tout la même chose.

Et c'est bien là tout le problème de la plupart des discussions sur la conscience.

Le terme est utilisé pour parler de choses très différentes.


Qu'est-ce que la conscience ? Qu'est-ce qui fait qu'on est conscient ?

Être conscient pour moi ce n'est pas simplement avoir de l'expérience,

non c'est réaliser sa propre existence.

C'est ressentir qu'on existe, peu importe comment.

C'est avoir une vue de dessus de l'existence, une vue stratégique.

Autrement dit être conscient ce n'est pas simplement avoir une conscience expérientielle,

non c'est avoir une conscience introspective.

Et ça, la conscience introspective, clairement je suis convaincu que c'est arrivé très très tard dans l'histoire de l'évolution et que cela nécessite un cerveau pour modéliser le monde, le temps, soi, etc, et créer une vie intérieure.

C'est très dépendant de ce qu'on appelle la cognition et l'ego.

Il faut un ego ou tout du moins un sub-ego pour réaliser sa propre existence et faire de l'introspection.

Et c'est absurde de penser que l'univers a un ego ou même que toutes sortes d'objets ont un ego.

En ce sens l'univers peut de base être doté de conscience mais être inconscient.

C'est à dire que même s'il y a de la conscience primordiale dans l'univers,

il n'y a pas automatiquement de réalisation de soi, d'introspection ou quelqu'autre forme de cognition.

Pour avoir cette réalisation de soi il faut un cerveau ou tout autre système pour manipuler cette conscience primordiale et créer toutes sortes de modèles, afin de créer l'introspection, la compréhension et compagnie.

De base l'univers n'a pas de compréhension.

Il ne réalise pas qu'il existe, même s'il est doté de conscience.

Du coup pour moi c'est tout à fait envisageable par exemple de créer des robots conscients à partir de matériel inconscient.

Il suffit simplement de faire des robots qui font de l'introspection.

Mais est-ce que l'introspection de ces robots sera pour autant accompagnée de conscience ?

Non ça ne découle pas automatiquement.

Inversement quelqu'un qui est dans un état végétatif après un accident,

son corps est toujours doté d'une certaine forme de conscience,

mais il n'est plus conscient, il ne réalise plus qui il est, dans quel monde il est, etc.

Il n'a plus de vie mentale à l'intérieur, il n'a plus d'introspection,

Pour être conscient il faut nécessairement de l'introspection, même primitive.

Mais l'absence de conscience introspective, l'absence de vie intérieure, n'implique pas l'absence de conscience.

...

Conscience = Expérience

Pour simplifier les choses et éviter les ambiguités, il faut remplacer le terme conscience par expérience.

Je pense que d'une manière ou d'une autre, l'univers a de base de l'expérience.

C'est à dire que même un atome doit sentir quelque chose de très basique.

Ou plutôt pour être plus précis, même un atome doit être accompagné de sensations.

Parce que ce n'est pas l'atome qui a des sensations bien sûr.

Dire que l'atome a des sensations implique une conception egoïque de l'atome en tant que sujet,

ce qui est absurde.

Bref, donc je ne pense pas que l'expérience soit arrivée au cours de l'histoire de l'évolution.

C'est à dire que je ne pense pas que dans l'univers il y a eu un moment où avant ce moment il n'y avait pas d'expérience puis après ce moment l'expérience est apparue.

Ça me paraît très difficile à concevoir et à défendre,

même si je ne suis pas fermé du tout à l'idée.

C'est juste que ça me paraît beaucoup plus difficile à expliquer.

Encore une fois je pense que d'une manière ou d'une autre, l'univers a de base de l'expérience.

Cependant l'expérience peut être totalement inconsciente et dénué de sujet.

Et c'est je pense le cas de quasi-intégralité de l'expérience de l'univers.

Elle est inconsciente et dénué de sujet.

Autrement dit être conscient et avoir de l'introspection subjective, c'est une expérence particulière.

Ce n'est pas la norme.

Du tout.

L'expérience consciente c'est une infime minorité de l'expérience.

Et elle est consciente grâce à l'intégration et l'arrangement de pas mal d'expériences qui résonnent comme un miroir et s'enchaînent ensemble à travers le temps.

Comment ? Grâce à des structures telles que le cerveau.

Cerveau et expérience consciente

Selon moi le cerveau ne génère par l'expérience, il la manipule, il la fait circuler et refléter de telle sorte à créer une expérience complexe, fluide et continue.

Les concepts de temps et de mémoire sont ici primordiaux.

On peut donc dire que le cerveau crée l'expérience complexe, mais pas l'expérience fondamentale à la base de cette expériene complexe.

De la même manière que quand on dit que l'on a fait un gâteau,

on n'a pas créé les ingrédients du gâteau,

mais on les a manipulé et arrangé ensemble à travers le temps de telle sorte à créer un gâteau.

Donc même si on n'a pas tout créé, on a quand même créé quelque chose, on peut s'attribuer un rôle crucial dans la création du gâteau.

C'est pareil pour le cerveau vis-à-vis de la conscience introspective.

Cela dit si on remonte dans la réflexion, et qu'on se demande qui a créé le cerveau ?

Qu'est-ce qui a créé le créateur qui a crée le gateau ?

Là on entre dans des discussions plus métaphysiques et on se rend compte que le cerveau est une création d'un monde vivant, une création de la vie, il ne s'est pas crée lui-même.

Et le cerveau n'est pas statique, il reflète une histoire continue, il co-évolue avec la vie.

Le cerveau est en quelque sorte une image formée par le processus de notre existence,

un peu de la même manière qu’une tornade ou un tourbillon est une image formée par un processus.

Il n'y a pas de sélection naturelle sans vie.

Et ces dynamiques globales, conscientes et infinies dont le cerveau n'est qu'une sous-création qui elle-même sous-crée,

c'est ce qu'on appelle Dieu.

Certains matérialistes affirment que la conscience n'a rien à voir dans la sélection naturelle, et que l'évolution de la vie est un processus mécanique aveugle,

mais pour moi c'est une position absurde et indéfendable.

À partir du moment où les êtres vivants sont conscients,

alors le processus d'évolution est forcément influencé par la conscience.

Au moins indirectement.

D’un point de vue de l’évolution, il y a une compétition entre les subjectivités construites grâce à la conscience.

Et par subjectivité j'entends une façon de produire de l'expérience permettant d'appréhender la réalité de manière représentative.

Un peu comme un jeu-vidéo.

La subjectivité permet l’interfaçage et la symbiose avec le monde,

et donc influence la sélection naturelle des composants physiques,

et de manière encore plus importante l’organisation des composants qui la permettent.

Les organismes dotés de la meilleure symbiose subjective vont davantage pouvoir se développer et vivre longtemps.

Si bien que progressivement, les organismes ayant les subjectivités les moins symbiotiques vont se faire éliminer par la sélection naturelle.

Autrement dit, la sélection naturelle sélectionne les mécanismes tangibles pour les processus insaisissables qu’ils vont réaliser au sein du monde.

Notamment pour leur contribution à la subjectivité.

La subjectivité n’est donc pas un phénomène qui émerge fortuitement de l’interaction de différents composants organisés de manière fortuite, loin de là.

Les composants (et les organisations de composants) qui sont incapables de
faire émerger une subjectivité adaptative pour s’interfacer en symbiose avec le monde, épouser au mieux sa forme actuelle, et permettre le développement de la vie,

vont tôt ou tard se faire éliminer par la sélection naturelle.

Autrement dit les meilleurs composants (et organisations de composants) sont ceux qui sont pratiquement « pensés » pour et dirigés par les subjectivités idéales induites par le monde, la vie et la culture.

De la même manière que s'il n'y avait pas de vie, il n'y aurait pas de sélection naturelle.

Je pense que s'il n'y avait pas de conscience, il n'y aurait pas de vie, et donc pas de sélection naturelle.

...

La vie après la mort

Bref pour en revenir à la distinction entre conscience expérientielle et conscience introspective, 

quand ton corps s'éteint, tu n'es plus conscient comme avant, ça c'est clair et net.

En revanche la conscience qui faisait que tu étais conscient, elle est toujours là.

Et elle a toujours été là bien avant ta naissance d'ailleurs.

Elle n'appartient pas à ton Ego.

Elle est éternelle.

Ton Ego existe sur le haut niveau, dans le domaine relatif.

Ta conscience existe sur le bas niveau, dans l'absolu.

La naissance et la mort sont des concepts illusoires.

Elles n'existent que dans le domaine relatif de la perception existentielle.

C'est pour ça que parfois je dis qu'en fait nous ne sommes jamais nés,

et que donc nous ne pouvons jamais mourir.

Donc est-ce qu'il y a une vie après la mort ?

Évidémment.

Mais ce n'est pas la continuité de la vie de ton Ego au paradis, en enfer ou je ne sais où.

Non toute ta mémoire disparait.

Tu retournes à la source.

...

Pour résumer : est-ce qu'un caillou est doté d'une forme primitive de conscience ?

Pour moi probablement.

En revanche est-ce qu'un caillou est conscient ? Non, ça n'a aucun sens.

Il n'y absolument aucune raison de croire qu'un caillou est conscient,

car sa structure ne permet pas du tout de manipuler sa conscience de telle sorte à ce qu'il puisse penser et réaliser sa propre existence.

L'expérience d'un caillou si elle existe, est probablement très plate et ennuyeuse, et globalement inintéressante.

...

Sur ce voilà qui clos ce petit épisode sur la conscience.

N'hésitez pas à me dire ce que vous en pensez en commentaire ça m'intéresse.

Notamment si vous pensez que la conscience primitive est apparue à partir de la matière,

ou si justement vous pensez que la matière ne peut pas expliquer la conscience primitive.


>> Épisode suivant : Le plus gros problème avec le complotisme (mettons les choses au clair) #0242

<< Épisode précédent : La théorie de l'évolution n'est-elle qu'une simple théorie ? Pourquoi dérange-t-elle tant ? #0240

Maîtrisez votre esprit, développez votre conscience, élevez votre existence !

S'ABONNER AUX VIDÉOS