Le 07/06/2020

NO FAP :  ÉVITE CE PIÈGE ! #0236



Dans cet épisode on parle d'un piège dans lequel on peut tomber quand on veut réguler sa pratique de la masturbation.

Bonjour et bienvenue,

c'est Bertrand de la Fondation MAGister,

l'École des Héros du Monde Réel.

...

Aujourd'hui une petite vidéo sur NoFap, l'abstinence de la masturbation et l'impact que ça a sur nos perspectives mentales.

L'autre jour je regardais une vidéo de Jean Laval sur la masturbation.

En gros l'idée de sa vidéo c'était de limiter la masturbation à une fois par semaine,

à chaque fois le même jour de la semaine.

Comme je vous l'ai déjà expliqué ça peut être très bon pour le mental de réguler sa pratique de la masturbation.

Mais personnellement je pense que la stratégie mentionnée, celle de se masturber une fois par semaine toujours le même jour, c'est une mauvaise stratégie qu'il faut éviter.

C'est une mauvaise stratégie car l'intérêt principal de l'abstinence c'est de concentrer et canaliser ton énergie sur autre chose que la masturbation.

C'est d'avoir une clarté et une vivacité d'esprit augmentée pour pouvoir t'attaquer à tes objectifs plus importants.

...

Or cette stratégie de se masturber régulièrement une fois par semaine, ça intègre trop la masturbation dans ton mode de vie.

Ça te conditionne à voir la masturbation comme un rendez-vous régulier,

comme un petit plaisir hebdomadaire, comme un système de récompense.

Et donc ça te conditionne à attendre chaque semaine ta masturbation et à y rester attaché.

Ça va être très dur de t'en détacher si tu te conditionnes comme ça.

Au contraire ça va consolider la présence de la masturbation comme une pilier régulier de ton mode de vie.

Ça va consolider la présence de la masturbation comme un élément de ton univers personnel.

...

D'une certaine manière ça valorise la masturbation.

Alors que l'important pour réguler sa pratique de la masturbation,

c'est de valoriser autre chose et d'oublier la masturbation,

de ne plus y penser, de ne plus voir ça comme LA récompense.

Il faut faire d'autre chose ton petit plaisir hebdomadaire.

Il faut remplacer le rôle qu'à la masturbation dans ta vie.

C'est pour moi le premier principe de toute bonne stratégie pour arrêter de se masturber.

...

Et si tu crois que ce n'est pas si important.

Tu te voiles la face.

Chaque chose qui a une place dans ta vie prend la place de quelque chose d'autre.

Et donc empêche quelque chose d'autre de rentrer dans ta vie.

Ne sous-estimez pas le coût d'intégration.

C'est comme avec les relations sentimentales si vous voulez.

Tant que tu as toujours des sentiments pour quelqu'un et que tu y repenses,

eh bien ça coupe à la racine ta volonté de trouver quelqu'un d'autre.

Ça rend très difficile pour toi d'être excité par quelqu'un d'autre que cette personne là.

Tu n'as pas vraiment envie d'explorer et de découvrir de nouvelles personnes.

Parce que pour ton subconscient la place est déjà prise.

Ce qui est pourquoi on a tendance à oublier une personne non pas quand la relation se termine mais quand on l'a remplacé.

Et que sa place est prise par quelqu'un d'autre qui nous procure des émotions similaires au moins aussi bonnes.

Tant qu'on ne l'a pas remplacé, on y repense automatiquement.

Et ça peut durer des années et des années comme ça.

Parce que le meilleur chemin mental pour obtenir ces émotions, il mène toujours à cette personne là.

Donc ton système de GPS mental il essaie de te faire prendre le chemin vers cette personne.

Ton énergie émotionnelle sera toujours ancrée sur cette personne.

Et ce tant qu'il n'y aura pas une nouvelle ancre.

Ton cerveau sera comme verrouillé sur cette personne.

...

Il y a plein de choses qui existent dans ce monde dont vous n'avez pas conscience et qui ont le potentiel de rentrer dans votre vie,

mais qui ne peuvent pas rentrer tant que la place est prise,

et que vous n'avez pas l'envie de les découvrir.

Ce qui est pourquoi vous pouvez croire que j'exagère et que ce n'est pas si coûteux d'avoir un peu de masturbation régulièrement dans sa vie.

Parce que vous ne réalisez pas le coût d'opportunité que la moindre chose que vous faites régulièrement peut avoir.

Vous voyez ce que ça vous apporte, mais vous ne voyez pas ce que ça enlève.

Ou plutôt ce que ça empêche d'arriver.

Ça diminue votre excitation d'aller explorer et découvrir de nouvelles choses.

Comme si ton système de GPS mental se fermait et ne cherchait plus autant à trouver de nouveaux chemins intéressants.

Et c'est plus subtil que la fermeture et le verrouillage induits par les sentiments pour une personne,

et c'est pour ça qu'on ne s'en rend pas bien compte.

Sur Internet il y a plein de gens qui disent qu'arrêter la masturbation leur a apporté un gros boost d'énergie et qu'ils se sentent pratiquement comme des sur-humains.

Mais personnellement comme je vous le disais dans l'épisode 197, ce n'est pas mon cas.

Je mange bien, je dors bien, je fais de l'activité physique régulière et donc j'ai de base beaucoup d'énergie à revendre.

Donc honnêtement l'abstinence de la masturbation pour moi ça ne fait pas une différence bien perceptible.

Mais ça n'empêche que ça fait une différence subtile, et que cette différence subtile est sur la durée plus importante qu'elle n'y paraît.

Pour moi il faut arrêter de vouloir sentir une grosse différence dans l'instant présent pour essayer de voir si NoFAP marche ou pas pour nous, c'est un piège.

Ce qu'il faut c'est mesurer les changements comportementaux sur plusieurs jours.

Et vous allez pouvoir vous rendre compte que même si vous ne sentiez pas de différence au niveau énergétique, en fait ça a naturellement changé la façon dont vous utilisez votre énergie et votre temps.

En ce qui me concerne ma concentration est plus stable et ma curiosité est davantage ouverte.

La différence n'est pas folle mais sur la durée ça crée un effet cumulé non négligeable.

...

Et bien sûr ça ne vaut pas juste pour la masturbation, ça vaut pour tout.

Nos ressources sont extrêmement limitées.

Le nombre de choses que l'on peut intégrer dans notre vie sans saturer nos capacités,

il n'est pas si élevé que ça.

Certainement pas aussi élevé que le nombre de choses qui sont accessibles à notre époque d'abondance.

Donc le coût d'intégration est énorme.

...

Et du coup personnellement je vous conseille d'éviter cette stratégie de vous masturber une fois par semaine le même jour.

Je vous conseille de créer des périodes d'abstinence beaucoup plus arbitraires.

Sans régularité.

Car la régularité crée du conditionnement.

Ça fait prendre racine dans ton cerveau.

Et justement tu ne veux pas que la masturbation prenne racine dans ton cerveau.

Tu veux que ce soit tout au plus quelque chose qui est de passage de temps en temps.

Mais pas quelque chose qui a une place régulière.

...

Ce que je fais personnellement au début d'une période d'abstinence c'est que je fixe une date minimum.

Par exemple je fixe la date minimum à 15 jours dans le futur.

15 jours d'abstinence minimum.

Je note la date correspondante dans un fichier pour pouvoir la retrouver si besoin.

Ensuite une fois que c'est démarré, j'oublie tout ça.

Le but c'est de ne plus y penser du tout.

De sortir la masturbation de mon univers personnel.

L'idéal étant de ne pas anticiper la date de fin,

l'idéal étant de dépasser largement cette date de fin sans s'en rendre compte.

Donc dans l'exemple des 15 jours d'abstinence minimum, l'idéal est de dépasser largement les 15 jours minimums.

Et de ne pas se rendre compte qu'on les a largement dépassé.

Si tu fais ça alors ça veut dire que tu t'es bien concentré sur autre chose et que tu n'as pas ressenti de manque.

Si tu n'y arrives pas alors c'est probablement qu'il te manque quelque chose dans ta vie pour être épanoui.

...

Et si tu t'étais limité pour une durée fixe et que tu es arrivé au bout,

mais qu'en même temps tu anticipais et que tu attendais ne serait-ce qu'un peu le jour où tu peux avoir ta masturbation,

ça veut dire que ça te prenait inutilement la tête et que tu as au moins une légère addiction.

Et c'est du gâchis d'espace mental.

Encore plus si tu attendais comme un chien qui attend sa bouffe.

C'est important de ne pas avoir d'attentes inutiles,

pour la raison que j'ai exposé toute à l'heure.

Il y a tellement de choses intéressantes, d'opportunités de développement, etc pour lesquelles vous n'avez pas d'attentes actives,

pour lesquelles vous êtes mentalement passifs.

Alors que ce serait une bonne chose d'avoir des attentes envers ces choses là,

ça vous pousserait à faire avancer votre vie.

Avoir une attente pour quelque chose, c'est beaucoup plus exceptionnel que ça n'y paraît.

Si vous prenez du recul, vous vous rendrez compte que dans une même période,

vous ne pouvez pas avoir d'attentes pour beaucoup de choses différentes en fait.

Notre espace mental est vite saturé et notre attention est très vite verrouillée.

Les places sont extrêmement chères.

Chaque attente prend une place limitée de votre capacité mentale.

Alors c'est quand même triste d'avoir la masturbation comme attente,

quand on prend en compte que notre espace mental est vite saturé.

...

L'espace mental c'est un peu comme le temps.

On a cette illusion qu'on en a en abondance et que c'est illimité.

Ce qui est loin d'être le cas.

...

Personnellement plus ça va plus je suis conscient de cette limitation à travers l'impact que ça a sur ma gestion du temps et sur ma patience.

En général quand j'attends quelque chose, j'aimerais que ça arrive plus vite.

Je ressens une certaine tension psychologique.

Mais si on y réfléchit cette tension associée au sentiment de vouloir que ça arrive plus vite ne peut exister que si je suis dans un tunnel mental.

La seule façon que j'ai d'attendre quelque chose c'est d'arrêter d'en chercher d'autres qui sont déjà disponibles.

La seule façon que j'ai d'attendre quelque chose c'est d'être inconsciemment fermé et aveugle à toutes les autres opportunités qui existent.

C'est d'être stupidement verrouillé sur cette chose qui n'est pas encore là et de ne pas en chercher d'autres qui sont là.

Comme un gamin capricieux qui veut ce jouet particulier et pas les autres.

Donc l'existence de ce sentiment d'attente revèle le degré de notre inconscience en fait.

Si tu attends, alors tu es forcément inconscient et tu souffres inutilement à cause de ça.

Ça veut dire que tu ne te préoccupes pas de tout un tas de choses intéressantes dont tu pourrais te préoccuper.

Et les ramifications de cette dynamique sont juste énormes et pervasives.

Plutôt que de vouloir des choses qui ne peuvent pas être en ce moment, essaie de vouloir des choses qui peuvent être en ce moment.

...

Comme je vous le disais dans l'épisode 210,

la raison pour laquelle quelque chose nous fait envie et nous reste dans la tête,

ce n'est pas tellement parce que cette chose là nous fait particulièrement envie,

non c'est parce qu'actuellement, c'est la seule chose vraiment excitante à être activée dans notre conscience.

C'est parce que l'on n'a pas conscience des autres choses qui pourraient également nous faire envie,

et que donc toute notre énergie mentale se verse dans cette envie là.

La vérité c'est que c'est incroyable à quel point on peut décrocher facilement de quelque chose quand quelque chose d'autre de plus brillant rentre dans notre champ de conscience.

L'intérêt descend d'un coup.


...

Bref pour en revenir à la procédure d'abstinence,

vous allez pouvoir vous demander pourquoi je note la date minimum dans un fichier si le but c'est d'oublier ?

Eh bien c'est tout simplement au cas où j'y repense trop tôt,

ça me permet d'avoir une trace et de pouvoir me rappeler de mon engagement.

Ça me permet également de me repérer et d'avoir des mesures objectives pour prendre du recul et voir s'il y a quelque chose qui cloche dans ma trajectoire actuelle.

D'ailleurs pour ça j'ai tout un fichier tableur, un fichier "excel", avec plusieurs colonnes pour faire ma comptabilité comportementale.

C'est important comme outil parce que notre perception globale du temps est plutôt pourrie.

Et donc on a du mal à se rendre compte des variations dans nos comportements.

...

Enfin je terminerais juste en précisant que si tu as une addiction à la masturbation,

tu ne vas probablement pas t'en déconditionner en faisant des pauses d'une semaine.

Il faut faire des pauses beaucoup plus longues.

Il faut passer ce qu'on appelle la "flatline".

La flatline c'est une sorte de phase de détox mentale durant laquelle ton cerveau se reprogramme.

Durant cette phase en général on est déprimé, notre libido et notre énergie sont à plat.

On a l'impression de ne plus du tout être opérationnel.

D'où le nom flatline.

Personnellement la flatline commence après trois semaines de pause.

Et je mets une semaine à retrouver mon énergie mentale.

La flatline n'est pas systématique, elle est juste le reflet d'une addiction plus ou moins forte.

Je vous en ferais une vidéo dédiée un de ces quatre car c'est un sujet assez intéressant,

même au delà de la masturbation.

...

Bref sur ce, c'est tout pour ce petit épisode.

Comme d'habitude, je vous invite à vous abonner si ce n'est pas déjà fait,

à partager cette vidéo et laisser un pouce bleu si vous l'avez appréciée, ça m'aide pour la visibilité.

Quoi qu'il en soit je vous remercie de m'avoir écouté jusqu'au bout

et je vous dis à très bientôt pour la prochaine vidéo,

Ciao


>> Épisode suivant : Que faut-il faire ?! Dilemmes éthiques et relativité du mal #0237

<< Épisode précédent : COMPRENDRE l'EGO - la conspiration racine de laquelle toutes les autres dérivent #0235

Maîtrisez votre esprit, développez votre conscience, élevez votre existence !

S'ABONNER AUX VIDÉOS