Le 14/01/2020

Le meilleur moyen de ruiner sa vie est de se retenir ! #0192



De manière générale, toutes les conséquences négatives que le manque de retenue peut causer est ridicule face au poids des regrets que vivre sur la retenue va inévitablement causer.

Bonjour et bienvenue,

c'est Bertrand de la Fondation MAGister,

l'École des Héros du Monde Réel.

...

Pour le vingt-et-unième épisode de la série sur le thème de la reconnaissance, du succès externe, de la patience, de la confiance, de la vision, de la résolution, de l'abondance, de l'audace et de la loi d'attraction.

...

Comme je vous le disais dans l'épisode 185, de se lancer sans trop réfléchir est un pouvoir moteur qui m'a beaucoup apporté dans la vie.

Pas forcément de manière directe, mais de manière indirecte par les réactions en chaîne que ça a eu.

Je dirais que c'est un pouvoir déclencheur sur notre évolution personnelle.

C'est comme une force qui te tire de toute forme de raisonnement limitant vers des hauteurs qui te dépassent.

Et dieu sait qu'on en a besoin étant donné la force de notre cerveau pour ne pas se lancer.

...

De te lancer sans réfléchir,

ça te confronte à des situations qui t'éveillent,

ça te met dans une spirale de réactions en chaînes,

et à partir de là tu es forcé de trouver des solutions et d'évoluer sans même le réaliser.

Quand je regarde en arrière dans ma vie, je me rends compte que beaucoup de mes évolutions personnelles  ont commencé sur un coup de tête qui a eu des conséquences en chaînes sur les années à venir.

...

Parfois c'est vrai que j'ai regretté de l'avoir utilisé ce pouvoir, j'aurais du me retenir.

Mais bien plus souvent, j'ai regreté de ne pas l'avoir utilisé.

J'aurais du sauter sans retenue, déchaîner l'énergie que j'avais en moi

tout donner pour saisir ma chance et ne rien laisser m'arrêter.

...

J'aurais du agir comme un sauvage.

...

Sérieusement, beaucoup des regrets que j'ai dans la vie ils sont liés au fait que je me suis trop retenu

et que je n'ai pas appliqué dans différents contextes la mentalité et l'énergie que je déploie pendant les combats, alors que j'aurais du.

Je pensais que ce n'était pas approprié parce que j'ai eu pas mal de critiques négatives associées à mon manque de retenue dans ma jeunesse et donc je redoutais un peu les conséquences.

Mais putain je n'aurais vraiment pas du.

En ne me battant pas à fond pour avoir ce que je voulais vraiment,

je me suis battu moi-même.

...

Retenir l'énergie qu'on a à l'intérieur est une façon sournoise d'abandonner.

...

De manière générale, toutes les conséquences négatives que le manque de retenue peut causer

est ridicule face au poids des regrets que vivre sur la retenue va inévitablement causer.

Plus je vieillis plus je déteste me retenir et rester passif quand je sens une partie de moi à l'intérieur qui veut agir et que je n'agis pas.

Je m'observe me retenir, je m'observe rester passif et je m'énerve moi-même de m'observer me retenir au lieu de débrancher mon ego et de foncer.

C'est comme si j'attendais quelque chose de plus qui n'arrivera jamais.

Comme si j'attendais le moment parfait.

C'est une façon de vivre que je trouve pathétique et peu honorable.

...

Je sais que cet immobilisme au fond, c'est une façon d'éviter le risque, la douleur et l'inconfort,

c'est une forme de préservation et de protection.

Une forme de protection minable qui ne marche même pas.

Parce que vivre sur la retenue a un coût intérieur ;

en évitant de la douleur on crée de la douleur,

la douleur n'est pas du tout évitée.

...

En effet, ça laisse toujours un arrière goût très amer de vivre sur la retenue,

ce n'est vraiment pas une façon de vivre qui rend heureux,

et personnellement ça me fait me sentir désaligné avec mes valeurs.

À chaque fois que je vis sur la retenue je communique à mon subconscient que je suis une personne couarde qui préfère s'écraser que s'affirmer,

une personne qui met ses envies profondes au second plan,

une personne qui préfère souffrir en silence que souffrir en action,

une personne qui préfère ne pas jouer que risquer de perdre,

une personne qui préfère avoir des regrets à l'intérieur que prendre des risques extérieurs.

Ce qui encore une fois est pitoyable.

Je ne veux pas créer une vie qui soit entachée par ça,

pour moi ce n'est pas une vie qui vaut la peine d'être vécue.

...

Et c'est pour ça que je travaille beaucoup à calibrer mes habitudes pour ne me retenir que lorsque c'est aligné avec mes valeurs.

Ce qui présuppose bien sûr de clarifier ses valeurs.

...

De base ma prise de risques était plutôt mal calibrée.

Quand j'étais plus jeune je prenais des riques là où il ne fallait pas,

et je restais trop sur la réserve là où il fallait foncer.

Par exemple j'étais typiquement le genre de gars à laisser passer des occasions de parler à des filles alors que j'en avais envie,

et même quand je leur parlais je restais beaucoup trop sur la réserve plutôt que de leur montrer clairement mes intentions.

Et à côté de ça, je prenais trop le risque de me défendre, de faire le chaud, de me blesser et d'avoir des problèmes pour des choses qui n'en valaient pas la peine.

Mais depuis j'ai cultivé une prise de risques beaucoup plus intelligente et honnête envers moi-même.

...

Après ne vous méprenez pas sur mon message, se retenir n'est pas complètement un truc de nul qu'il faut éliminer de sa vie.

Vous ne devez jamais vous en vouloir d'être une personne qui fait preuve de retenue dans sa vie.

Vous devez avoir de la gratitude d'avoir un cerveau capable de se retenir

et réaliser que cette propriété de votre cerveau est là pour vous aider.

Parce que sans elle vous auriez sûrement fait plein de grosses conneries irréparables dans votre vie.

Les personnes qui sont naturellement désinhibées, qui sont naturellement dans le manque de retenue ce sont des personnes qui certes vont vivre de manière très authentique et se donner les chances de réussir plein de choses par rapport à une personne qui se retient trop,

mais ce sont aussi des personnes qui vont perdre beaucoup d'occasions de ne pas faire de conneries et de se retenir,

des personnes qui ne pourront pas s'empêcher d'avoir beaucoup de problèmes dans leur vie.

Parmi les personnes qui se retrouvent en prison ou qui ont des troubles du style psychopathe, sociopathe, on retrouve beaucoup cette incapacité de se retenir.

Globalement il vaut mieux avoir un cerveau qui se retient trop qu'un cerveau qui ne se retient pas assez.

Parce qu'au moins on peut s'empêcher de faire des grosses conneries.

C'est plus facile d'enlever sélectivement et consciemment la retenue quand elle existe,

que de créer la retenue quand elle n'existe pas.

De plus il y a beaucoup de choses pour lesquelles c'est bon de savoir se retenir.

Pour avoir une vie structurée et disciplinée ça va t'aider.

Par exemple pour te retenir de manger de la malbouffe quand tu en as envie.

Pour te retenir de te masturber à tout va et de vider ton énergie pour rien, etc.

...

Et après tout savoir se retenir c'est très lié à la patience,

et comme je vous l'ai expliqué au début de cette série d'épisodes la patience est une qualité extrêmement précieuse,

qui éventuellement mène au succès.

...

Mais le problème avec la retenue c'est quand on se retient d'affirmer nos valeurs profondes.

Quand on laisse bêtement passer les opportunités à cause de notre hésitation.

Quand on se retient de tenter notre chance alors qu'on aimerait réussir.

Quand on repousse notre chance de réussir.

Quand on se retient de faire quelque chose dont on a envie.

Quand notre retenue nous paralyse et nous fait tout foirer.

Quand on procrastine plutôt que de passer à l'action.

...

Ça ce n'est pas de la patience.

Parce que patienter implique de faire régulièrement les bonnes actions pour que le processus avance,

mais de ne pas avoir besoin que les résultats arrivent tout de suite et facilement.

Se retenir c'est justement de ne pas faire les actions à faire, de rester passif, de ne pas faire les actions pour que le processus avance, et ensuite d'avoir des regrets.

...

Une image pour clarifier ce qu'est la patience, c'est celle d'un jardinier.

Le jardinier fait tout ce qu'il faut pour que ça pousse, il plante les graines, il arrose le sol, etc.

Mais à partir du moment où il a fait ce qu'il fallait pour que ça évolue correctement,

il laisse patiemment les résultats arriver à leur rythme.

...

Sur ce on s'arrête là pour aujourd'hui,

et on continue de parler de tout ça dans le prochain épisode.

En attendant, je vous invite à vous abonner si ce n'est pas déjà fait,

à partager cette vidéo et laisser un pouce bleu si vous l'avez appréciée, ça m'aide pour la visibilité.

Quoi qu'il en soit je vous remercie de m'avoir écouté jusqu'au bout

et je vous dis à très bientôt pour la prochaine vidéo,

Ciao


>> Épisode suivant : Peut-on devenir courageux et audacieux si on ne l'est pas ? #0193

<< Épisode précédent : Une clé pour mieux gérer la critique et garder son calme et son sang froid #0191

Maîtrisez votre esprit, développez votre conscience, élevez votre existence !

S'ABONNER AUX VIDÉOS