Le 03/03/2020

Pourquoi la régulation et la privation sont nécessaires au développement #0205



Il faut contrôler la prolifération de vos créneaux de liberté totale. Si vous ne le faites pas, votre liberté va forcément devenir toxique et tirer votre vie vers le bas. Vous allez vous engloutir dans votre liberté.

Bonjour et bienvenue,

c'est Bertrand de la Fondation MAGister,

l'École des Héros du Monde Réel.

...

Tout d'abord, si vous ne me connaissez pas et que vous vous demandez pourquoi m'écouter,

je suis docteur en sciences cognitives.

Les sciences cognitives qu'est-ce que c'est, c'est grosso-modo l'étude moderne du fonctionnement de l'esprit.

Ça ne veut pas dire que tout ce que je dis est forcément vrai.

Non, c'est juste un indicateur que je prends la recherche et la compréhension au sérieux.

Mais personne ne peut prétendre dire que des choses vraies à part les personnes qui sous-estiment leur ignorance.

Vous devez toujours garder un esprit critique.
...

Dans les trois derniers épisodes je vous disais pourquoi c'est une très bonne idée de préméditer et planifier des périodes délimitées d'abstinence pour faciliter son self-contrôle.

Et cette stratégie de délimiter votre temps, vous pouvez l'appliquer pour tout un tas de choses.

J'ai pris l'exemple de la masturbation car c'est un sujet très contemporain avec le porno et le mouvement nofap,

mais ça peut vraiment s'appliquer à toutes les distractions on va dire.

...

Vivre de manière préméditée, 

c'est à dire vivre dans le futur de la manière dont on avait prévu de vivre dans le passé,

faire ce qu'on a dit qu'on allait faire,

et ne pas faire ce qu'on a dit qu'on n'allait pas faire,

c'est vraiment une compétence qui fait la différence.

Donc je vous encourage à apprendre à la pratiquer.

Et pour ça il faut que vous préméditez clairement comment vous allez vivre.

Bien sûr vous n'êtes pas obligé de tout préméditer, ce serait trop compliqué.

Mais essayez de préméditer les choses qui vous posent problème.

Par exemple planifiez régulièrement des plages horaires ne serait-ce que d'une heure,

durant lesquelles vous restez concentré sur un travail précis,

et vous n'avez pas le droit au téléphone ni aux distractions.

...

Autre exemple.

Planifiez le soir, trois choses importantes sur lesquelles vous allez forcément travailler au moins 5 minutes le lendemain.

...

Et encore un autre exemple : planifiez des journées 100% discipline de temps en temps, durant lesquelles vous n'avez droit à aucune distraction.

Pas de téléphone, pas d'internet, etc.

Ce type de journées challenge, c'est un excellent moyen pour prendre conscience des addictions invisibles qu'on a et pour réaliser tout le temps qu'on perd sur des trucs inutiles.

On dit souvent que ce n'est pas bien pour notre système digestif de grignoter, de prendre des "snacks" de nourriture de manière intempestive,

mais on ne se rend pas compte qu'on est encore pire avec les snacks pour notre cerveau.

...

Aussi ce qu'il faut noter c'est que faire des périodes durant lesquelles on se prive de quelque chose est vraiment bénéfique pour le développement et la créativité,

parce que ça va laisser de l'espace pour ça.

Quand on ne se prive de rien, on n'a pas d'espace pour se développer et se réinventer.

Quand on se ne prive de rien, on va toujours se tourner vers les options faciles, comme un robot.

On ne va jamais vraiment réfléchir.

Dès qu'on va s'ennuyer, plutôt que de trouver un moyen enrichissant et créatif de ne plus s'ennuyer on va se tourner machinalement vers le divertissement prêt à consommer.

C'est ce que j'appelle le paradoxe de l'ouverture et de la fermeture.

Quand on est tout le temps 100% ouvert, on devient fermé, notre créativité diminue.

Parce qu'on ne prend plus de recul, notre ouverture et notre créativité vont se concentrer et se déployer sur des inclinations faciles, des inclinations déjà bien prononcées.

On sera zoomé sur des domaines prédéfinis et fermés, et notre ouverture sera relative à cette fermeture.


On n'aura plus aucune ressource énergétique, attentionnelle et consciente à donner au reste, et donc on sera implicitement fermé au reste.

Et donc le paradoxe c'est que quand on se ferme pendant une période délimitée, on devient ouvert, notre créativité augmente et prend des nouveaux chemins, des chemins radicalement différents.

...

Vous savez en entraînement de combat on se prive souvent d'utiliser certains membres pour donner des coups.

Par exemple on ne s'autorise que l'usage du poing avant et du pied avant,

à savoir les membres du côté faible.

Parce que si on ne se prive pas de temps en temps, on ne va jamais améliorer notre jeu et régler nos défauts.

On va toujours répéter les mêmes habitudes, on va toujours privilégier les techniques que l'on sait faire.

De se priver de l'usage de certains membres, ça nous pousse à prendre conscience des autres possibilités qu'on a et à nous réorganiser.

Ça nous force à être créatif et à développer des moyens d'expression pour créer du jeu avec ces membres là.

Et ensuite quand on revient à l'usage complet, on est beaucoup plus fort et conscient.

...

Vous pouvez utiliser ce levier pour tout dans la vie.

Par exemple en alimentation vous allez voir que si vous vous privez pendant une semaine de certains aliments que vous consommez beaucoup,

ça va vous pousser à en découvrir d'autres que vous ne connaissez pas.

...

Si pendant deux heures, vous vous privez de stimulations et vous vous forcez à rester devant une page blanche avec un crayon.

Je peux vous parier qu'assez rapidement vous allez commencer à écrire ou dessiner quelque chose.

...

Et ce genre de choses n'arrivera jamais si vous ne laissez pas de l'espace dans votre vie pour que ça arrive.

Il faut un peu voir ça comme de la détox mentale en fait.

Certaines choses ne vont jamais avancer dans votre vie si vous ne bloquez pas du temps pour elles.

Les trucs attractifs vont sucer tout leur temps comme des sangsues.

C'est un peu comme les dynamiques de statut social et d'autorité dans le réseau humain.

Par exemple sur YouTube les grandes chaînes bouffent toute l'attention, si bien qu'il n'y en a plus pour les petites chaînes.

Les grandes stars de musiques bouffent toute l'attention, si bien qu'il n'y en a plus pour les petits artistes qui essaient de percer.

Eh bien c'est pareil mais à l'intérieur de votre propre vie.

Il y a des choses qui prennent tout le marché de votre attention.

Un peu comme des plantes qui prennent toutes les ressources des autres graines et qui les empêchent de se développer.

Du coup il faut être un bon jardinier.

Il faut travailler pour couper les mauvaises herbes qui prennent des ressources inutiles, et créer une répartition plus équitable des ressources pour développer le plus beau des jardins.

...

Remplir son temps de vie de manière purement libre et improvisée, ça mène toujours à des déséquilibres, des addictions à la con et à du gâchis.

Que ce soit du gâchis de temps, d'attention ou d'énergie.

Encore une fois c'est parfaitement ok d'avoir des créneaux de temps

durant lesquels vous êtes libres d'improviser tout ce que vous voulez.

Vous pouvez même avoir des journées voire des semaines complètes comme ça.

Mais il ne faut pas que ce soit toute votre vie qui soit comme ça.

Il faut contrôler la prolifération de vos créneaux de liberté totale.

Si vous ne le faites pas, votre liberté va forcément devenir toxique et tirer votre vie vers le bas.

Vous allez vous engloutir dans votre liberté.

À la fin de vos journées vous allez systématiquement avoir passé trop de temps sur trucs peu importants voire inutiles, et pas assez de temps pour avancer sur les vraies priorités.

La vérité étant que notre cerveau n'est pas assez compétent pour se réguler automatiquement et intelligemment sur le long terme.

On doit ponctuer notre vie de structure pour rester convenablement centré et aligné sur les priorités,

pour garder conscience de la valeur de nos ressources,

et pour profiter de notre liberté et non pas se faire engloutir par elle.

Si tu ne limites jamais ton temps tu vas inévitablement perdre conscience de sa valeur et te laisser aller.

En revanche à partir du moment où tu vas cadrer ton temps,

il y a des trucs magiques qui vont se passer.

Tu vas naturellement commencer à chercher à profiter et à optimiser ton activité par rapport aux limites que tu as fixé.

C'est le corrolaire de la loi de Parkinson.

La loi selon laquelle on s'étend pour utiliser toutes les ressources à disposition.

...

Je me suis rendu bien compte de ça quand j'ai testé de manger un repas par jour pendant une période.

Je profitais de chaque bouchée et j'optimisais parfaitement ce qu'il y avait dans le repas,

parce que je savais qu'il n'y allait pas en avoir d'autre avant 24 heures.

Quand ton temps n'est pas limité tu ne fais pas attention de prendre le meilleur,

tu t'étends sur des trucs qui n'en valent pas la peine,

inconsciemment tu te dis que tu pourras tout avoir,

et donc tu te dis que ça ne te coûte rien d'aller regarder un ou deux trucs à la con sur internet.

Mais comme je vous l'ai expliqué dans l'épisode 197,

c'est une vilaine illusion.

Parce qu'il y a beaucoup beaucoup trop de choses à faire et à découvrir.

Tu ne pourras jamais tout avoir dans la vie.

Tu es toujours en train de sacrifier certaines choses, que tu le réalises ou non.

...

Vous savez je vous dis tout ça pour que vous appreniez à valoriser le fait de bloquer du temps et non pas que vous le fassiez juste parce qu'on vous a dit de le faire.

Notre cerveau par défaut a tendance à associer la privation avec le négatif, donc ce n'est pas évident d'être à l'aise avec le blocage du temps.

En ce qui me concerne j'ai pendant très longtemps été très réticent à l'idée de bloquer du temps,

je ne valorisais pas du tout ça.

Je me disais que ce n'était pas pour moi et que je fonctionnais mieux à l'inspiration, en laissant mon esprit s'exprimer et utiliser le temps comme il le souhaite,

sans jamais me tenir à un plan prédéfini.

Et en fait je n'avais pas totalement tort, je pense que ça m'est hyper bénéfique d'avoir des périodes où je laisse mon esprit s'exprimer librement, sans cadre et sans le couper en chemin,

ça m'apporte beaucoup.

Mais je ne réalisais pas tout ce que ça me coûtait, et je me suis rendu compte que c'était crucial de trouver un équilibre.

Et sur ce, je vous en reparle dans le prochain épisode.

...

En attendant, si vous ne l'avez pas lu j'ai publié un nouvel article exclusif sur le blog de la chaîne,

je vous mets le lien en dessous en commentaire.

Comme d'habitude, je vous invite à vous abonner si ce n'est pas déjà fait,

à partager cette vidéo et laisser un pouce bleu si vous l'avez appréciée, ça m'aide pour la visibilité.

Quoi qu'il en soit je vous remercie de m'avoir écouté jusqu'au bout

et je vous dis à très bientôt pour la prochaine vidéo,

Ciao


>> Épisode suivant : L'intérêt de trouver le juste équilibre entre discipline et liberté #0206

<< Épisode précédent : Ce que les gens ne comprennent pas à propos de la dépression

Maîtrisez votre esprit, développez votre conscience, élevez votre existence !

S'ABONNER AUX VIDÉOS