Le 08/02/2021

Loi d'Attraction New Age : Trop simplifiée et trop compliquée !

Loi d'Attraction New Age : Trop simplifiée et trop compliquée !
Dans l'épisode d'aujourd'hui on va voir en quoi la version New Age de la Loi d'Attraction est à la fois trop simplifiée et en même temps trop compliquée pour nous mener fiablement au succès. C'est un modèle qui a le cul entre deux chaises.

Bonjour et bienvenue,

C'est Bertrand de la Fondation MAGister,

Pour le quarante cinquième épisode de la série sur le thème de la reconnaissance, du succès externe, de la patience, de la confiance, de la vision, de la résolution, de l'abondance, de l'audace et de la loi d'attraction.

...

Dans l'épisode d'aujourd'hui on va continuer de parler de la loi d'attraction,

et voir en quoi la version New Age qu'on entend souvent est à la fois trop simplifiée et en même temps trop compliquée pour nous mener fiablement au succès.

C'est un modèle qui a le cul entre deux chaises.

...

Comme je vous le disais dans l'épisode précédent, à la base l'intérêt de la loi d'attraction c'est d'être un modèle intuitif, simple à comprendre, séduisant.

Ça permet de capturer et de se représenter des choses difficiles à saisir, et ce de manière simple et accessible.

Le problème c'est que cette simplicité, déjà en soi elle est problématique.

Elle est problématique parce que la réalité est tellement simplifiée dans ce modèle que ça en devient un piège, à long terme.

Sur le court terme ça va te motiver de découvrir la loi d'attraction,

ça va mettre ton attention sur le fait que le mental a des conséquences sur la réalité extérieure,

et donc tu vas prendre plus au sérieux ce à quoi tu penses,

tu vas cultiver positivement ta pensée, etc.

Et tout ça c'est super.

Trop simplifié !

Mais encore une fois la façon dont la loi d'attraction New Age explique les choses,

c'est tellement simplifié, tellement réducteur, tellement romantisé,

que ok c'est super facile à comprendre, ça parle à tout le monde,

mais les raccourcis et les décalages avec la réalité sont tellement énormes,

que finalement, par manque de précision, ça apporte beaucoup de confusion inutile en chemin.

C'est comme un nuage de brouillard qui va masquer ce qui agit vraiment dans le monde et t'empêcher de voir les choses plus clairement.

Et donc au final te bloquer.

Dans certaines situations pour avancer,

on a besoin de creuser notre vision de la réalité,

de voir les choses plus en profondeur, plus en nuances,

nuances qui vont mettre en lumière pourquoi on n’arrivait pas à obtenir tel résultat,

pourquoi on était bloqué à un plafond de verre.

Nous faire réaliser qu'on était aveugle à certaines nuances et donc qu'on faisait n'importe quoi, parce qu'on ne voyait et ne comprenait pas ces nuances.

Car ce modèle grossier qu'on avait, à la manière d'un guide empoté et peu clair dans son guidage,

il nous indiquait mal quoi faire dans ces situations,

il nous indiquait de persévérer encore et encore et ça devait marcher comme ça.

Ce qui n'était pas ce qu'il fallait faire.

Trop compliqué !

Mais le truc c'est que non seulement ce modèle de la loi d'attraction New Age est trop simple,

mais en plus il est trop compliqué.

C'est tout le paradoxe.

À la base l'intérêt de la loi d'attraction c'est d'être simple,

mais le courant New Age a étoffé la loi d'attraction et empilé plein de concepts pseudo-scientifiques par dessus qui ne font qu'embrouiller les choses.

Comme une sorte de garniture inutile.

Ce qui fait que comme je vous le disais, ce modèle devient comme un nuage de brouillard qui va masquer ce qui agit vraiment dans le monde et t'empêcher de voir les choses plus clairement.

À savoir essentiellement des dynamiques psychologiques.

Pas de l'énergie physique, chimique, quantique, ou je ne sais quoi,

mais psychologique.

Les valeurs, les valeurgies, tout ça.

C'est à ce niveau que ça se passe.

C'est sur un niveau au dessus du physique que les choses se jouent, un niveau beaucoup plus symbolique.

Et c'est ça qui m'embête beaucoup avec le côté très ésotérique et inutilement pseudo-scientifique de ces loi spirituelles New Age,

c'est un peu des pailettes pour attirer les gens,

pour leur faire croire à des réalités scientifiques qui finalement n'en sont pas.

Et ça déplace l'attention là où il ne faut pas.

Ça leurre l'esprit à croire que la réponse à ses problèmes sont dans le fonctionnement de l'Univers.

Le séduction du jargon scientifique

En effet, quand on commence à te parler de physique quantique, d'ondes de la pensées qui traversent l'Univers, de champ vibratoire, etc

ton esprit il est séduit parce qu'il se dit "ah il y a une technologie secrète"

"Il y a une technologie secrète que je ne connais pas, et que je vais apprendre à exploiter,

et qui va me permettre d'avoir ce que je veux, de "manipuler" ce que je veux, de "manipuler" la réalité.

...

Or comme je vous l'ai déjà expliqué il y a queques épisodes, ce n'est pas de la manipulation la vraie loi d'attraction, c'est l'inverse de la manipulation.

Certaines choses dans le monde s'attirent mutuellement.

Du coup si je veux attirer cette chose là, il faut que je comprenne ce qui l'attire,

et que je devienne ce qui l'attire.

Donc que je comprenne et que je me transforme ou que je fasse ce qu'il faut pour l'attirer.

Que j'entre dans une relation symbiotique avec.

Et non rester dans mon coin, penser certaines choses, et essayer de la manipuler par la pensée.

C'est le problème de ces lois spirituelles New Age, ça nous embrouille avec tous ces concepts d'ondes, de vibrations, etc, ça nous met l'esprit trop dans les nuages, pas assez terre à terre.

Non, ce n’est pas sophistiqué !

À première vue ça semble sophistiqué et avancé ces histoires d'ondes et de vibrations qui traversent l'univers.

On se dit "ouah on touche à la physique et à l'univers, c'est sophistiqué."

Sauf que non, c'est l'inverse de la sophistication.

Le physique c'est plus primitif que le psychologique.

Ou dit autrement le psychologique est une façon sophistiquée et simplifiée de voir le physique.

Je repète le psychologique est une façon sophistiquée et simplifiée de voir le physique.

...

La vraie sophistication c'est l'abstraction de la complexité.

Ou dit autrement la simplification. Et non la complication inutile.

Qu'est-ce que je veux dire par là ?

Eh bien l'un des rôles de notre cerveau c'est de transformer et simplifier la complexité de ce qu'est la réalité, de ce qu'il est, des neurones, etc,

pour créer une simplicité virtuelle très pratique.

Une simplicité virtuelle qui va nous clarifier les choses, et nous donner de la vision.

C'est à dire qu'objectivement, la complexité de notre vie, elle existe par dessus une complexité pré-existante,

une complexité atomique, quantique, etc,

et nous on ne la perçoit pas cette complexité pré-existante.

On n'en est pas conscient.

Mais ce n'est pas un défaut qu'on en soit pas conscient.

Ce n'est pas un manque.

Au contraire.

Parce que la sophistication mentale c'est de faire abstraction de tout ce qui n'est pas pertinent et utile à savoir,

à savoir la physique atomique, la chimie, la physique quantique, les neurones, etc.

Or avec la loi d'attraction New Age, ils essaient de revenir à ça.

Avec les ondes de la pensée, les fréquences, les champs vibratoires, etc

Ça met un jargon scientifique qui donne l'impression que c'est plus sophistiqué que de la simple psychologie.

Alors que non, les atomes, les neurones, tout ça, c'est moins sophistiqué que la simple psychologie.

C'est plus primitif.

Le niveau psychologique est subjectivement simple de notre point de vue,

mais c'est parce qu'il supervient sur le niveau physique, chimique, biologique, etc

La simplicité du niveau psychologique est virtuelle.

Oui subjectivement ça paraît relativement simple le niveau psychologique,

c'est beaucoup plus simple à comprendre que de la physique pour nous,

mais en fait objectivement ce n'est pas simple du tout.

Tout ce qui est psychologique c'est hypercomplexe mais on ne s'en rend pas compte,

parce qu'on est dans notre niveau de perception qui lui est virtuel.

Et aussi ce qu'il faut bien comprendre c'est que le psychologique subjectivement simple implique le physique objectivement complexe.

Parce que comme je vous le disais le psychologique est une façon sophistiquée et simplifiée de voir le physique.

La perception existentielle est pragmatique

Par exemple, typiquement, vous et moi on se perçoit comme des êtres humains, c'est à dire des choses assez abstraites et symboliques.

On ne se perçoit pas comme des paquets de cellules qui échangent avec d'autres paquets de cellules, ni comme des paquets d'atomes, ou même des paquets d'organes.

Non psychologiquement je me perçois comme un être humain, je vous perçois comme un être humain,

et vous aussi de la même manière, et on échange en tant qu'êtres humains.

Mais quelque part, oui, on est des paquets de cellules et d'atomes sans s'en rendre compte.

Si je bouge le bras, psychologiquement et mentalement moi je me dis juste je bouge le bras,

j'ai une compréhension très simpliste de ce que je fais, de ce qui se passe,

parce que je n'ai pas besoin d'en savoir plus que ça.

Cela dit si on analyse ce qui se passe il y a plein plein d'atomes, de cellules, etc

qui sont mis en activité par la commande psychologique que j'envoie.

Mais je n'ai pas besoin d'en avoir conscience de tout ça, ça serait contraignant.
...

Donc la simplicité mentale du bougeage de bras, elle est virtuelle.

Dans le sens où si on creuse il y a une complexité énorme derrière.

Encore une fois le psychologique est une façon sophistiquée et simplifiée de voir le physique.

...

Et le problème c'est qu'avec ces modèles spirituels New Age,

il y a une intégration de la science fondamentale, ou plutot de la pseudoscience fondamentale,

pour complexifier et recomplexifier de manière inutile les dynamiques psychologiques.

Et on commence à retrouver la même chose avec les neurosciences, qui sont détournées par les mêmes bullshiteurs New Age.

Beaucoup de bullshiteurs New Age utilisent de manière maladroite le jargon des neurosciences,

comme si en ajoutant ce jargon ce qu'ils disent devenait automatiquement plus puissant

Ce qui bien sûr est une farce.

Est-ce qu'on a besoin de comprendre les détails du cerveau pour créer des circuits de neurones correspondant à des croyances, des compétences, etc ?

Non, encore une fois l'ajustement des circuits de neurones se fait par abstraction,

à travers l'expérience, de manière indirecte et implicite (voir Linard, 1994).

Ça ne se fait pas manuellement.

La vérité c'est que pragmatiquement, ça ne t'avancera pratiquement à rien de connaître les détails du cerveau pour te développer.

De la même manière que ça ne t'avancera pratiquement à rien de connaître les détails d'une application pour utiliser cette application et développer toutes sortes de choses avec.

Ça ne se substitue pas.

(Extrait de ma thèse pour mieux comprendre : “Prenons l’exemple des compétences : notre capacité de nous les représenter comme des sortes d’objets abstraits que l’on peut avoir dans notre boîte à outils mentale, nous permet de les intégrer dans des trames narratives mentales, ce qui concrètement nous permet de les envisager avant de les apprendre, et ensuite d’orienter notre apprentissage pour développer une compétence particulière. Apprendre devient une quête d’objets particuliers, les objets de connaissances (voir Linard, 1994). Ce serait impossible de faire cela si notre système cognitif percevait sans hauteur, c’est à dire s’il se percevait lui comme un réseau de neurones hypercomplexe et s’il percevait une compétence comme un ensemble complexe et disparate d’inclinations neurales. Ce serait trop compliqué d’avoir une vision d’ensemble et de développer une stratégie. Cette absence de hauteur créerait une sorte d’autisme (dans le sens d’une perception des détails mais sans perception du tout). La narration est ce qui permet la hauteur perceptive sur le temps, et par extension la projection temporelle de scénarios.”)


L’inconscience sélective = filtrage de l'inutile = une bonne chose

Bref, ce que les partisans de ces modèles New Age ne comprennent pas,

c'est que l'inconscience n'est pas fondamentalement un défaut.

Si tu es conscient de choses inutiles, ta conscience est moins bonne que si tu n'étais pas conscient de ces choses inutiles.

La simplification de la complexité et le minimalisme c'est la sophistication ultime pour un modèle mental.

Et ça, les partisans de ces modèles New Age ne le pigent pas.

Ils ont l'impression naïve que plus on intègre de concepts dans un modèle, mieux c'est.

Ils ne comprennent pas que le niveau mental a évolué pour faire abstraction de toutes les complexités de la réalité qu'ils essaient d'intégrer dans le niveau mental.

Concrètement, ce que ça veut dire, c'est que ces modèles spirituels New Age,

en forçant ces concepts physiques dans notre espace de conscience, 

c'est de la branlette intellectuelle qui surcharge inutilement notre espace mental,

et nous empêche d'avoir une vision stratégique claire et épurée.

C'est de la distraction contre-productive.

Ça te faire perdre la balle des yeux.

Si vous voulez c'est un peu l'illusion de croire qu'en comprenant comment un jeu-vidéo a été programmé,

alors ça va nous aider à nous orienter dans le jeu.

Ou alors de croire qu'en montrant à l'utilisateur les "rouages" d'une application dans l'application,

alors ça va aider l'utilisateur à bien utiliser l'application.

Alors que bien sûr, c'est à l'envers.

C'est justement en masquant la complexité inutile de l'application et en n'offrant à l'utilisateur qu'une interface claire et épurée,

qu'il va clairement pouvoir utiliser l'application sans avoir besoin de compétence vis-à-vis de comment l'application fonctionne.

...

Le rôle du mental c'est de se déléguer le plus possible des complexités inutiles à gérer.

Parce que de déléguer plein de choses à l'inconscient, ça permet de décharger la conscience, ça permet de la libérer, ça lui permet de s'élever et de clarifier la vision de la réalité.

Dit autrement, pour pouvoir efficacement s'orienter dans la réalité, il faut être dans une représentation stratégique qui fait abstraction de tous les détails inutiles pour ne laisser apparaître que ce qui est pertinent.

Moins tu as de choses à gérer, plus tu peux voir grand et loin.

Plus tu as de choses à gérer plus ta vision est obfusquée.

Donc d'un point de vue de l'évolution et de la nature,

si on veut augmenter la capacité de contrôle d'un organisme vivant sans augmenter ses ressources cognitives,

alors dans sa conscience on doit compresser la complexité de la réalité le plus possible,

et donc encore une fois décharger la conscience de ce qui n'est pas pertinent.

Du coup le fait que l'on ne soit pas conscient de tout l'apect science physique de notre existence, que ce soit complètement opaque pour nous,

ce n'est pas un bug, ce n'est pas un défaut, ce n'est pas un manque, c'est une fonctionnalité, c'est un plus.

Le défaut c'est de ramener ça inutilement dans notre conscience,

sans raison ergonomique particulière.

Ce qui est exactement ce que font les modèles spirituels New Age.

Et c'est ce qui fait qu'ils sont trop compliqués pour nous mener efficacement au succès.

Quand la complexité d’une chose sert la simplicité d’une autre

Pour comprendre cet argument ça peut aider de réaliser que le cerveau est un rouage du système de la vie et de la culture.

Mais que pourtant le cerveau est beaucoup plus complexe que notre vie et notre culture.

Ça parait absude et pourtant, pas du tout.

Car la complexité de notre cerveau sert à créer la simplicité de notre vie.

De la même manière qu'en informatique, les programmeurs développent du code complexe pour créer des interfaces simplifiées pour les utilisateurs.

Notre cerveau est hyper-complexe pour permettre une simplification de notre interfaçage avec la vie.

Sans cette complexité de notre cerveau on n'aurait pas la capacité de comprendre aussi facilement toutes sortes dans choses sans comprendre tout ce que ces choses impliquent.

...

Encore une fois on ne se considère pas comme des organes, ou même comme des atomes, non, on se considère comme un être humain.

Un être humain c'est quelque chose d'assez abstrait.

On ne saurait pas trop le définir, mais intuitivement on sait ce que c'est.

Pareil pour le temps. Le temps on l'utilise très bien, on s'en sert tous les jours,

d'un point de vue utilisateur notre cerveau sait relativement bien gérer le temps.

Cela dit, si on nous demande d'expliquer le temps d'un point de vue physique,

on serait perdu.

Mais justement on n'a pas besoin de ça.

On n'a pas besoin de comprendre scientifiquement le temps.

On a juste besoin de savoir l'utiliser.

...

Donc encore une fois la complexité de notre cerveau sert à créer une interface utilisateur pragmatique.

Le cerveau est complexe pour que l'on soit utilisateur de notre corps, utilisateur de la vie, utilisateur de la réalité, etc.

Le cerveau crée la perspective du joueur.

Quand j'apprends quelque chose dans ma vie, je ne suis pas en train d'essayer de créer les bons circuits de neurones dans mon cerveau.

Non, ça se fait par enrobage.

Et si je devais gérer mes circuits de neurones, la vie serait beaucoup plus complexe et ingérable.

C'est une bonne chose que je n'ai pas à me soucier de ces circuits de neurones.

Et c'est pareil pour la physique atomique de mon corps, la physique quantique de la réalité, etc.

...

Ce que ça veut dire, c'est qu'on ne peut pas rester sur le même niveau de complexité pour créer encore plus de complexité.

On ne peut pas rester sur du physique pour faire du psychologique.

Non, la nouvelle complexité doit réinventer l'ancienne complexité de manière simplifiée.

D'où cette idée que le psychologique est une façon sophistiquée et simplifiée de voir le physique.

D'où cette idée qu'on rêve le monde.

Dans le sens où on le ré-imagine, on le ré-invente de manière simplifiée, on lui donne forme et couleur.

Les formes et les couleurs n'existent pas à l'extérieur,

notre cerveau n'est pas une caméra.

Non on voit le physique de cette manière parce que ça nous rend la vie simplifiée et pragmatique, pour nous guider dans notre existence.

La perception n'est pas une caméra mais une interface pour nous guider.

...

Et donc encore une fois ces modèles spirituels New Age ils n'ont rien compris à la vie.

Parce qu'ils ré-intègrent inutilement des concepts physiques dans le niveau psychologique,

sans se rendre compte que le niveau physique est déjà implicitement dans le niveau psychologique.

Et que le rôle du niveau psychologique est justement de faire abstraction du niveau physique,

parce que ce n'est pas pertinent pour nous guider, et que notre conscience étant limitée,

elle doit se focaliser sur ce qui est pertinent.

...

Sur ce voilà qui clos ma critique de la loi d'attraction New Age pour cet épisode.

On continuera de démêler et d'analyser la loi d'attraction dans le prochain épisode.

En attendant, comme d'habitude je vous invite à vous abonner si ce n'est pas déjà fait.

À partager cette vidéo et laisser un pouce bleu si vous l'avez appréciée.

Et je vous invite également à rejoindre le Discord de la Fondation MAGister pour prendre part à des discussions sur les différents aspects du développement.

Le lien est dans la description de la vidéo.

Quoi qu'il en soit je vous remercie de m'avoir écouté jusqu'au bout,

et je vous dis à très bientôt pour la prochaine vidéo,

Ciao.


Maîtrisez votre esprit, développez votre conscience, élevez votre existence !

S'ABONNER AUX VIDÉOS