Le 23/04/2020

La discipline, c'est pour les cons #0224



Il y a beaucoup de mauvais conseils à propos de la discipline et de la motivation dans le développement personnel, et dans cet épisode on va commencer à clarifier tout ça.

Bonjour et bienvenue,

c'est Bertrand de la Fondation MAGister,

l'École des Héros du Monde Réel.

...

Vous savez, la motivation, ça va, ça vient, on ne peut pas compter dessus.

Si vous attendez d'avoir la motivation pour avancer, vous n'avancerez à rien.

Les personnes qui réussissent dans la vie, elles utilisent la discipline.

Même les jours où elles sont fatiguées et où elles n'ont pas l'envie.

Elles se forcent à faire les bonnes actions pour avancer.

...

Vous n'avez pas besoin d'avoir envie.

Vous n'avez pas besoin d'avoir de la motivation.

Oubliez la motivation.

Ce qu'il vous faut c'est la discipline.

La discipline de passer à l'action même les jours où vous n'avez pas la motivation.

...

...

Si vous n'êtes pas nouveau dans le développement personnel,

alors vous avez probablement déjà du entendre des conseils similaires à ce que je viens de vous de dire.

Et même s'il y a une certaine valeur dans ce type de conseil.

La vérité c'est que c'est du bullshit.

Opposer motivation et discipline est très naïf.

Et dans cet épisode on va commencer à voir pourquoi.

...

Mais tout d'abord,

si vous ne me connaissez pas et que vous vous demandez pourquoi m'écouter,

je suis docteur en sciences cognitives.

Les sciences cognitives qu'est-ce que c'est, c'est grosso-modo l'étude moderne du fonctionnement de l'esprit.

Ça ne veut pas dire que tout ce que je dis est forcément vrai.

Non, c'est juste un indicateur que je prends la recherche et la compréhension au sérieux.

Mais personne ne peut prétendre dire que des choses vraies à part les personnes qui sous-estiment leur ignorance.

Vous devez toujours garder un esprit critique.

...

Donc déjà ce qu'il faut bien comprendre c'est à quoi ça sert la discipline.

Pour moi, le rôle de la discipline il est très simple, c'est d'appliquer une force mentale pour rester cadré à travers le temps.

Cadré sur quoi ? Cadré sur ce qui est important et qui a de la valeur à long terme pour la partie de nous qui aspire à mieux dans la vie.

Autrement dit le rôle de la discipline c'est d'appliquer une force mentale pour ne pas dévier, pour maintenir l'ordre et la structure de sa vie,

et ainsi évoluer dans les bonnes directions.

Vis-à-vis du modèle des dynamiques développementales en spirale dont je vous parlais à partir de l'épisode 146,

la discipline est un concept très caractéristique du stade Bleu.

C'est un concept très militaire, presque religieux.

C'est à dire que si on est discipliné, peu importe ce qui se passe, peu importe nos envies, nos pulsions, nos résistances et nos distractions du moment,

chaque jour on fait les actions, les comportements et les efforts qu'on a dit qu'on allait faire.

Et réciproquement on ne fait pas ce qu'on a dit qu'on ne devait pas faire.

On se maintient à un certain standard.

On ne dévie pas, même si on a de la résistance et qu'on a envie de dévier et de procrastiner.

C'est ça être discipliné.

...

Donc dans la discipline pour moi on retrouve les conflits entre le court-terme et le long-terme.

Entre ce que désire notre petit moi et ce que désire notre grand moi.

Entre nos biais primitifs et nos idéaux supérieurs.

Il y a cette idée de maintenir l'alignement de notre direction idéale malgré les tendances de notre cerveau à vouloir dériver et se laisser-aller.

Cette idée de sacrifier le plaisir à court-terme pour construire et maintenir un meilleur futur à long-terme.

...

Et dit comme ça, la discipline semble vraiment être une pièce maîtresse pour avoir une vie de qualité.

Ça semble être quelque chose qu'il faut intégrer à la base de sa stratégie de vie pour réussir.

Mais en fait si on réfléchit un peu à tout ça, on peut facilement se rendre compte d'une faille importante.

Si le rôle de la discipline c'est de rester cadré sur ce qu'on doit faire,

alors plus une personne reste naturellement cadrée sur ce qu'elle doit faire,

moins elle a besoin de discipline.

Puisque le rôle de la discipline c'est de maintenir le cadrage de nos comportements malgré la résistance et les tendances à vouloir dévier.

Si on ne dévie pas et que le cadrage se fait tout seul, sans résistance, alors il n'y a pas besoin de discipline.

La forte discipline n'a d'utilité que pour une personne qui est tentée de dévier de son chemin et de procrastiner.

C'est à dire une personne qui a de la résistance à faire ce qu'elle doit faire,

et qui a envie de reporter au lendemain et repousser les efforts qu'elle doit faire et de faire autre chose à la place.

Une personne qui a une partie de son cerveau qui veut rester dans le chemin,

mais une autre partie de son cerveau qui ne veut pas rester dans le chemin.

...

À l'inverse, une personne qui est bien alignée et qui subit peu de résistance, de tentations et de distractions, ses besoins en discipline sont bas.

...

Et si tu comprends bien cette logique.

Alors cela devient évident que la discipline ne doit pas être la pièce maîtresse de ta stratégie de vie.

Cela devient évident qu'une stratégie basée sur la discipline est limitée.

Et c'est pour ça que le titre de cette vidéo c'est "la discipline c'est pour les cons".

Bien sûr j'exagère car même si la discipline est quelque chose de secondaire,

ça reste un outil incontournable pour optimiser sa vie.

J'utilise moi-même fréquemment la discipline, mais seulement quand c'est approprié de l'utiliser.

Donc de manière assez intermittente et temporaire.

Ce que je veux que vous compreniez avec cet épisode c'est que contrairement à ce que beaucoup de personnes disent,

mettre la discipline au premier-plan, à la base de la pyramide de votre stratégie de vie, c'est très très limité.

C'est une stratégie basée sur la force et non sur le pouvoir.

Plutôt que de développer une bonne capacité à se recadrer dans ses efforts pour rester aligné quand on a envie de dévier du droit chemin,

l'idéal est d'éviter d'avoir envie de dévier.

L'idéal est d'avoir le meilleur alignement possible.

L'idéal est d'éviter au maximum la friction et la résistance à rester sur le bon chemin.

L'idéal est d'être comme aimanté par la bonne direction.

Ça c'est une stratégie basée sur le pouvoir.

Et si vous voulez en savoir plus à ce propos, je vous renvoie à l'épisode 166.

L'épisode 166 il avait pour objectif de répondre à la question comment faire pour ne pas craquer et retomber dans une mauvaise habitude ?

Et dans cet épisode j'explique que comment faire pour ne pas craquer ce n'est pas la bonne question à se poser.

La bonne question à se poser c'est comment faire pour être tellement attiré par ce qui est important que je n'ai plus le temps et l'attention pour faire autre chose.

C'est ce que j'avais appelé la stratégie du soleil.

Parce que le soleil masque toutes les étoiles de notre perception et donc nous empêche d'être distrait par elles.

Ce qui brille le plus dans notre vie, c'est ça qui va capturer notre attention.

...

À la fin de l'épisode 222, je vous disais que si je ne prenais pas soin de mon corps mais ce ne serait même pas la peine d'essayer de faire du bon travail créatif,

ça serait une perte de temps, ça ne marcherait pas.

Je ne serais pas la bonne personne pour ça.

Je n'aurais pas accès au mode de conscience qu'il faut, je ne pourrais pas entrer dans l'état de flow créatif.

Je ne serais matériellement pas opérationnel pour ça,

je n'aurais pas les neurotransmetteurs nécessaires à ce mode d'opération.

...

Et ce n'est même pas la peine de se dire "pas grave,

moi je suis un guerrier,

même si c'est dur je vais utiliser la discipline et la volonté pour y arriver.

Parce que j'ai entendu sur YouTube que les personnes qui réussissent dans la vie

ben la discipline leur permet de travailler sur leurs projets même les jours où elles ne sont pas dans le bon état !".

...

Non. Non. Ça ne marche pas comme ça.

Et si tu crois que ça marche comme ça, tes croyances sont stupides.

Certes la discipline te permet de dépasser les contraintes et de travailler même quand tu n'es pas dans le bon état.

Mais tu ne pourras pas travailler efficacement sur des trucs qui nécessitent d'être bien éveillé et bien rechargé.

Tu pourras juste faire des trucs qui reposent essentiellement sur tes habitudes, tes routines basiques, ou sur de l'exécution machinale.

Si tu te forces à faire du travail créatif original de qualité quand tu n'es pas dans un bon état,

tu vas avancer à rien et t'épuiser pour rien.

...

De la même manière quand je suis fatigué et que je me force à lire un livre assez compliqué,

ben je n'arrête pas de décrocher, c'est très fastidieux, je n'arrive pas à me verouiller sur la lecture,

parce que mon cerveau ne démarre pas la production du flot de dopamine qui va faciliter ma concentration, qui va me faire accrocher et qui va me donner envie de continuer.

Non malgré mes efforts mon cerveau reste fermé, le flot de dopamine ne démarre jamais.

Parce que je ne suis pas en état.

...

Et puis certes la discipline te permet de travailler malgré les contraintes, même quand tu n'es pas dans le bon état.

Mais le mieux... c'est de minimiser les contraintes et d'éviter de ne pas être dans le bon état.

Si tu fais des efforts pour utiliser la discipline quand c'est l'heure de travailler,

alors que tu n'as pas fait d'efforts en amont pour être dans le bon état,

ta stratégie est mauvaise.

La discipline ça doit venir en dernier recours,

quand tu as tout fait pour être pleinement chargé et motivé,

Que tu as bien réglé tout le reste,

et que ce n'est toujours pas suffisant, qu'il reste encore des contraintes.

...

Vous savez, ce n'est pas un hasard que la discipline soit mise en avant par des militaires ou par des sportifs.

Ce sont des domaines particuliers dans lequels on est souvent contre les contraintes.

Des domaines dans lesquels les contraintes sont inévitables et imprévisibles.

Des domaines dans lesquels les choix sont limités, le confort est limité, la marge de manoeuvre est limitée ;

des domaines dans lesquels on ne peut pas optimiser quand est-ce qu'on fait telle ou telle action,

on doit faire ces actions quand les conditions nous dictent de les faire.

...

Ce sont des domaines dans lesquels on est souvent poussé à bout,

dans lesquels on est souvent fatigué et on ne peut pas récupérer convenablement,

on doit résister et performer alors que les conditions sont difficiles et que les contraintes sont hautes et hors de notre contrôle.

Ce sont des domaines dans lesquels on est constamment tenté de dévier, constamment tenté de se relâcher,

mais non on doit rester accroché.

Autrement dit ce sont des domaines dans lesquels les besoins en discipline sont élevés.

...

Ce sont des domaines dans lesquels on ne peut pas contrôler notre environnement, on ne peut pas éviter et contrôler les contraintes et les règles du jeu, on doit faire avec et performer malgré tout.

Dans ce genre de conditions hostiles oui la discipline c'est ça qui va faire la différence.

...

Mais ce qu'il faut bien comprendre c'est que dans la plupart des domaines de la vie moderne c'est très différent.

On n'est pas obligé d'être contre les contraintes.

On peut s'arranger pour contrôler intelligemment les contraintes afin de nous faciliter la vie et minimiser la résistance et les tentations auxquelles on est confronté.

On peut plier et créer les règles du jeu auquel on joue.

On peut optimiser quand est-ce qu'on fait telle ou telle chose, on peut optimiser notre récupération.

Nos choix sont ouverts.

La marge de manoeuvre est grande.

On peut trouver une place dans le monde dans laquelle on se sentira beaucoup plus en alignement intérieur que dans d'autres places.

Et plus on sera aligné, moins on aura envie de dévier.

On peut s'organiser pour trouver des solutions malines pour minimiser les contraintes inutiles et rester au top de notre forme.

Et si on ne le fait pas et qu'on force pour rester dans le chemin comme si on ne pouvait pas changer les contraintes,

alors c'est qu'on fait une erreur stupide.

...

Imagine tu fais de la musculation.

Tu dors mal. Tu manges mal.

Et tous les jours tu utilises ta discipline pour faire ta séance d'exercices.

D'un côté c'est clair que ça va renforcer ta discipline.

Mais de l'autre côté, est-ce que tu vas avoir des bons résultats et progresser ?

Non.

Tu vas te faire beaucoup de mal et avoir des résultats de merde.

....

Autrement dit dans la vie, plus ta stratégie est bonne, plus tu as trouvé le bon alignement,

moins tu as besoin d'utiliser de discipline ;

parce que plus tu vas être porté par les courants positifs que tu auras mis en place.

Et même quand ça va être dur, tu vas avoir la niaque qui va te pousser à continuer et à ne pas dévier,

parce que ce que tu fais est important pour toi, ça a du sens.

...

Ne vous méprenez pas, une personne qui peut éviter le plus possible la discipline pour produire des résultats,

c'est une personne qui gère comme un boss.

...

Et c'est là tout le problème avec la discipline en fait.

En général quand tu as besoin de penser à la discipline pour faire ce que tu dois faire,

c'est que tu n'es pas sur la bonne voie, que tu n'es pas bien aligné intérieurement,

que ce que tu poursuis n'est pas excitant ou pas important pour toi,

où tout simplement que tu as merdé ta gestion d'énergie.

Personnellement il n'y a pas photo, quand je suis dans un super état et que ce que je poursuis m'excite,

je travaille et je fais ce que je dois faire très très naturellement,

je n'ai pas besoin de penser à la discipline ou à l'organisation.

Je fais ce que j'ai à faire sans résistance mentale.

Et même face à la difficulté, je garde la niaque, je n'ai pas envie de dévier.

...

En revanche les jours où j'ai merdé mon sommeil la veille,

bizarrement là j'ai de la résistance interne et j'ai besoin de discipline et d'organisation pour faire ce que je dois faire.

J'ai envie de me distraire, j'ai envie de regarder un film, une série télé, j'ai envie de manger un truc à la con, etc

Et je dois combattre toutes ces tentations et ces contraintes inutiles avec ma discipline.

Ce qui est chiant.

...

En fait il faut bien comprendre que tous nos comportements de merde sont généralement associés à un état de merde.

Et donc quand on est dans cet état de merde tous nos comportements de merde se déploient automatiquement.

Et donc les besoins en discipline augmentent, parce que la discipline ça sert à rester cadré et à empêcher les déviations.

Alors certes parfois on ne peut pas éviter d'être dans un état de merde,

c'est les circonstances qui nous ont mis dedans.

Mais bien souvent si on est stratégique et qu'on fait preuve d'anticipation,

on peut éviter de se retrouver dans un état de merde,

et donc s'éviter bien des problèmes inutiles à gérer.

...

Et tout ça, ça résume les problèmes que j'ai avec les personnes qui mettent en avant la discipline et même l'organisation au détriment de la motivation.

C'est tellement plus facile de suivre la bonne organisation et de faire ce qu'on doit faire quand on est motivé et bien aligné,

c'est comme s'il y avait un aimant qui nous attirait dans la bonne direction ;

donc c'est trompeur et pas très honnête de mettre l'organisation et la discipline au premier plan et de dire que la motivation est secondaire et qu'il ne faut pas s'en préoccuper.

Ça révèle un gros manque de nuance.

Et d'un point de vue systémique et neurologique, ça ne tient pas, et on verra pourquoi dans le prochain épisode.

...

Il y a beaucoup de gens sur internet qui crachent sur la motivation,

qui vous disent de ne pas vous baser sur la motivation,

parce que la motivation ça va, ça vient, etc

on ne peut pas compter dessus, on ne peut pas la contrôler.

Mais franchement ces gens là ils ne se rendent pas compte du ramassis de conneries qu'ils racontent.

La motivation c'est une sorte d'énergie.

Et comme toute énergie, le niveau que tu as est lié à ton état physiologique et psychologique.

Cette idée de la motivation qui va et qui vient au hasard, comme si c'était quelque chose de mystique, c'est du gros bullshit.

Les fluctuations de motivation existent certes, mais elles ne sont pas imprévisibles.

Elles répondent à des lois de causes à effets.

Ce qui donne l'impression que nos fluctuations de motivation sont hasardeuses,

c'est la complexité et les délais assez durs à comprendre de ces lois de causes à effets.

Mais ne vous méprenez pas.

Si vos niveaux de motivation ne sont pas super bons et pas super stables, c'est un très mauvais indicateur.

C'est un indicateur que votre état n'est pas bon et qu'il y a quelque chose qui cloche dans votre mode de vie, un indicateur que quelque chose n'est pas aligné correctement.

...

Et sur ce on continue de parler de tout ça dans le prochain épisode.

En attendant, si vous ne l'avez pas lu j'ai publié un nouvel article exclusif sur le blog de la chaîne,

je vous mets le lien en dessous en commentaire.

Comme d'habitude, je vous invite à vous abonner si ce n'est pas déjà fait,

à partager cette vidéo et laisser un pouce bleu si vous l'avez appréciée, ça m'aide pour la visibilité.

Quoi qu'il en soit je vous remercie de m'avoir écouté jusqu'au bout

et je vous dis à très bientôt pour la prochaine vidéo,

Ciao


>> Épisode suivant : La discipline peut-elle vraiment pallier un manque de motivation ? #0226

<< Épisode précédent : Didier Raoult : l'ÉTRANGE VÉRITÉ sur son ASCENSION MÉDIATIQUE (son SECRET révélé !) #0223

Maîtrisez votre esprit, développez votre conscience, élevez votre existence !

S'ABONNER AUX VIDÉOS