Le 05/04/2020

CORONAVIRUS - Au delà de la CONNERIE HUMAINE + pourquoi ce n'est pas si exceptionnel #0219



Dans cet épisode on parle de connerie humaine et du pourquoi toute cette situation de coronavirus et de confinement est sur certains points beaucoup moins exceptionnelle qu'elle n'y paraît.

Bonjour et bienvenue,

c'est Bertrand de la Fondation MAGister,

l'École des Héros du Monde Réel.

...

Tout d'abord, si vous ne me connaissez pas et que vous vous demandez pourquoi m'écouter,

je suis docteur en sciences cognitives.

Les sciences cognitives qu'est-ce que c'est, c'est grosso-modo l'étude moderne du fonctionnement de l'esprit.

Ça ne veut pas dire que tout ce que je dis est forcément vrai.

Non, c'est juste un indicateur que je prends la recherche et la compréhension au sérieux.

Mais personne ne peut prétendre dire que des choses vraies à part les personnes qui sous-estiment leur ignorance.

Vous devez toujours garder un esprit critique.


Dans le dernier épisode j'ai commencé à vous parler de souplesse mentale.

J'avais défini la souplesse mentale en trois points

1 / l'aptitude à se dissocier du contexte dans lequel on est

2 / la capacité de notre esprit de voyager et d'explorer librement des zones mentales éloignées les unes des autres

3 / la capacité d'arrêter de penser à certaines choses qui ne servent à rien et qui ne font que nous tirer vers le bas et créer de la souffrance,

et réciproquement la capacité de se concentrer sur des choses qui vous nous servir, nous tirer vers le haut et nous occuper positivement.

...

Je vous disais qu'avec le coronavirus et le confinement beaucoup de gens avaient l'esprit rigidifié.

Ils sont absorbés par les circonstances présentes.

Non seulement leur corps est confiné dans un espace physique limité,

mais leur conscience et leur pensée aussi sont confinées dans un espace mental limité.

Et ils ont des problèmes de gestion émotionnelle à cause de ça.

Ils n'arrivent plus à se détacher de ce qui se passe et se concentrer sur autre chose.

...

Le truc qu'il faut bien comprendre, c'est que ça ne sert à rien de donner plus d'importance que nécessaire au confinement et au coronavirus dans votre tête.

Quand on donne de l'importance à des sujets ça pousse notre cerveau à ne pas arrêter d'y repenser et ça vampirise les ressources mentales qu'on pourrait allouer à d'autres choses.

Ça rend cette période beaucoup plus difficile qu'elle n'a a être.

...

Le confinement on ne peut rien y faire ça va durer encore longtemps,

alors la meilleure chose à faire c'est de s'y faire et de ne plus y penser.

Beaucoup de gens suivent et guettent la situation de très près,

comme si la situation allait s'améliorer du jour au lendemain.

C'est du gâchis d'énergie mentale.

C'est comme de mettre en route un long téléchargement sur votre ordinateur,

et de le regarder avancer lentement plutôt que de le laisser en arrière-plan et de faire autre chose.

Objectivement ça n'avancera pas plus vite si vous regardez comment ça avance.

Par contre subjectivement ça passera beaucoup plus vite si vous n'y faites plus attention.

...

Quand vous êtes chez vous, la meilleure chose à faire c'est d'oublier tout ça pendant 99% du temps.

Imaginez que le virus n'existe pas, qu'il n'y a pas de confinement et occupez vous sur des choses qui n'ont rien à voir, comme si de rien n'était.

Quand vous êtes ches vous, prenez 1% de votre temps maximum pour vous tenir au courant vite fait de l'évolution des choses.

Mais vraiment pas plus que 1% de votre temps.

Eh bien sûr quand vous sortez, mettez vous au courant et prenez des précautions avant de sortir.

Mais quand vous êtes chez vous, 99% du temps oubliez tout ça.

Et si vous croyez que c'est votre devoir de rester conscient et de vous tenir constamment informé de cette menace, ne me faites pas rire.

Il y a plein de menaces et autres trucs super importants pour lesquels je suis certain que vous ne vous tenez pas du tout informés d'habitude tout simplement parce qu'on n'en parle pas.

C'est complètement hors de votre conscience et vous ne vous en portez pas plus mal pour autant.

La vérité étant encore une fois que les gens ne se tiennent informés que de ce dont on leur bourre déjà le crâne d'avance.

Si les médias parlaient tous les jours de problèmes cardiovasculaires par exemple,

les gens s'informeraient et s'inquiéteraient probablement beaucoup plus à ce sujet.

S'il fallait remplir et signer une attestation pour aller manger au MacDonald,

pareil je pense que ça changerait et régulerait pas mal les comportements.

Les attestations, les messages du président comme quoi on est en guerre,

ils sont là pour faire réaliser aux gens qui ne réalisent pas que c'est sérieux,

même si l'ennemi est invisible,

parce que ça sans ils ne réalisent pas.

Au début, combien de personnes étaient en mode rien à foutre du confinement, je suis un citoyen libre, on ne peut pas me forcer à me restreindre, on ne peut pas m'enlever mon droit de liberté, etc.

Un nombre hélas assez élévé.

Et à votre avis si pour le bien de tout le monde, on mettait en place un système similaire pour réguler les addictions négatives, pour réguler les problèmes de sédentarité, les problèmes de bouffe, etc

Combien de personnes feraient une crise de défense à propos de leur droit de liberté ?

Un sacré bon paquet.

Le truc c'est que ce genre de réactions de défense à la con quand on interfère avec la liberté des gens pour le bien de tout le monde, c'est beaucoup plus prévisible qu'on ne le croit.

Ça fait l'objet de questionnements en psychologie, notamment dans le domaine de l'agentivité.

Par exemple quand les gouvernements ont pris des mesures pour remplacer les ampoules incandescentes par les ampoules fluorescentes pour améliorer la gestion de l'énergie,

beaucoup de gens l'ont très mal pris.

Ils ont fait des stocks d'ampoules incandescentes et tout.

Et ce, même si sur le long terme les ampoules fluorescentes permettent d'économiser de l'énergie et de l'argent.

Beaucoup de gens se sont mis à faire des crises de défense à propos des ampoules incandescentes et de leur droit d'utiliser des ampoules incandescentes.

Il y a eu des campagnes à ce propos, et si ça se trouve il y en a toujours en fait, je ne sais pas où ça en est depuis.

Soudainement les ampoules incandescentes sont devenues importantes.

...

D'ailleurs il s'est passé la même chose avec le port obligatoire de la ceinture de sécurité en voiture.

Maintenant c'est normal, mais au début les gens étaient vénères de ne pas pouvoir conduire sans comme avant.

Au Royaume-Uni par exemple au début le gouvernement encourageait les gens à porter la ceinture de sécurité,

mais après 10 ans les gens ne le faisaient toujours pas et donc c'est devenu obligatoire par la loi pour forcer les gens à le faire.

...

Actuellement, les mesures que les gouvernements prennent pour l'ennemi invisible qu'est le coronavirus,

ça serait sûrement une bonne chose qu'on fasse ça pour tous les autres ennemis invisibles de notre époque dont je vous parlais dans l'épisode 33.

Parce que statistiquement la vie des gens est davantage menacée par un problème cardiovasculaire que par autre chose.

Et pourtant je suis presque certain qu'une part énorme de la population n'est pas au courant et se fait très peu voire pas de soucis à ce propos.

Parce que n'est pas nouveau comme menace, ça fait des années que c'est là en arrière-plan, et donc on en fait pas tout un foin.

La vérité c'est que si le coronavirus restait toujours présent pendant les années à venir et ne créait plus de surchargement de nos systèmes,

au bout d'un moment on s'en lasserait et les medias n'en parleraient pratiquement plus.

On s'y habituerait et on n'y ferait plus vraiment attention.

On ferait avec.

Ça serait la routine normale.

Même s'il y avait toujours des morts, même si ça niquait des vies, ça serait comme toutes ces personnes qui meurent d'accidents, de maladies cardiovasculaires, de cancers, de diabètes, etc,

et dont on entend pas parler à tout va.

Ça serait une menace d'arrière-plan comme les autres.

On ne rappelerait pas quotidiennement les compteurs de morts dans les medias.

...

Ne vous méprenez pas, même si la pandémie du coronavirus est effectivement sérieuse,

il n'en reste pas moins qu'il y a une grosse part d'intérêt, de mode et d'hystérie dans tout le bruit qu'il y a autour.

On a l'impression que soudainement la vie est devenue dangereuse,

que soudainement un ennemi invisible est apparu.

Et on a l'impression que certains découvrent que la vie est dangereuse.

Alors qu'encore une fois comme je vous le disais dans l'épisode 33,

les ennemis invisibles ce n'est pas nouveau,

c'est le mal de notre époque, et plus le temps avance plus ils deviennent forts.

Personnellement je n'ai rien contre de prendre ce genre d'ennemi au sérieux, de mettre en place des mesures de prévention globales, au contraire ;

ce qui me dérange c'est qu'il y a vraiment deux poids deux mesures.

Pourquoi on ne met pas en place ce genre de mesures de prévention pour endiguer d'autres problèmes menaçants auxquels on est confronté ?

...

Si vous voulez la vérité, c'est très simple et ça se résume en deux points :

1 / ce qui pose problème ce n'est pas les dégâts du coronavirus en eux-mêmes,

c'est que les dégâts sont comprimés dans le temps et surchargent globalement nos systèmes,

si bien qu'on n'arrive plus à gérer les dégâts que ça fait,

il y a un goulot d'étranglement au niveau global.

Autrement dit si la menace faisait autant de dégâts mais que ces dégâts étaient diffusés dans le temps

de telle sorte à ce qu'on arrive à les gérer à mesure qu'ils arrivent,

il n'y aurait pratiquement aucun bruit là dessus.

Ce serait une menace d'arrière-plan qui ne rentrerait que dans la conscience des personnes directement touchées, comme 99% des menaces.

Le goulot d'étranglement des dégâts au niveau temporel donne la perception d'une présence plus forte.

...

Deuxième grosse raison pour laquelle on ne met pas en place ce genre de mesures de prévention pour endiguer d'autres problèmes menaçants auxquels on est confronté.

Le coronavirus n'est pas le fruit de l'activité humaine, il ne profite à personne.

Si le coronavirus était un effet secondaire d'une grosse industrie humaine profitable,

il est probable que malgré les dégâts tout le bruit autour soit étouffé par des lobbies.

On pourrait même imaginer des études pour prouver que le coronavirus est inoffensif.

...

Et c'est ça qui fait peur avec cette histoire de coronavirus.

Ça montre qu'on est prêt à agir et prendre des mesures radicales,

mais seulement quand les intérêts sont relativement alignés et que les dégâts sont comprimés dans une petite fenêtre temporelle.

Tant que les dégâts sont diffus à travers le temps et ne causent pas de pression globale dans le présent, on laisse passer.

Même si ça va créer durablement de la pression à des niveaux locaux.

C'est à dire même si ça va continuellement et durablement ruiner et tuer des vies ici et là.

D'ailleurs on a bien vu qu'avant le confinement tout le monde espérait que ça allait passer et qu'on aura rien à faire, on pourra continuer comme si de rien n'était.

...

L'autre jour je faisais une expérience de pensée,

je me suis demandé ce qui se serait passé si à la place de toucher le système respiratoire,

le virus entraînait un impact négatif sur l'humeur, un impact qui nous fait déprimer.

Et que cet impact n'était pas dangereux pour les personnes qui de base n'avaient pas de trouble de l'humeur ;

mais par contre qu'il pouvait mener au suicide pour les personne qui étaient déjà à risques au niveau de l'humeur.

La viralité resterait la même, la proportion de cas touchés et de morts resterait la même et la charge nécessaire pour prendre en charge les victimes resterait la même.

En gros tout reste identique au coronavirus sauf le système que ça touche dans notre corps.

Est-ce qu'on aurait pris des mesures ?

Franchement je ne suis pas sûr.

Parce qu'il y a tout un tas de valeurs et de jugement moraux qui s'ajoutent à l'équation.


...

Bref la connerie humaine n'est pas le sujet principal de cet épisode.

Le sujet de cet épisode c'est que votre corps est obligé d'être confiné oui,

mais votre esprit n'a pas à être confiné lui aussi.

Vous pouvez vous éloigner de tous ces sujets.

Et ce qui est sûr c'est que ceux qui arrivent à se mettre le plus loin de tout ça mentalement c'est ceux qui vont tirer le plus de ce confinement.

Et inversement ceux qui restent mentalement proches de tout ça, seront ceux qui vont avoir gâché le plus de le ressources attentionnelles et temporelles.

Parce que ça va passer tout ça.

Ça sera très vite derrière nous à l'échelle de notre vie.

...

C'est comme après une rupture amoureuse.

Même si c'est dur, il faut se forcer à arrêter de penser à la personne et se concentrer sur nos projets futurs.

Même si notre esprit est brouillé.

Il faut justement le débrouiller.

Parce que même si sur le moment la rupture est difficile à vivre,

à l'échelle de notre vie ça sera très vite derrière nous.

Ça va passer.

Donc il faut apprendre à se déconditionner et se détacher même si c'est dur.

Les personnes qui deviennent folles après une rupture ce sont celles qui n'arrêtent pas d'y repenser et qui ne pensent à rien d'autre.

Un moment donné il faut réaliser que tu n'as qu'une seule vie et que tu ne peux pas te permettre de rester coincé dans des boucles mentales malsaines comme ça.

...

Cet exemple me permet d'illustrer qu'avoir cette mentalité du visionnaire et du créateur dont je vous ai parlé dans l'épisode précédent,

c'est très bon pour l'équilibre émotionnel.

Quand tu as tendance à ruminer sur des choses négatives et que tu n'arrives pas à te détacher de certaines choses pour lesquelles tu ne peux rien faire,

c'est impossible d'avoir un bon équilibre émotionnel.

Et inversement quand tu arrives à te concentrer sur ce qui compte et te détacher de ce pourquoi tu ne peux plus rien,

tu fais passer ton équilibre émotionnel au niveau supérieur.

...

Franchement si vous avez des soucis à ce niveau.

Ce confinement est l'entraînement parfait.

L'entraînement parfait pour être une cause dans ce monde plutôt que d'être un effet.

L'entraînement parfait pour apprendre à se distancer du présent.

Encore une fois c'est essentiel pour devenir visionnaire et voir à long terme.

Comment veux-tu voir et fonctionner long terme si tu ne prends pas de distance sur le présent ?

Si tu es sérieux en développement personnel,

alors les conditions du confinement elles sont moins exceptionnelles qu'elles n'y paraissent.

Parce que tu es déjà confiné du niveau de vie auquel tu veux accéder.

Il y a comme un mur entre ta situation actuelle et ce niveau de vie auquel tu veux accéder.

Une personne qui veut sérieusement changer sa vie et réaliser de grandes choses,

elle sera probablement confinée pendant longtemps derrière ce mur invisible,

très loin de ce qu'elle désire réaliser et obtenir.

Donc en fait si tu veux avoir des chances de radicalement évoluer dans ta vie,

tu as plutôt intérêt d'être à l'aise avec cette histoire de confinement prolongé.

En fait ce confinement de quelques semaines ou de quelques mois c'est du pipi de chat comparé à ce que ça dure pour élever son niveau de vie et réaliser des rêves dignes de ce nom.

Ça se compte plutôt en années d'élever son niveau de vie et de réaliser des rêves dignes de ce nom.

Et avant ça tu seras encore enfermé dans ton niveau de réalité précédent.


...

Comme je vous le disais dans l'épisode 173, la plupart des gens ne réalisent pas qu'arriver à se détacher de la réalité extérieure,

c'est une clé pour pouvoir tenter et réussir des choses exceptionnelles.

Si tu n'as pas la capacité de rester longtemps dans une position extérieure difficile sans perdre tes moyens à l'intérieur,

alors il y a beaucoup de choses que tu ne pourras jamais accomplir.

...

Si tu ne tolère pas de marge entre l'intérieur et l'extérieur,

et que tu es dépendant que tes projets intérieurs marchent rapidement à l'extérieur pour ne pas être en stress,

alors tu ne tenteras probablement que des petits coups, sans audace.

Arriver à se détacher assez radicalement de la réalité extérieure,

c'est une clé pour développer de la vision.


Si tu te maintiens trop proche de la réalité extérieure, tu vas te conformer à elle.

Tu ne vas jamais tenter des trucs qui sont trop loin de ta situation présente.

Et tu ne te donneras jamais assez de marge pour réaliser des sauts de géants.

Tu ne feras que des petits sauts, des petits sauts, des petits sauts.

Et ce n'est pas pareil.

Les possibilités d'évolution ne sont juste pas les mêmes.

Parce que les petits sauts c'est bien dans la pratique, en termes d'action.

Mais pas en termes de vision et de direction.

...

Ta marge mentale et ta marge de manoeuvre sont très liées.

...

Comme je vous l'ai déjà répété la patience est une qualité redoutable.

Et une manière intéressante de décrire et de comprendre la patience,

c'est de voir ça comme la capacité de se mettre beaucoup de marge d'avance sur la réalité extérieure dans sa tête,

de telle sorte à ce que 1 / tout ce qui se passe à l'extérieur n'affecte pas vraiment ce qui se passe à l'intérieur

Et 2 / que tu puisses envisager des stratégies complexes qui ont besoin de temps.

...

Dit autrement, la patience c'est la capacité de vivre longtemps à l'avance dans une réalité intérieure qui pour le moment est en décalage avec la réalité extérieure,

sans ressentir de tension, de malaise, ou d'émotions négatives, sans perdre son sang froid, etc.

La capacité d'avoir une bonne marge mentale sur la réalité extérieure et de rester calme et serein.

La capacité de ne pas avoir besoin que notre réalité intérieure soit rapidement conforme à la réalité extérieure pour se sentir confiant et continuer à y croire.

...

Donc ce confinement est une sacrée opportunité d'apprendre à travailler sa patience.

C'est l'occasion parfaite pour apprendre à dissocier son esprit de tout ce dont on parle dans le présent et se concentrer sur des trucs dont personne ne parle.

L'occasion parfaite pour mentalement construire et architecturer ton futur.

Développer cette capacité t'aidera beaucoup plus que tu ne l'imagines bien au delà de cette période de confinement.

C'est pour toute la vie.

Utilises ce confiniement pour voir loin loin loin.

Commence à planter des graines, commence à explorer des possibilités.

Prend le temps de conceptualiser et d'ébaucher différentes possibilités futures pour ta vie.

Des possibilités qui sont très éloignées de ta situation présente.

Ne te mets pas de limites mentales.

Demandes toi ce que tu veux de la vie.

Fais des brouillons.

Agis comme un créateur.

Le créateur de ta vie.

...

Sur ce voilà qui clos cet épisode.

Si vous ne l'avez pas lu j'ai publié un nouvel article exclusif sur le blog de la chaîne,

je vous mets le lien en dessous en commentaire.

Comme d'habitude, je vous invite à vous abonner si ce n'est pas déjà fait,

à partager cette vidéo et laisser un pouce bleu si vous l'avez appréciée, ça m'aide pour la visibilité.

Quoi qu'il en soit je vous remercie de m'avoir écouté jusqu'au bout

et je vous dis à très bientôt pour la prochaine vidéo,

Ciao


>> Épisode suivant : FLOW - L'État de Conscience Optimal qui allie PERFORMANCE et BIEN-ÊTRE #0220

<< Épisode précédent : CORONAVIRUS & CONFINEMENT : C'est l'occasion idéale de préparer votre esprit à la réussite ! #0218

Maîtrisez votre esprit, développez votre conscience, élevez votre existence !

S'ABONNER AUX VIDÉOS