Le 09/12/2019

7 Erreurs qui te font être Découragé et perdre la Motivation #0184



Sept erreurs de stratégie à éviter pour ne pas se retrouver constamment démotivé.

Bonjour et bienvenue,

C'est Bertrand de la Fondation MAGister,

l'École des Héros du Monde Réel.

...

Pour le treizième épisode de la série sur le thème de la reconnaissance, du succès externe, de la patience, de la confiance, de la vision, de la résolution, de l'abondance, de l'audace et de la loi d'attraction.

...

...

Dans le dernier épisode je vous ai lu un message de détresse d'une personne qui était déprimée par les chiffres de sa chaîne YouTube et qui avait besoin de motivation pour continuer.

Et j'ai commencé à analyser pourquoi il était en détresse.

La première grosse erreur qu'il fait,

dont on a parlé en détails dans l'épisode précédent,

c'est qu'il porte beaucoup trop d'attention sur les résultats ce qui conditionne son cerveau a en avoir besoin pour se sentir bien.

Il essaie de combler son vide intérieur à travers la reconnaissance de son activité plutôt qu'à travers son activité en elle-même.

...

La deuxième grosse erreur, qui est liée à la dernière, c'est qu'il ne construit pas de vision à long terme.

...

Quand tu construis une vision à long terme,

tu n'as jamais donné au monde tout ce que tu as donner.

Et ça a une conséquence très importante sur ta relation avec la reconnaissance.

...

Parce que quand tu n'as pas déjà donné au monde tout ce que tu as donner,

naturellement tu ne t'attends pas déjà à avoir dans le présent toute la reconnaissance que tu peux avoir.

Autrement dit c'est normal pour toi de ne pas encore avoir de reconnaissance dans le présent.

Tu t'attends à l'avoir dans un futur lointain, quand tu auras tout donné.

...

La personne qui a posté le message de détresse que je vous ai lu dans l'épisode précédent,

on peut voir dans son message qu'elle n'a pas d'avance sur ce qu'elle va donner au monde.

Et quand tu ne prends pas d'avance sur le monde, tu mets automatiquement ton développement dans une position de dépendance.

Tu cherches naturellement à ce que le monde confirme ta valeur pour te pousser à continuer le développement,

parce que tu as déjà donné tout ce que tu as développé.

L'absence de distance entre ce que tu développes et ce que tu donnes incite inconsciemment ton esprit à développer un besoin de confirmation,

et à ne pas chercher à se développer indépendamment.

...

Quand tu n'as pas d'avance sur le monde,

tu vas avoir tendance à être motivé à travailler quand tu as une réaction positive du monde vis-à-vis de ce que tu lui a donné,

ou tout du moins quand tu anticipes une réaction positive du monde vis-à-vis de ce que tu vas bientôt lui donner.

Et donc quelque part tu es esclave du monde.

...

Inversement quand tu prends beaucoup d'avance sur le monde,

quand tu construis une vision,

tu es tellement loin devant que tu ne cherches pas la confirmation du monde dans le présent.

La distance entre ce que tu développes et ce que tu donnes coupe l'incitation inconsciente de lier les deux ensemble.

...

Si vous voulez c'est un peu comme de regarder derrière soi dans un marathon pour voir où en sont les autres.

Si tu sais que tu as beaucoup d'avance tu vas arrêter de regarder derrière,

parce que tu sais que tu ne peux pas les voir.

...

Le principe est le même quand tu construis une vision.

Tu n'en as rien à faire des résultats que tu as maintenant,

parce que tu sais que tu n'as encore rien donné,

la vision que tu construis n'est pas encore visible,

et elle ne le sera pas avant des années.

...


Erreur 3, qui est très liée à la précédente : il n'est pas assez connecté à lui-même.

Il essaie de trouver des idées et de l'inspiration à l'extérieur,

et en toute logique ce n'est pas une bonne stratégie pour être motivé de l'intérieur.

Pour être motivé de l'intérieur, tu dois te décrocher du monde,

de telle sorte à avoir l'espace pour te connecter à ta créativité intérieure,

et progressivement créer quelque chose d'unique et t'ancrer dans une vision qui te parle et qui t'inspire toi.

...

Si tu es ancré dans le développement d'une vision qui te parle,

ça va déjà bien te nourrir

et donc tu n'auras plus besoin d'autant chercher à te nourrir autrement.

En revanche, si tu n'es pas ancré dans une vision tu vas inévitablement essayer de te nourrir en t'accrochant au monde.

...

...

Erreur 4, qui est aussi liée aux précédentes :

il va chercher sa motivation au mauvais endroit.

Rien que le fait qu'il ait posté ce message de détresse indique qu'il est mal barré pour la suite.

Parce que ça veut dire qu'il pense que ça peut apporter une solution.

Alors que ça te conditionne juste à être personne qui est en détresse.

Quand on se sent au plus bas, on peut penser que c'est une bonne idée de contacter du monde pour se remotiver.

La tentation est grande.

Mais bien souvent ce n'est pas une bonne idée.

Certes sur le court terme ça te donne un boost, ça te réconforte.

Mais ça va s'évaporer rapidement.

Et le problème c'est que sur le long terme,

ça te fragilise, ça te conditionne à chercher à alimenter ta motivation de l'extérieur plutôt que de la trouver à l'intérieur.

Et la motivation extérieure, ce n'est pas une source fiable sur laquelle on peut toujours compter,

donc c'est très risqué d'en dépendre,

tu risques d'avoir beaucoup de phases de misère.

...

Tu dois vraiment partir du principe que dans le monde, tu es tout seul.

Ironiquement, quand tu auras bien accepté cette idée, tu souffiras beaucoup moins.

Parce que tu arrêteras de chercher à l'extérieur ce que tu peux avoir de l'intérieur.

Et que paradoxalement les gens te trouveront plus attractif.

...

Tu as donc tout intérêt à apprendre à chercher à t'alimenter de l'intérieur, même quand ça va mal.

Dans l'idéal la motivation extérieure doit toujours être du bonus en plus,

qui arrive à toi sans que toi tu ne la cherches.

Ça doit être un bonus imprévu qui s'additionne

à la base de motivation que tu alimentes toi-même et qui est suffisante pour rester sur le chemin.

Quand tu te retiens de chercher de la motivation à l'extérieur quand tu es en manque,

il y a une sorte de paradoxe qui se développe en fait.

D'un côté tu t'endurcis mais en même temps tu apprends à être empathique avec toi même pendant ces phases de baisse.

Tu apprends à lâcher prise, tu apprends à être ton propre support,

tu apprends à passer les coups durs de manière autonome, tu apprends à puiser en toi.

En faisant ça tu te sentiras beaucoup beaucoup plus confiant et indépendant,

et au final tu auras moins de phases de manque de motivation.

...

Aussi il faut bien comprendre que tout est lié.

Le mec qui a écrit le message de détresse il est démotivé parce qu'il pense que ses résultats ne sont pas normaux.

S'il réalisait que ses résultats n'ont rien de problématiques il pourrait se réconforter lui-même.

Il perce son propre réservoir de moral avec des attentes beaucoup trop hautes.

Sans le réaliser il pratique une forme de cruauté envers lui-même.

Et ce n'est pas bon pour la résilience d'être sévère avec soi-même.

Les personnes les plus résilientes sont celles qui ont le plus de compassion envers elles-mêmes.

...

...

Ce qui nous amène à l'erreur 5: il est beaucoup trop pressé et impatient.

Sa marge mentale est beaucoup trop petite et ses attentes sont irréalistes.

Ça ne fait que 8 mois qu'il a commencé.

...

Peu importe à quel point tu travailles,

il faut te faire à l'idée que dans les premières années tu es un amateur qui ne ne fait que commencer,

et il y a 99% de chances qu'à ce stade, tu n'aies pas beaucoup de reconnaissance.

Ce n'est pas normal de s'attendre à beaucoup de résultats dans les premières années.

Quand tu es ceinture blanche tu dois chercher à apprendre et à te développer,

pas à gagner des combats.

C'est normal de se faire battre et de galérer.

L'échec est l'issue par défaut, pas la réussite.

...

Dans les premières années du processus de développement,

le simple fait que le succès et la reconnaissance externes soit dans ta tête est un problème

qui va te parasiter et te créer de la misère à l'intérieur plus qu'autre chose.

...

Il faut vraiment raisonner en termes d'années et anticiper que le chemin va être long.

Beaucoup de projets et d'entreprises ont besoin de plusieurs années pour gagner de la vitesse et décoller.

Si tu n'es pas prêt à accepter ça, c'est que tu n'es pas dans la bonne direction ou tout du moins que tu commets les deux premières erreurs.

...

...

...

Erreur 6 : il n'est pas assez indépendant et détaché des autres.

Il cherche trop la validation.

...

Il ne faut pas chercher une personne qui croit en toi quand toi-même tu ne crois pas en toi.

Je sais que c'est tentant mais généralement ça va avoir l'effet inverse.

Parce que les gens vont justement voir que tu ne crois pas en toi,

et instinctivement ça ne va pas les inspirer à croire en toi non plus.

Si tu as envie que des gens croient en toi,

il faut d'abord faire ce qu'il faut pour croire toi-même en toi,

et quand ça sera le cas tu inspireras naturellement des personnes à croire en toi.

...

Mais bon encore une fois le mieux c'est de se détacher complètement de cette envie.

...

De manière liée à cette erreur, il se fait trop affecter par le négatif venant des autres,

au lieu de s'en battre les couilles.

Les gens sont très différents les uns des autres, tu auras toujours des gens qui n'iront pas dans ton sens,

si tu laisses ça t'affecter autant arrêter tout de suite.

De plus, la plupart des gens ne savent pas ce qu'ils disent,

quand tu leur demandes leur avis ils vont simplement t'exprimer des préjugés infondés et superficiels,

parce que pour eux ce n'est pas aussi important de creuser.

Au fond ils se sentent trop peu concernés par ce que tu fais.

Et c'est normal.

...

...

Et enfin erreur numéro 7 : il ne réalise pas l'importance d'être dans un bon état intérieur.

Il dit notamment dans son message qu'il a de moins en moins d'idées.

Et ça je suis prêt à parier que c'est parce qu'il se sent beaucoup plus stressé et inquiet que quand il a commencé.

C'est important de comprendre que notre capacité de production et d'inspiration elle est à son top quand on se sent bien et qu'on est relaxé.

Ça doit être une priorité de se maintenir dans un bon état intérieur.

Car c'est de là que l'extérieur découle.

Quand tu te sens mal à l'intérieur,

il y a tout qui en pati.

Ta concentration, ton inspiration, ta volonté, ton appétit, etc.

Tout ça devient beaucoup plus faible.

C'est beaucoup plus important d'être invincible à l'intérieur,

que d'aller vite à l'extérieur.


...

Bref pour résumer, il n'opére pas dans le bon paradigme.

Tous les problèmes qu'il a sont des conséquences naturelles des défauts du paradigme global dans lequel il opère.

Je veux vraiment qu'avec cette vidéo vous réalisiez que toutes ces erreurs sont intimement liées.

Elles sont pratiquement indissociables.

Quand tu en fais une, tu fais probablement les autres dans une certaine mesure.

...

Et donc ce mec qui est en détresse, s'il ne change pas de philosophie de vie il va craquer.

Parce que s'il se sent déjà misérable 8 mois après avoir commencé,

alors même qu'il des résultats vraiment pas mal.

Ce n'est qu'une question de temps.

Dans son état actuel,

c'est une petite brebis fragile qui va se faire bouffer par la vie.

Si ce n'est pas ça qui va le briser, ça sera autre chose.

Parce que le problème vient de sa façon d'opérer.

...

Et ne vous méprenez pas, je ne dis pas tout ça pour le blâmer comme s'il faisait des fautes stupides.

Ces erreurs je les ai moi même faites il y a 10 ans.

Pour la plupart on a tous besoin de tuer la brebis, de tuer le bisounours et de devenir un loup pour avancer efficacement dans la vie.

Ça a certainement été mon cas moi aussi.

Parce que notre cerveau par défaut n'est vraiment pas bien calibré pour avancer sereinement et efficacement.

...

Sur ce, on s'arrête là pour aujourd'hui,

Je vous mets en commentaire une vidéo sur cette idée de tuer le bisounours qui est en nous.

Et je vous invite également à regarder l'épisode que j'ai posté récemment sur les bénéfices de savoir opérer comme un loup solitaire dans la jungle du monde moderne.

...


En attendant, je vous invite à vous abonner si ce n'est pas déjà fait,

à partager cette vidéo et laisser un pouce bleu si vous l'avez appréciée, ça m'aide pour la visibilité.

Quoi qu'il en soit je vous remercie de m'avoir écouté jusqu'au bout

et je vous dis à très bientôt pour la prochaine vidéo,

Ciao

_______________


Vidéos mentionnées à la fin :

Tue le bisounours qui est en toi : https://youtu.be/4WTsdyPKbYc

Les avantages de savoir être un loup solitaire : https://youtu.be/k3DwBaXgZKk


>> Épisode suivant : Le Pouvoir des Couilles #0185

<< Épisode précédent : STOP L'AUTO-SABOTAGE : Chercher la reconnaissance est une habitude toxique qui va te décourager #0183

Maîtrisez votre esprit, développez votre conscience, élevez votre existence !

S'ABONNER AUX VIDÉOS