Le 15/07/2017

Sortir de la bulle culturelle pour redescendre sur Terre #006



Bonjour et bienvenue à la Fondation Magister, l'école des Héros du Monde Réel, pour la sixième et avant-dernière vidéo d'introduction.

Dans les épisodes précédents, je vous disais qu'actuellement on a beaucoup de moyens. Que plus que jamais on a les potentialités de faire quelque chose de grand et de sensé avec nos vies si on se bouge.

Je vous disais qu'à l'échelle de la physique et de ses lois déterministes, les pouvoirs naturels qu'on a, qui nous permettent de prendre en main notre existence et de créer un impact positif sur le monde, ce sont des super-pouvoirs de Héros qui n'ont aucun équivalent. Et que donc c'est si regrettable qu'ils soient dormants chez la plupart des individus.

...

...

Vous savez, la plupart des gens ils pensent de moi que je suis fou quand je leur parle de ma vision des choses, que je débloque, que je devrais redescendre sur Terre, etc.

C'est fou à quel point on ne croit pas en notre potentiel.

Actuellement si vous parlez du genre d'idées dont je vous parle à d'autres personnes, la plupart vous rient à la gueule, ou vous rejettent. Parce que ça les dérange. Rien que le fait que ça puisse être vrai, que ça puisse être possible. Ça les met mal à l'aise, parce que ça remettrait en question toute leur façon d'exister, toutes leurs croyances.

...

Croyez moi bien qu'il faut être assez solide pour porter ouvertement ce genre rêve que je tiens, parce que vous allez être très seul dans cette culture quand vous tenez ce genre d'idées un peu tabous.

Beaucoup de gens vont essayer de vous faire douter, ils vont vous critiquer, ils vont essayer de vous faire passer pour un clown ou un petit rêveur irrationel.

Pour se protéger eux mêmes et leur façon de vivre.

...

Là avec mes vidéos, par exemple, je reçois pas mal de messages négatifs.

Bon il y a des personnes qui me disent qu'ils ne comprennent rien. Mais ça c'est normal,  ça va venir. Quand on est exposé à des informations nouvelles, ça paraît toujours insensé et compliqué à suivre. On est perdu, le temps que le cerveau s'adapte et fasse les connexions.

L'épisode suivant ça sera un épisode de synthèse qui fera du bien à ce niveau. Et par ailleurs toutes les notions que j'ai déjà introduites on les retrouvera au fur et à mesure des épisodes futurs. Alors ne vous inquiétez pas trop si vous avez du mal à suivre pour le moment, ça va venir.

...

Donc il y a eux et il y a les autres. Qui disent que je fais chier le monde à poster mes vidéos pourries sur des groupes facebook. Ou que ça commence à devenir gênant, parce j'en suis à la 5ème vidéo, je m'acharne, et manifestement personne ne m'écoute, ça ne marche pas. Je devrais arrêter et comprendre que ça ne marchera jamais comme ça, etc.


...

Je me suis souvent demandé pourquoi il n'y avait pas plus de personnes qui essayaient de faire ce que je fais à notre époque. Parce que je ne suis pas le seul type qui soit capable de réfléchir à tout ça. Il faut arrêter un peu à ce niveau.


Mais au fond la réponse est simple.

Il faut des sacrées tripes pour encaisser les réactions qui vont avec cette prise de position et continuer d'avancer malgré tout. Surtout dans les milieux intellectuels.


...

Et actuellement, de manière générale, notre raison est forte mais nos émotions sont faibles. Parce qu'on les a laissé tomber.

La plupart des gens sont devenus faibles, fermés, durs et pessimistes. Ils ne croient plus à toutes ces choses. Et toutes les vérités doivent être dilluées pour ne pas les offenser.


Et par conséquent si vous n'êtes pas solides et que vous avez ce genre de rêves, vous allez pleurer et vite abandonner devant certaines réactions de défense et de peur. Et vous n'oserez plus jamais l'ouvrir. Vous vous mettrez à douter et vous vous direz à quoi bon.

...

Ou pas.

En tout cas moi on ne me la fera pas à l'envers.

La vérité c'est que je n'ai aucun besoin de redescendre sur Terre. Parce que j'y ai les jambes et l'esprit bien ancrés. Tout ce que je dis ça concerne la vie terrestre.

Je ne crois pas que ce soit moi qui soit dans ma petite bulle avec des œillères.

Et il va falloir se lever de très bonne heure pour me convaincre du contraire.


...

Encore une fois la Vie sur Terre est arrivée à un stade où elle peut comprendre sa propre existence, réaliser ses propres actions, et décider de son sort futur. Elle est devenue littéralement responsable de la réalité dont elle fait partie. Elle peut choisir son rôle.

C'est juste tellement incroyable d'un point de vue scientifique ! Et nous on choisirait de ne pas saisir cette opportunité, on choisirait de chercher des pouvoirs extérieurs qui n'existent pas sans même utiliser ceux qu'on a à l'intérieur ?

On choisirait de faire comme s'ils étaient banals et qu'on pouvait s'en passer de nos pouvoirs d'êtres humains ?

...

Allons...

...

Aujourd'hui la plupart des gens sont prêts à réveiller et débloquer ce potentiel incroyable dont tout être humain dispose et se battre pour saisir l'opportunité de rôle, de poste, de relation ou je ne sais quoi qui semble être l'opportunité de leur vie dans la trame narrative qu'ils suivent dans le contexte culturel.

Mais au diable le petit contexte culturel.. l'opportunité d'une vie c'est la vie mes amis. Vous avez déjà gagné votre précieuce entrée dans le théâtre de la Vie dès la naissance. Vous n'aurez pas de plus grande chance que celle-ci.

N'attendez pas d'avoir des problèmes de santé avant de vous en rendre compte.

Rien ne vous empêche d'utiliser vos super-pouvoirs d'êtres humains et de développer votre potentiel pour faire des trucs de fous.

Rien si ce n'est les barrières invisibles de la narration de votre rêve dans ce grand théâtre de la Vie.

...

C'est dingue, on a tous autant que nous sommes cette capacité étrange qu'est le libre-arbitre. Il n'y a rien ni personne qui nous retient de tenter des choses. On est libre.

Et d'un point de vue idéologique, culturellement on chérit cette notion de liberté.

Mais pourtant notre libre-arbitre c'est le pouvoir qu'on met tous un peu de côté. Parce que c'est le pouvoir le plus angoissant qui soit. C'est très angoissant pour un individu de se sentir libre. D'envisager toutes les opportunités d'évolution qu'il a. De se dire que s'il met un pied devant l'autre dans une direction différente, toute sa petite vie pourrait être chamboulée.

Et puis en plus de ça il y a la pression sociale. Et toute l'anxiété qui va avec quand on imagine ce que vont penser les autres de nous, si on tente certaines choses qui sortent des conventions.

BBBBBBBBBBBBBBrrrrrrrrrrrrr ! [bruit de bouche ridicule]

[voix aigu ridicule] Oh mon dieu imaginez si quelqu'un tombe sur cette vidéo et voit ça. Qu'est-ce qu'ils vont de penser de moi, hein ? Je suis foutu ! Je suis foutu !!!! Foutu, foutu ! [fin voix aigu ridicule]

Je vais vous dire un truc.

Quand on commence quelque chose de nouveau dans sa vie, ben on est presque systématiquement très ridicule, parce qu'on ne sait pas s'y prendre comme il faut. Et ça demande de l'apprentissage de passer de ridicule à pas ridicule.

D'ailleurs c'est sûrement encore mon cas avec ce que je veux proposer avec ce projet. Même si j'essaie de bien faire il va me falloir encore au moins un an d'expérience avant d'être très à l'aise avec tout ça.


Mais la vérité c'est que ce n'est pas si dramatique d'être ridicule pendant un temps, et d'être moqué par deux ou trois pékins. On en meurt pas.

Et puis la plupart des gens au fond ils s'en branlent pas mal de ce que vous faites avec votre vie. Ils sont suffisamment pris par la leur de vie.

Donc ce n'est pas si dramatique le jugement des autres.

Ce qui est plus dramatique en revanche c'est de restreindre toute sa vie l'usage de son libre-arbitre de peur d'être mal jugé. Ça oui, ça peut vous pourrir une vie et couper toute forme d'évolution.

...

L'essentiel ce n'est pas d'être parfait, de ne pas faire d'erreurs, d'être incritiquable, etc. L'essentiel c'est d'être en mouvement sur le chemin de la progression.

...

D'ici un ou deux ans en regardant les videos que je poste actuellement je me dirais sûrement bordel mais j'étais vraiment nul quand j'ai commencé. Qu'est-ce qui m'a pris de faire toutes ces erreurs ? J'étais aveugle ou quoi pour en faire autant ?

J'aurais bien fait de me garder de l'utiliser mon libre-arbitre.

Mais la raison pour laquelle je pourrais me dire tout ça c'est parce que j'aurais progressé. Et la principale raison pour laquelle j'aurais progressé c'est parce je les aurais faites ces vidéos. Parce qu'un jour je me suis lancé.

...


Du coup pour toutes ces raisons diverses et variées, je pense que c'est vraiment important de se rappeler qu'on l'a ce foutu libre-arbitre. Parce qu'à force de ne pas l'utiliser, on finit par l'oublier et s'enfermer dans des routines.

Et ça peut nous faire passer à côté de la vie sans qu'on s'en rende compte.

...

...

Et ainsi donc, si en postant mes vidéos, en plus de progresser, j'arrive à grapiller positivement l'attention de deux ou trois personnes, à les faire sortir d'une inertie narrative qui n'est pas à la hauteur de leur potentiel. Et qu'à côté de ça je me mets à dos des milliers d'autres, parce que mes posts les dérangent. Mais je n'en ai rien à battre, ça vaudrait toujours le coup.


Je vous en reparlerais plus tard mais d'ici quelques années, j'ai bien envie de monter une équipe rassemblant les êtres humains de cette planète qui n'ont pas peur de rêver et d'affronter des défis gigantesques pour faire bouger le monde. Une équipe de personnes qui refusent la médiocrité et qui n'ont pas envie de mettre leur potentiel et leur énergie au service d'une cause qui n'en vaut pas la peine.

Une équipe d'individus qui comprennent qu'on a qu'une seule vie, et qu'on ne peut pas résoudre les problèmes systémiques en faisant soi-même partie de ces systèmes que l'on veut endiguer.

Une équipe de badass inébranlables, surmotivés, surentraînés, qui ne font aucun compromis et que rien ne peut arrêter.


Mais qui pour le moment sont isolés les uns des autres et se sentent un peu seuls et impuissants dans leur délire. Un peu perdus et mal à l'aise vis à vis des codes actuels des sociétés modernes avec lesquels ils ne résonnent pas vraiment. Et donc qui ne sont pas à leur max à cause de ça.

...

Je me demande ce qui pourrait arriver au monde, si tous ces gens là étaient organisés et formaient des teams de "gentils" super puissantes. Et non pas des petites équipes de deux trois gus dans un garage, que personne ne prend au sérieux, qui n'ont aucune marge de manoeuvre et qui au fond vivent dans le doute et l'insécurité.

...

En tout cas si je veux réussir ce coup là, il va bien falloir que je les trouve ces personnes et que j'entre en contacte avec elles. Alors j'ai du boulot d'ici là.

Et donc bien sûr que je vais continuer à m'acharner. Je serais vraiment un sous-homme d'arrêter mon projet après 5 pauvres vidéos parce que personne ne m'écoute et que je reçois des critiques.

Bien sûr que pratiquement tout le monde s'en branle ou ne comprend rien à ce que je dis. Sinon on serait déjà dans un monde différent.

Qu'est-ce que vous croyez ? Que dans la vie on crée un changement d'un claquement de doigts comme ça ?

Je sais très bien que c'est délicat d'attirer les foules sur ce genre de sujets et de se faire comprendre. Je ne suis pas né d'hier. Je connais bien ce monde.

Et effectivement oui, c'est un peu fou de vouloir faire marcher ce projet comme je veux le faire marcher dans ma tête.

Mais je vais m'y risquer quand même, parce que j'y tiens bordel de chiotte.

Et tant que j'aurais de l'énergie je continuerais.

Parce que le seul truc le plus fou que de tenter des trucs de fous dans sa vie, c'est de ne pas tenter des trucs de fous. Alors qu'on en a la possibilité et que ça pourrait bien marcher.


Quand je serais arrivé à 1000 vidéos et que ce projet n'aura pas décollé, peut-être que je commençerais à douter un peu de ma démarche. Peut-être. Le faire avant ça, ce serait vraiment être un gamin pourri gâté, qui veut tout tout de suite et sans efforts, et qui n'a aucun sens des réalités de la vie.

Quand on fait un projet il y a toujours une phase critique à passer où c'est un peu le malaise, et où on doit s'accrocher et s'adapter pour pouvoir bien le porter sur le long terme.

Un projet ça se porte. Ça ne marche jamais tout seul, même avec une super idée.

Il y a des trillions de projets qui sont démarrés tous les jours et la très grande majorité se meurent très vite parce que leurs porteurs abandonnent.

Si ce projet merde, ce qui est certain c'est que ça ne sera pas pour cette raison.


Et vraiment pour tous les haters, je suis désolé d'avoir des convictions et de vouloir faire quelque chose de ma vie. C'est bizarre je sais, mais on peut le faire. Vous devriez essayer un jour.

En attendant vous pouvez continuer à critiquer si vous n'avez que ça à faire. Ça m'affecte un peu de recevoir des messages négatifs, ce serait malhonnête de dire le contraire. Je suis humain.

Mais si vous croyez que je vais laisser ça m'arrêter.

Ben oui bien sûr. Je ne vais pas continuer à faire des efforts si personne ne les reconnaît et que des gens me disent d'arrêter. C'est juste pas possible. Moi je veux que tout le monde soit d'accord avec moi et m'encourage à continuer, sinon je ne me sens pas bien et ça met en doute toutes mes convictions ! Si des gens me disent d'arrêter, c'est sûrement qu'ils ont raison et que j'ai tort...

Please ! J'ai l'air aussi fragile que ça ?

Nan. Juste non.

Peu importe la position qu'on prend dans la vie, une des premières choses qui se passe quand on s'affirme c'est qu'on se fait des "ennemis". Si vous n'avez aucun ennemi dans la vie c'est que vous devez être très timide et renfermé, et que vous cherchez à plaire à tout le monde. Ce qui pour moi est davantage une stratégie de survie qu'une stratégie de vie.

La critique ça fait juste partie de l'écosystème humain. C'est comme ça.

D'ailleurs il y a des personnes ils n'ont que ça à faire de critiquer, c'est leur putain de kif. Le genre de personnes ils ont hâte d'aller au cinéma pour défoncer le dernier film du moment et identifier tous les trucs qui ne vont pas avec le film. Et le pire c'est qu'ils se croient objectifs. Ils ne se rendent même pas compte de l'absurdité que c'est de passer son précieux temps sur Terre avec ce mode de vie.

Alors oui ils sont super forts à critiquer ces gens là. Souvent ils n'ont pas vraiment d'autre compétence remarquable, mais critiquer ça ils sont compétents, ils ont élevés ça à un niveau, il y a du travail derrière. Et pour eux ça a du sens de vivre comme ça, ils n'ont pas l'impression de passer à côté du meilleur de ce que la vie à offrir.

...

Bref, à notre époque de consommation de masse, la critique c'est presque un phénomène naturel en fait. Comme de la pluie qui tombe du ciel. On ne peut rien y faire sinon la laisser couler et continuer de tracer sa route comme si de rien n'était.

Quand on s'expose il faut accepter de se faire mouiller et de prendre des coups. Sans pour autant laisser sa progression se faire impacter.

C'est comme ça. L'adversité ça fait partie de la vie.

Plus tôt on accepte cette réalité inéluctable, plus tôt elle perd son pouvoir sur notre liberté d'action et d'expression.

...

Bref.

Comprenez bien qu'aujourd'hui l'existence de chacun d'entre nous contribue à définir ce que j'appelle le rêve de la planète Terre. Ce phénomène incroyable auquel la vie consciente en est arrivé aujourd'hui.

Alors expliquez moi pourquoi ce rêve cosmique est progressivement en train de tourner au cauchemar ? Expliquez-moi pourquoi on n'est pas tous en train de se donner à soi-même une existence et un monde meilleurs ?

Les pouvoirs on les a. La question c'est pourquoi ne les utilise-t-on pas ?

Qu'est-ce qui nous manque pour devenir les architectes du plus beau des rêves de la planète ? Hum ?


Expliquez moi pourquoi des êtres conscients, qui peuvent anticiper le futur, qui peuvent agir sur la matière selon leur bon vouloir, qui peuvent communiquer des pensées complexes à travers des ondes sonores, qui peuvent imaginer à la volée toutes sortes d'idéaux, etc, etc, se croient si petits et impuissants qu'ils peuvent trouver ça ridicule et complètement fou de se placer en tant que héros et sauver leur monde ?


Alors qu'allez, s'il vous plaît, faut qu'on arrête de se voiler la face un jour ou l'autre.

C'est tout à fait normal et humain de vouloir incarner le rôle des héros et sauver le monde. C'est le contexte narratif de pratiquement tous les films qu'on bouffe au cinéma. Pourquoi vous croyez que ça nous attire hein ?

Il y a quelque chose là dedans, il y a quelque chose là dedans auquel tout cela résonne. Quelque chose qui fait partie de notre nature.

Et qui a besoin de toutes ces histoires imaginaires, de tous ces produits culturels pour ne pas complètement se meurtrir.

...

Et on reparle de tout ça dans le prochain épisode.

En attendant, je vous invite à vous abonner si ce n'est pas déjà fait, et à partager cette vidéo si elle fait résonner des choses en vous.

Parce que vous en avez le pouvoir, et ce n'est pas banal du tout. C'est peut-être ce pouvoir que vous avez actuellement de partager cette vidéo qui peut faire avancer cette grande expérience humaine, cette grande histoire que nous vivons un tout petit peu dans le bon sens.

Tout cela est réel bordel de merde. J'en ai un peu marre de vivre dans ce monde de critiques et d'apathiques qui ne réalisent pas le délire cosmique dans lequel on vit.

Arrêtons de chercher des pouvoirs extérieurs, des pouvoirs technologiques, ou des pouvoirs de Dieu et utilisons ceux qu'on a.

Vous n'allez pas me dire que je suis le seul type qui ait des couilles sur cette putain de planète ?

Rendez-vous compte de l'impact global des petites actions dont nous avons le pouvoir. Parce que c'est à travers elles, en les accumulant encore et encore, que l'on peut faire une grande différence dans la narration des choses.

Tout est connecté. Nos vies, nos actions... La technologie c'est la nature. Et toute l'infrastructure qui va avec. C'est incroyable ce qu'on a ici sur Terre.

Moi ce que j'en dis c'est que si on veut avancer sur cette planète,

On n'a pas besoin de plus de pouvoirs qu'on en a, on n'a juste besoin de les utiliser.

...

De la bonne manière.

Merci de m'avoir écouté, et à bientôt, pour la dernière partie de l'introduction de ce projet de la Fondation Magister !

Ciao !


>> Épisode suivant : Écrire de belles histoires dans la Réalité #007

<< Épisode précédent : J'agis, parce que la vie me le permet #005

Maîtrisez votre esprit, développez votre conscience, élevez votre existence !

S'ABONNER AUX VIDÉOS