Le 03/08/2018
Qu'est-ce que la contemplation d'idées, et à quoi ça sert ? #018



Ce petit épisode est une introduction à la contemplation, une activité méditative permettant de développer sa connaissance du monde.

Bonjour et bienvenue c'est Bertrand de la Fondation MAGister, l'école des Héros du monde réel.

Pour une petite vidéo sur le thème de la contemplation d'idées.

Comme je vais bientôt en reparler dans une prochaine vidéo,

je préfère en faire une vidéo d'introduction maintenant pour expliquer ce que c'est.

....

Alors qu'est-ce que c'est que la contemplation d'idées et à quoi ça sert ?

...

Eh bien la contemplation en fait c’est une activité méditative qui consiste à se poser au calme.

À prendre une idée particulière.

Par exemple, la théorie de l’évolution, Dieu, la conscience, etc.

Et de contempler dans son esprit l’étendue et la profondeur de cette idée pendant plusieurs heures.

Il s'agit de sonder tout ce qu'on est capable d'en dire.

Il s'agit de se creuser la tête, de remuer les idées qu'on a déjà, de les pétrir, de les malaxer.

Et en parallèle d’écrire, de manipuler et d’organiser les nouvelles associations d'idées qui nous viennent à l’esprit.

Il ne faut pas juste penser dans sa tête, il faut manipuler les idées et faire quelque chose de constructif avec.

Essayer d'écrire un texte qui aille du sens global par exemple.

C'est essentiel.

Par contre paradoxalement, ce n'est pas essentiel de savoir qu'est-ce que va être ce texte et quand vous allez réussir à l'écrire.

Ce n'est pas comme un examen de philosophie au lycée.

Il ne faut pas forcer le développement des idées.

Ni essayer de fixer une finalité a priori.

Ça doit être exploratoire.

...

Il faut presque laisser les nouvelles idées se construire d'elles-mêmes à partir du labourage qu'on aura effectué en amont.

La créativité étant une chose qui a besoin d'espace pour se manifester.

...

Typiquement les idées ne seront pas terribles pendant les premières heures, voire les premiers jours, jusqu'à ce que finalement une bonne configuration commence à émerger.

En fait un truc à comprendre c'est que le cerveau humain déteste le vide, l'inconnu et les histoires non résolues.

Quand une "histoire" est commencée, on a envie de savoir la suite.

De la même manière quand une tâche est entamée mais pas terminée,

on a tendance à la garder active en mémoire,

contrairement aux tâches que l'on considère comme terminées.

Et pour info, c'est ce qui est appelé l'effet Zeigarnik.

...

Et donc à partir du moment où on se pose sérieusement une question,

à partir du moment où on se demande sérieusement comment une chose fonctionne.

Notre cerveau va inconsciemment chercher une réponse.

Et ce tant que la question restera ouverte.

Et il y réfléchira d'autant plus qu'on lui laisse de l'espace pour se faire.

...

...

En fait c'est assez inconscient, involontaire et automatique d'essayer de trouver des réponses à ce que l'on cherche.

Mais cela dit, ce n'est pas inconscient, involontaire et automatique de commencer à chercher quelque chose.

Et notamment de commencer à chercher à comprendre le monde, de se questionner à son propos, etc.

Si ce n'est pas nécessaire à notre survie, notre cerveau ne le fera pas tout seul, bien qu'il en soit parfaitement capable.

Et donc si on ne se pose jamais une question consciemment,

si on ne plante jamais la graine,

alors on n'ouvrira jamais de boucle de réflexion inconsciente.

...

Du coup l'astuce pour tirer partie des capacités de réflexion inconsciente de notre cerveau,

c'est de se poser sérieusement plein de questions dont on aurait pas eu spontanément idée de se poser.

Puis de laisser un peu de vide dans notre vie.

Et ensuite de laisser la capacité irrépressible de notre cerveau trouver des réponses.

...

Dit autrement.

Pour vous mettre à la contemplation.

Vous prenez le temps de vous faire une liste de questions et de sujets d'étude sur le monde.

Puis vous prenez le temps, de temps en temps de vous pencher sur un sujet de cette liste,

pour essayer de développer l'idée superficielle et un peu abstraite que vous avez de ce sujet.

Sans outil externe, juste avec votre esprit.

C'est à dire que vous essayez de penser et de comprendre en profondeur et en largeur ce sujet,

toutes ses implications, toutes ses connexions avec le reste du monde, etc,

comme vous ne l'avez encore jamais fait de votre vie pour ce sujet.

Et enfin vous prenez le temps, de temps en temps de ne rien faire pour laisser de l'espace à la créativité.

Car la créativité se manifeste davantage quand l'esprit n'est pas occupé ou diverti par des stimulations externes.

Quand il est relaxé.

...

C'est méga-efficace comme recette.

...

La contemplation c'est une activité qui permet de développer sa concentration, sa curiosité et sa pensée de manière assez vertigineuse.

Parce que si tu ne fais pas ce genre d'activité dans ta vie,

tu ne vas jamais vraiment t'approprier les informations que tu accumules au cours de ton existence.

C'est un peu le même effet qui se passe quand tu dois expliquer une idée à quelqu'un d'autre.

Ce qui est typiquement le cas quand tu es prof par exemple.

En essayant de développer clairement ta propre explication pour que l'autre te comprenne bien,

tu développes et raffines ta propre pensée.

...

Et donc en ce sens, le concept de la contemplation c'est de s'expliquer clairement les choses à soi-même.

...

...

La contemplation, personnellement je m’y suis mis sérieusement un peu par hasard à 19 ans,

parce que je n’avais aucun contact social à cette époque,

et que j’avais fait le tour des divertissements solitaires.

En lisant un forum sur Internet, je suis tombé sur un sujet qui m’a fait me poser des questions assez profondes,

et j’ai essayé de prendre du temps pour comprendre et trouver les réponses moi-même.

À ma propre surprise, j’ai trouvé ça plutôt cool et enrichissant.

Et donc à partir de là sur ces 9 ans passés, il y a énormément de journées au cours desquelles je me suis posé au calme pour contempler l'étendue et la profondeur d'une idée particulière.

Contemplations qui m'ont mené à beaucoup de réflexion et d'écriture.

...

En fait depuis je cultive ma pensée au quotidien comme une sorte de grande structure que je façonne d'année en année.

...

Les gens qui me croisent dans la vie,

il y en a beaucoup qui croient que je sors tous les trucs que je raconte comme ça, sans vraiment y réfléchir.

Mais c'est très loin d'être le cas.

Il y a des personnes qui dans leur vie passent du temps, à construire et peaufiner des objets complexes, à construire et peaufiner des créations artistiques externes, à construire et peaufiner leur corps, etc.

Ben moi de la même manière, je prends ça vraiment au sérieux d'avoir des modèles du monde et de la vie bien construits et bien élaborés dans ma caboche.

Et non pas une espèce de fouillis d'idées floues et confuses qui se sont amoncelées sur le tas, de manière inconsciente.

D'ici 10 ans je veux avoir atteint un niveau global vraiment avancé à ce niveau.

Et je fais ce qu'il faut pour que ça arrive.

Et donc dans ce cadre, la contemplation est un outil incontournable.

Et plus que ça en fait, c'est une forme d'hygiène mentale.

Non seulement ça permet d'associer et d'intégrer les connexions de notre cerveau entre elles,

et par la même de développer sa pensée et son intelligence,

car l'intelligence réside en grande partie dans l'organisation des associations en mémoire.

Mais ça permet aussi de maintenir une bonne dynamique de curiosité, et une forme d'éveil sur la richesse du monde et notre ignorance vis-à-vis de celle-ci.

Ce qui est essentiel car on a tendance à prendre pour acquis et élucidé la vie qui nous entoure.

Et d'ailleurs c'est pour ça que ça ne nous vient jamais à l'esprit d'imaginer qu'on puisse en découvrir beaucoup plus sur le monde juste en réfléchissant longuement sur tout ce qu'on en sait déjà.

Quand on essaye 5 minutes, évidemment il n'y a rien qui nous vient,

et donc on extrapole en se disant qu'il n'y a rien qui ne viendra jamais, et que c'est parfaitement logique.

On a cette idée que pour acquérir de la connaissance, il faut forcément faire rentrer quelque chose de nouveau,

à travers de nouvelles observations externes ou en s'exposant à de nouvelles ressources, à de la lecture, etc.

Et c'est pour ça que pratiquement personne ne s'essaye sérieusement à la contemplation, ça paraît tellement improbable que ça puisse nous mener à quelque chose de constructif et qu'on ne sait pas déjà.

Mais de la même manière que l'on peut observer attentivement le monde externe sous de nouveaux angles et ainsi générer des connaissances nouvelles,

on peut également observer attentivement notre représentation interne du monde sous de nouveaux angles et ainsi générer des connaissances nouvelles....


Et donc la contemplation quand on s'y met sérieusement ça nous fait nous arrêter et nous dire

"Ouah mais attends, toutes ces choses qui font partie de la vie,

j'avais l'impression de les connaître,

mais en fait je n'y avais jamais vraiment fait attention et je ne m'étais jamais rendu compte de la profondeur que ça renferme,

il y a tellement de choses à en découvrir et à en dire".

...

Bref pour finir et résumer, pratiquer la contemplation c'est comme si on soulevait des paupières invisibles pour porter un regard nouveau et plus perçant sur les choses que l'on croyait connaître.


...

Sur ce voilà qui clos cette petite vidéo d'introduction à la contemplation.

Je vous invite à vous abonner si ce n'est pas déjà fait.

et je vous dis à très bientôt pour la prochaine vidéo.


Merci de m'avoir écouté,

Ciao


>> Épisode suivant : Introduction au Développement de Fond #019

<< Épisode précédent : "A-t-on vraiment un libre-arbitre ?" - Repenser sa liberté pour mieux la réaliser #017

Maîtrisez votre esprit, développez votre conscience, élevez votre existence !

S'ABONNER AUX VIDÉOS