Le 08/01/2021

Habitudes : le mystère de la récompense (dans le cycle signal déclencheur, routine, récompense)

Habitudes : le mystère de la récompense (dans le cycle signal déclencheur, routine, récompense)
Ce qu'il faut comprendre sur le cycle déclencheur-routine-récompense de la régularité.

Bonjour et bienvenue,

c'est Bertrand de la Fondation MAGister,

l'École des Héros du Monde Réel.

Pour le septième et dernier épisode de la série sur les habitudes.

...

Vous savez l'ironie c'est que beaucoup de coachs qui défendent les habitudes,

dévalorisent l'importance de la motivation.

Alors que leur méthode toute entière repose sur une boucle pour nourrir la motivation.

Techniquement quand on parle d'habitude on parle souvent d'une boucle avec trois ingrédients : signal déclencheur, routine, récompense.

Et la récompense est souvent considérée comme un simple renforçateur,

qui va nous inciter à recommencer la routine pour obtenir de nouveau la récompense.

Tu fais quelque chose de difficile, et dès que tu as fini tu te récompenses avec quelque chose que tu aimes.

Ce qu'on ne vout dit pas c'est que dans bien des cas, la récompense est bien plus que ça.

Déjà la récompense est souvent intrinsèque et non extrinsèque.

C'est à dire que tu n'as rien besoin de te donner en plus comme récompense, le simple fait d'avoir accompli ce que tu voulais accomplir, est en soi une récompense.

Et cette récompense intrinsèque n'est pas juste un renforçateur pour répéter la routine dans le futur.

Non cette récompense intrinsèque est un déclencheur pour enchaîner de manière transparente sur la continuité de notre activité, un tremplin pour la faire évoluer au niveau supérieur.

En effet, la dopamine, la molécule de la récompense, ne se libère pas seulement quand on a complètement accompli queque chose, mais aussi quand on sent qu'on est sur le bon chemin (la perspective future positive) ou qu'on a atteint une étape (un "milestone").

Métaphoriquement la dopamine ne se libère pas durant l'orgasme, mais durant tout ce qui promet de mener à l'orgasme.

Et donc chaque récompense est un tremplin.

La récompense d'une routine R1 est le signal déclencheur d'une routine R2.

Un peu comme les marches d'un escalier.

Quand tu montes un étage, tu ne veux pas recommencer à monter cet étage, tu veux monter l'étage supérieur.

La vérité c'est que s'il n'y a pas de progression, il n'y aura probablement pas de régularité.

On est régulier non pas parce qu'on répète la même chose chaque jour, R1, R1, R1, R1, ...

mais parce qu'on avance, R1, R2, R3, R4, ...

Chaque jour on fait quelque chose de sensiblement différent, on pousse les choses un peu plus loin que ce qu'on a fait hier.

On monte une nouvelle marche de l'escalier et non la même marche.

Et c'est précisément ça qui nous motive à continuer sans baisse de régime.

Quand on répète toujours la même chose, au bout d'un moment on commence à baisser notre régime d'activité, parce qu'on en a marre.

...

Et donc ce qu'on ne vous dit pas c'est que, ce qui se passe chez les personnes qui sont productives c'est qu'elles "streamlinent" les signaux déclencheurs et les récompenses.

La récompense d'une routine n'est pas une fin en soi, mais un tremplin pour démarrer une nouvelle routine.

La récompense de la routine R1 est le signal déclencheur qui démarre la routine R2, etc.

Il y a une ligne aérodynamique, tout s'enchaîne fluidement en mode "domino day", chaque récompense entraîne un déclencheur, il n'y a pas d'arrêt.

Autrement dit les personnes qui sont productives elles enchaînent les petites victoires.

Elles rebondissent de petite victoire en petite victoire.

Ce qui pompe leur dynamique dopaminergique, maintient leurs circuits bien huilés,

et donc maintient leur activité.

Leur activité n'est pas suspendue dans du vide.

...

Et donc on en revient à ce que je vous disais dans l'épisode 1 de cette mini-série.

Au fond n'importe quelle vidéo de développement personnel est une vidéo de motivation,

regarder une vidéo de développement personnel ça aide à nourrir les bons circuits de motivation pour avancer,

ça aide à rester excité par et canalisé sur le développement de soi et sur les autres valeurs voisines.

Et c'est pour ça que même les pires contenus de développement personnel donnent des résultats et servent à quelque chose.

Le rôle premier des coachs ce n'est pas de donner des informations, c'est d'être là, et d'inspirer et nourrir les gens à poursuivre leur propre développement personnel et à ne pas être excité par autre chose.

C'est pour ça que la plupart des coachs rabâchent la même chose encore et encore.

Ils font leur job premier, c'est à dire être là.

Par leur présence, ils jouent un rôle de phare, un rôle de support.

Comme pour régulièrement rappeler l'orientation "hé ho !"


Maîtrisez votre esprit, développez votre conscience, élevez votre existence !

S'ABONNER AUX VIDÉOS