Le 13/08/2019

FAIRE FACE AU CHANGEMENT #0156



Un changement global ne peut jamais être créé de toutes pièces. Il peut juste être catalysé. À chaque fois qu'un gros changement a été catalysé dans l'histoire et s'est manifesté, le terrain était déjà prêt et installé depuis un bout de temps.

Bonjour et bienvenue,

C'est Bertrand de la Fondation MAGister,

l'École des Héros du Monde Réel.


Dans les deux derniers épisodes je vous disais  que nos cerveaux recherchent l'ordre et la cohérence,

et que la réalité partagée telle qu'on l'imagine objectivement,

c'est une sorte de tissu imaginaire que tous nos esprits ont fabriqué et maintiennent par réflection de leur recherche de cohérence individuelle les uns sur les autres.

Comme une espèce de réseau virtuel ou encore de rêve hypnotique partagé.

Et je pense que le pessimisme ambiant qui fait rage actuellement est une conséquence malicieuse de ce maintien de la cohérence par l'activité conjointe de nos cerveaux,

qui nous attache à un tissu de croyances et de systèmes limitants nous empêchant d'évoluer.

Pour moi les difficultés globales qu'on a actuellement, le malaise général que l'on peut ressentir,

c'est un appel à briser la capsule de réalité que l'on maintient,

à entrer dans une phase de catabolisme, une phase de déstructuration,

parce qu'on est devenu incohérent avec cette réalité.

Et que donc peu importe comment on essaie de rendre cette réalité cohérente,

on aura toujours ce sentiment inconfortable d'incohérence,

tout simplement parce que nous, notre coeur est incohérent avec.

Et qu'il n'y plus aucun réarrangement superficiel qui puisse corriger ça.


Et c'est un schéma intemporel.

Ça arrive dans nos vies individuelles.

Ça arrive dans la vie des cultures.

Ça n'a rien de nouveau, c'est un phénomène cyclique.

Tout grand mouvement émerge comme une sorte de réponse aux problèmes causés par un paradigme ayant été poussé au bout.

Et en ce moment, on est en train de pousser à bout le paradigme existentiel actuel de notre culture.

Les problèmes qu'il engendre, vont finir par nous forcer à changer,

ils vont finir par entraîner notre évolution,

et faire rentrer l'humanité dans une nouvelle ère.

...

On commence à comprendre que les solutions habituelles sont insuffisantes ou ne mènent à rien et qu'il va falloir changer de paradigme.

Sérieux vous croyez vraiment qu'un "nouveau" président par exemple, ça peut changer les choses ?

Globalement ils sont encore tous en train de tourner dans la même réalité vieillotte.

À ce stade je pense que ça devient un peu absurde de fonder ses espoirs de changements sur de la politique classique.

...

Le problème c'est que nos cerveaux ont peur du changement radical,

ils ont peur de l'inconnu,

ils ont envie que les choses marchent mieux mais sans vraiment tout changer,

ils n'ont pas envie de briser notre capsule de réalité.

Et donc c'est elle qui nous brise.

...

Alors que ça devrait être l'inverse,

c'est les êtres humains qui devraient être inébranlables,

prêts à briser leur réalité quand elle n'offre plus de solutions efficaces à leurs problèmes.

Prêts à s'ouvrir à des changements plus profonds.

Des changements de paradigmes.

...

Ce n'est pas une révolution débile dont on a besoin.

C'est quelque chose de nouveau. De vaste. De profond. De durable. De réfléchi.

Et d'inévitable.

Parce que qu'on le veuille ou non,

le cours de l'existence ne connaît pas de pauses,

et le changement est inévitable.

...

Comme je vous le disais dans l'épisode 2,

un changement global ne peut jamais être créé de toutes pièces.

Il peut juste être catalysé.

À chaque fois qu'un gros changement a été catalysé dans l'histoire et s'est manifesté de manière évidente,

tu peux être sûr que le terrain était déjà prêt et installé depuis un bout de temps.

Ce n'est jamais sorti de nul part.

...

Et donc la seule chose que l'on peut faire vis-à-vis du changement à venir c'est d'essayer de le comprendre et de l'accompagner.

C'est de développer notre conscience et notre potentiel pour l'accompagner du mieux qu'on peut ce changement.

...

Pour moi on en est là.

Avant, les gros changements de paradigmes étaient relativement naturels et inconscients,

tels des réactions.

Mais à notre époque le monde devient tellement complexe,

que l'on ne peut plus échapper à une anticipation globale et pro-active et à une approche systémique du changement.

C'est à dire qu'on doit comprendre nos problèmes en profondeur,

les cibler à leur source et promouvoir des solutions et une mentalité qui nous rendent la vie plus agréable et sensée.

Ce n'est pas pour rien que l'on commence à avoir ces capacités de prise de recul.

Avant elles n'étaient pas aussi développées.

C'est l'évolution des conditions de vie qui ont permis leur développement,

et ça va continuer à se développer.

...

Oui c'est gros tout ça.

Oui on ne sait pas comment on va faire.

Mais c'est pour ça qu'on vit aussi non ?

Qu'est-ce qu'on se ferait chier s'il n'y avait pas de défis à surmonter !

C'est eux qui nous façonnent.

Et on doit les confronter avec confiance et optimisme ces défis pour découvrir et donner le meilleur de ce qu'on a.

...

M'est avis qu'il est devenu vraiment trop gros le pessimisme ambiant actuellement.

Et qu'il est temps de lui faire la misère.

Alors je vais m'y coller avec mon École de Héros.

Et je compte bien lui faire sa fête.

Avec les armes adaptées.

De manière intelligente, subtile, moderne, respectueuse et sans bullshit.

Et dans la bonne humeur bien sûr. On n'est pas là pour s'ennuyer.

J'en ai rien à faire si c'est gros.

J'en ai rien à faire si je ne sais pas exactement comment je vais faire.

Je suis là pour apprendre comme tout le monde.

À ce que je sache personne ne sait vraiment quoi faire non plus donc bon.

...

Ce que je sais c'est que c'est en bougeant un peu les choses à petite échelle,

que l'on prépare le mouvement à grande échelle.

Tout est connecté.

Encore une fois, à chaque fois qu'un gros changement a été catalysé dans l'histoire et s'est manifesté de manière évidente,

tu peux être sûr que le terrain était déjà prêt et installé depuis un bout de temps.

Ce n'est jamais sorti de nul part.

...

Tu ne peux pas faire quelque chose de gros sans que quelque chose de petit n'ait déjà été fait.

C'est ce qui est marrant avec nos vies individuelles d'ailleurs.

Que vous soyez sur cette Terre ou pas, la Vie avec un grand V,

elle va continuer d'évoluer.

Comme si finalement tout ce qui se passait sur Terre ne dépendait pas du tout de vous et allait se passer avec ou sans vous.

Alors qu'en fait si, ce qui se passe sur Terre dépend de la vie de chaque individu.

Parce que si on enlève tous les individus, ben il ne pourrait rien se passer.

C'est la magie de l'émergence.

Personne individuellement ne fait de grandes choses,

mais quand on interragit tous ensemble et qu'on inscrit nos vies les unes dans les autres,

on fait de grandes choses, sans vraiment le réaliser.

...

Bref ce que je sais aussi c'est que pour changer une réalité qui est façonnée par le reflet général des esprits qui la compose.

Il faut les secouer ces esprits, faire rentrer de l'incohérence dans leur sens du réel,

assez pour le faire trembler,

pour créer du catabolisme et ainsi permettre l'établissement d'une nouvelle cohérence pour eux.

Une nouvelle cohérence qu'ils reflèteront dans les autres.

De sorte à ce que le reflet général, le tissu de la réalité partagée, puisse changer.

Et c'est bien ce que je compte faire ici.

Vous amener dans une cohérence différente,

vous balancer un autre sens du réel qui va sûrement être alien et difficile à croire pour beaucoup d'entre vous,

mais qui je l'espère va vous faire réfléchir,

va vous arracher à cette hypnose de la réalité partagée,

va détruire des croyances limitantes,

et vous ouvrir à des croyances différentes sur le monde,

changer positivement votre approche de la vie.

...

Ce n'est pas non plus une secte géante que j'essaie de monter et de répandre hein.

Dans l'idéal, je n'ai pas envie de vous voir ici devant un écran à regarder ou écouter mes vidéos.

Non.

Mon objectif n'est pas de vous lier à ma façon de penser pour que vous reveniez consommer tout mon contenu futur,

pour que je vous emprisonne dans un système, etc.

Au contraire, je cherche à véhiculer des principes,

je cherche à rendre les individus conscients de leur potentiel, ouverts sur les possibilités humaines que le monde actuel ne reflète pas,

et surtout indépendants.

J'ai assez étudié les sytèmes complexes pour comprendre qu'un système avec autant d'éléments que l'humanité,

ne peut pas fonctionner en dépendant d'une unité maîtresse de contrôle.

Chaque élément doit être autonome pour avoir le fonctionnement optimal.

...

Et avec mon école de héros, c'est ce genre d'outils que je veux donner.

Des outils pour que chacun avance sur sa propre voie tout en ayant une conscience développée de la globalité.

Pour que chacun puisse à sa manière rendre ce monde meilleur tout en rendant sa vie meilleure.

...

L'un de mes objectifs c'est que ceux qui suivent ma chaîne se disent

"mais en fait le monde, la vie, mon potentiel, c'est beaucoup plus fou que ce que je croyais que c'était,

comment ça se fait que je n'étais pas au courant de tout ça alors que je suis au courant de tous ces trucs inutiles"

et qu'ils aillent dans le monde, avec cette petite illumination qui leur manquait,

produire une super vie indépendante, motivé à tirer le maximum de leur potentiel, motivé à refléter ce qu'il y a de meilleur dans ce monde.

Et qui se satisfont d'essayer même si ça leur paraît complètement hors de portée.

Parce qu'ils savent qu'il n'y a rien de mieux à faire que d'essayer de tout donner.

Parce qu'ils savent que la vie est avant tout une expérience.

Et que la finalité de cette expérience n'est pas si importante que ça,

si tant est qu'elle nous aura fait vivre des émotions hors du commun.

Comme je vous le disais dans l'épisode 24, je pense qu'en échouant de grandes choses tu peux être davantage en vie qu'en réussisant de petites choses.

Il y a quelque chose de spirituel dans la confrontation avec des objectifs qui nous dépassent.

C'est le chemin du guerrier.

Qui prend le risque d'avancer vers l'échec et vers la mort

Parce qu'il sait que de toute manière s'il arrête d'avancer et de croire en ses rêves.

Eh bien il mourra quand même.

Son corps sera toujours là, ouais.

Mais l'énergie, la flamme dans ses yeux, elles ne seront plus là elles.

Il deviendra l'ombre de lui-même.

En abandonnant ses rêves, il cèdera sa place à quelqu'un d'autre,

ayant la même apparence, mais pas la même âme.

Parce que comme je vous le disais dans l'épisode 109,

notre âme elle est diffuse,

elle est irréductible à une seule individualité statique,

elle est indissociable de nos actions, des émotions que l'on déclenche, de l'environnement dans lequel on agit, des personnes qui nous influencent, etc.

...

Je pense vraiment que si chaque être humain savait utiliser son potentiel,

non seulement tout le monde serait beaucoup plus heureux mais en plus notre monde serait magnifique !

Et donc dans l'idéal quand j'aurais fini de dire tout ce que j'avais à dire vous n'aurez plus besoin de moi, sinon j'aurais merdé avec mon école.

Mais on a du chemin avant d'en arriver là, beaucoup de chemin !

...

Et ça ne veut pas dire que j'ai envie qu'on se tienne tous par la main et qu'on soit unis à jamais.

Non. Pas du tout.

J'accorde beaucoup d'importance à l'individualité et aux petits cercles d'individus.

Mais le fait est, qu'on vit tous dans le même monde et que l'existence de chacun a un impact plus ou moins direct sur les autres.

Et par conséquent même en tant qu'individu je pense qu'on a tout à gagner à être une humanité plus fonctionnelle, composée d'individus partageant certains standards, certaines valeurs communes.

Sérieusement vous pouvez vivre dans votre bulle (je vis dans ma bulle),

mais au delà de notre perception,

tout est connecté et a on a aucun intérêt à vivre dans un monde mal foutu,

où les gens sont perdus, ne sont pas à leur place, et ne savent pas utiliser leur potentiel

et un monde dans lequel on ne prend pas le temps de s'occuper de ces problèmes là.


...

Et sur ce, je vous invite à vous abonner si ce n'est pas encore fait,

j'ai encore plein plein de choses à vous partager.

En attendant si ce que je vous raconte résonne avec vos valeurs, alors affirmez les et partagez cette vidéo !

Comme je vous l'expliquais dans l'épisode 9,

on est tous porteurs du virus du pessimisme. Il est dans notre code génétique, c'est comme ça.

Et il est incroyablement contagieux certes. Mais la bonne nouvelle.

C'est que l'optimisme.

L'est aussi dans notre code génétique.

Et on peut le rendre viral. Il suffit juste de le refléter autant qu'on peut, sans raison, pour refaçonner la réalité.

Et débloquer notre énergie interne.

Si c'est pas génial de simplicité ça !

...

Et puis vous savez on fait attention de mettre nos mains devant notre bouche pour éviter de transférer nos microbes.

Quand est-ce qu'on va faire attention de ne pas sortir gratuitement de la merde négative de nos bouches sur les autres ? Hein ? C'est aussi important, voire plus !

...

Allez merci de m'avoir écouté jusqu'au bout,

partagez cette vidéo et laissez un pouce bleu si vous l'avez appréciée, ça m'aide pour le référencement.

Et je vous dis à très bientôt pour la prochaine vidéo,

Ciao.


>> Épisode suivant : AVANCER ENVERS ET CONTRE TOUT - Vidéo de motivation en français #0157

<< Épisode précédent : Les difficultés sont des leçons en devenir #0155

Maîtrisez votre esprit, développez votre conscience, élevez votre existence !

S'ABONNER AUX VIDÉOS