Tu es responsable de ta responsabilité #0115



Alors a-t-on un libre arbitre ou pas ? Poser cette question de manière "binaire" ne t'aidera pas à trouver la réponse et mieux comprendre ton pouvoir de liberté.

Bonjour et bienvenue,

C'est Bertrand de la Fondation MAGister,

l'École des Héros du Monde Réel.

...

Pour le dixième épisode de la série sur l'éveil spirituel et la sortie de la matrice de la perception existentielle, la matrice de notre propre création.

...

Pour en revenir au libre-arbitre, dont on a beaucoup parlé dans le dernier épisode.

Quand vous croyez que vous êtes une personne libre, devinez quoi ?

Vous allez fonctionner comme une personne libre.

Et plus vous croyez que vous êtes libre, plus vous allez fonctionner comme une personne libre.

Plus vous allez faire de plans, plus vous allez réfléchir à votre futur, etc

Ça ne veut pas dire qu'il faut pousser sa liberté toujours plus loin.

Parce que trop de liberté va vous paralyser.

Mais ça veut dire qu'il faut mettre le curseur au bon endroit.

...

Et qu'est-ce qui va se passer quand on va vous dire que vous n'êtes pas libre et que vous allez commencer à y croire ?

Le curseur va descendre.

Et vous n'allez plus fonctionner comme une personne libre.

Vous allez faire moins de plans, vous allez moins vous sentir responsable, etc

...

Donc de la même manière que la vie est aussi sérieuse que vous pensez qu'elle est,

vous êtes aussi libres que vous pouvez croire que vous êtes libres ok ?

Rentrez-vous bien ça dans le crâne,

et ne laissez personne changer négativement votre curseur de liberté,

sous prétexte de tel ou tel argument.

...

Et encore une fois, moi aussi quand mon esprit est dans la matrice de la perception existentielle,

quand je suis Bertrand,

je suis libre.

Alors que quand je sors de la matrice, tout ça n'existe plus, c'est comme un rêve.

Autrement dit l'éveil spirituel ne change rien à ce qui se passe dans la matrice.

Les vérités absolues ne changent rien aux vérités relatives.

...

En fait je suis plus libre dans la matrice de la perception existentielle,

depuis que je suis allé profondément hors de cette matrice.

Parce que justement le fait de sortir de cette matrice egoïque,

ça m'a fait réaliser ce caractère très onirique et créatif des traits psychologiques de notre Ego.

J'ai réalisé que ce qui fait la différence entre la version de Bertrand qui va avoir une vie médiocre et la version de Bertrand qui va avoir une super vie,

ça ne tient à pas grand chose, et ça se passe là haut.

J'ai réalisé que c'est à moi de créer mon libre-arbitre, parce que je ne suis libre que quand je pense que je le suis.

C'est à moi de me rendre responsable de ce dont je veux être responsable.

Parce que je ne suis responsable que de ce dont je me rends responsable.

...

Et même si avec tout l'entraînement que j'ai,

je peux vivre intérieurement hors de la matrice de la perception existentielle,

c'est à dire hors des concepts, des dualités et des séparations egoïques.

Je passe malgré tout l'essentiel de ma vie dans cette perception existentielle,

au sein de la matrice egoïque.

Parce que pourquoi je vivrais dans le troisième niveau, en dehors de la matrice de la perception existentielle,

alors que la quasi-totalité du monde actuel vit dans cette matrice des deux premiers niveaux

et ne comprend absolument rien au troisième niveau ?

...

Et puis, les gens qui commencent à s'éveiller croient que le troisième niveau est une finalité.

Mais non ce n'est pas une finalité.

Du moins pas pour notre génération.

Quand tu restes des années dans le troisième niveau,

en dehors de la matrice de la perception existentielle,

ouais c'est une super expérience métaphysique,

c'est comme une sorte de méga-trip permanent.

Mais au bout d'un moment tu finis par retourner dans la matrice de la perception existentielle,

parce que c'est essentiellement là que se passe le jeu de la vie actuellement.

Ce n'est pas en devenant un mystique hyper éveillé reclus dans un temple que je pourrais changer le monde.

...

Après ça ne m'empêche pas de jongler à la volée entre les niveaux 2 et 3 de la matrice pour les bénéfices que ça appporte,

et dont on reparlera plus tard.

...

Bref,

si dans votre perspective vous êtes libre, vous êtes libre.

Et si vous voulez comprendre comment on peut voir la liberté dans le troisème niveau,

en dehors de la matrice de la perception existentielle, sans pour autant renier la liberté des premiers niveaux,

je vous invite à aller écouter l'épisode 17.

Qui est une bonne introduction à ce qu'est la liberté d'un point de vue du troisième niveau et de l'éveil spirituel.

L'idée générale de cet épisode 17 c'est d'expliquer que l'on peut effectivement se considérer libre,

dans le sens où notre changement passe d'abord par notre conscience.

On ne peut pas être plus libre que sa conscience.

Et ainsi, notre monde ne change activement que là où la conscience change activement.

Et ça, c'est pour moi le témoignage ultime de notre liberté.

...

Le problème en fait quand on commence à discuter de l'existence du libre-arbitre,

c'est qu'on s'éloigne beaucoup trop de notre expérience humaine.

On commence à imaginer une sorte de détermination automatique et imposée,

qui se poursuivrait de la même manière avec ou sans notre consentement et peu importe la qualité de notre activité consciente.

Alors que si vous prenez du recul sur votre propre vie,

vous vous rendrez compte que c'est plutôt l'inverse en fait,

tant qu'on n'a pas réalisé et décidé consciemment qu'il faut changer,

il n'y a rien qui va changer tout seul dans notre vie.

Notre comportement sera grossièrement le même.

La direction de notre vie répond au doigt et à l'oeil aux intentions que l'on développe ;

c'est juste que l'on met beaucoup de temps à changer d'intentions.

...

Et c'est en ce sens là que pour moi, on peut se considérer vraiment libre et responsable.

Si on ne l'était pas, notre liberté de changement ne nous attendrait pas pour s'exprimer.

On changerait inconsciemment à bien des niveaux.

Alors que là, c'est comme si le monde tout entier attendait que l'on réalise des choses pour changer.

...

Encore une fois, le monde ne change activement que là où la conscience change activement.

Et ça c'est pour moi le témoignage ultime de notre liberté.

Notre conscience est littéralement le goulot d'étranglement du changement.

Sans conscience, l'évolution est comme bloquée dans le temps.

...

La responsabilité de notre conscience vis-à-vis du changement est donc super-élevée.

Si élevée qu'elle en devient un facteur vraiment limitant quand elle est occupée, bloquée ou endormie.

Ce qui est la raison pour laquelle l'objectif principal de ma chaîne c'est de faire évoluer les consciences.

Parce que c'est là qu'est le plus gros levier.

...

...

Et pour en finir avec le libre-arbitre,

comprenez bien que le meilleur argument pour défendre l'existence du libre-arbitre ce n'est pas d'essayer de montrer que dans l'absolu il est vrai,

non, au contraire,

c'est de montrer que dans l'absolu tout est faux.

C'est de montrer comme je vous l'expliquais dans l'épisode 110,

que notre perception n'est pas faite pour connaître l'absolu,

mais qu'au contraire elle est faite pour rester dans l'ignorance absolue de telle sorte à permettre une nouvelle forme de connaissance relative.

Et que donc dans un paradigme ou dans l'absolu tout est faux,

la fausseté peut être considérée comme l'équivalent de la vérité.

...

Et sur ce, on continue de parler de tout ça dans le prochain épisode !

En attendant je vous invite à vous abonner si ce n'est pas déjà fait,

à laisser un pouce bleu si vous avez apprécié cet épisode, ça m'aide pour le référencement.

Quoi qu'il en soit je vous remercie de m'avoir écouté jusqu'au bout

et je vous dis à très bientôt pour la prochaine vidéo,

Ciao

Maîtrisez votre esprit, développez votre conscience, élevez votre existence !