Que sommes-nous et quelle histoire sommes nous en train d'écrire ? #004



Bonjour et bienvenue à la Fondation Magister, l'école des Héros du monde réel, pour le quatrième épisode d'introduction.


Dans l'épisode précédent, je vous disais qu'on ne réalise pas encore vraiment l'ampleur de ce qui est en train de se passer avec nos vies. Et l'histoire que l'on écrit avec. Parce qu'on ne prend pas assez de recul sur notre façon d'exister.


Le truc c'est que la philosophie et la métaphysique, 99.99999 % des gens s'en battent les couilles avec des rames. Parce que ça ne sert à rien de réfléchir à toutes ces choses bien sûr ! Ce n'est pas avec ça qu'on va gagner de l'argent, créer des produits que l'on peut vendre, ou trouver des cures contre le cancer ! Sérieusement mais qui a le temps pour ces conneries ? "J'ai un travail moi monsieur ! J'ai une famille à gérer ! Et il me faut un peu de temps pour mes loisirs !"

À travers le poids de son inertie, et son rythme qui ne ralentit jamais, la narration prend toujours le pas sur la réflexion qui peut la faire évoluer.


Et par conséquent aussi incroyable que cela puisse paraître à notre époque où la communication semble si développée, pratiquement personne ne raisonne sur l'essence même des choses, presque personne ne comprend ce qui fait de nous ce que sommes, et ce qui fait de notre réalité ce qu'elle est. C'est une sorte de secret qui se garde de lui-même.

On est comme des ordinateurs super intelligents qui joueraient depuis le début de leur existence à un jeu un peu limité et pénible sur les bords, sans comprendre qu'ils ont les capacités de jouer à un jeu beaucoup plus intéressant. Sans comprendre qu'ils sont taillés pour jouer à un jeu beaucoup plus intéressant.

Des super ordinateurs qui n'arriveraient pas à raisonner hors du cadre contextuel de ce jeu un peu limité et pénible auquel ils jouent tous ensemble depuis si longtemps, et auquel ils ont fini par identifier leur existence. Des ordinateurs qui ne savent pas vraiment ce dont ils sont capables, parce qu'ils ne savent pas vraiment ce qu'ils sont.

...


Et donc de la même manière, perdu depuis la naissance dans cette jungle distordue et maquillée qu'est le monde moderne, qui s'accélère, qui s'accélère, sans jamais s'arrêter.

Vous n'aviez probablement jamais soupçonné que votre vie s'ancre dans un contexte cosmique qui va bien au delà du petit contexte dans lequel notre culture se situe actuellement.

Parce que vous n'avez jamais eu le temps de le faire. La réalité que nos esprits génèrent va beaucoup trop vite pour qu'on se rende compte qu'il y a quelque chose au delà.

Et donc identifié à votre petit rôle dans ce contexte culturel, vous n'aviez jamais réalisé que votre vie humaine et les capacités qui viennent avec, sont des biens éminemment spéciaux et précieux, qui méritent toute votre considération.

Et que disposant de ces biens, c'est votre devoir naturel de vous tailler un rôle à la hauteur de votre place dans ce théâtre de la vie sur Terre.

..

Pour moi, scientifiquement parlant, on vit dans un truc de fou à peine explicable, avec des capacités sans aucun équivalent !

Alors peu importe ce que narre la culture, c'est notre responsabilité naturelle de faire des trucs de fous avec nos vies, et de pleinement nous engager à élever le paradigme de la réalité à laquelle nous prenons part.

Et il n'y a qu'en taillant son propre rôle à la hauteur de ce qu'on veut vivre que l'on peut influencer le contexte et la direction du film interactif géant dans lequel on vit.

On est des êtres grégaires, super sociaux qui ont besoin de s'intégrer.

Si tout le monde joue à un jeu de merde complètement stressant et épuisant, on va se synchroniser, réajuster nos ambitions, et se stresser et s'épuiser à jouer à ce jeu de merde, sans même y réfléchir à deux fois.

En revanche si une personne commence à jouer à un jeu plus intéressant, plus posé, et bien les personnes qui vont jouer avec elle vont se mettre tout naturellement à jouer à ce jeu plus intéressant.

On aligne toujours inconsciemment notre existence vis à vis de celles des autres, pour le meilleur et pour le pire.

À votre avis pourquoi vous n'aviez jamais réalisé consciemment à quel point la vie humaine est extra-ordinaire quand on la considère dans le contexte cosmique dont je vous parlais dans l'épisode précédent ?

Tout simplement parce que votre esprit a été complètement absorbé par le contexte culturel actuel et tous ses arcs narratifs.

Le contexte est quelque chose d’extrêmement happant pour nos consciences.

...

On est tous plus ou moins pris dans la narration de ce grand film de l'Humanité, qui semble incontrôlable, dont le rythme s'accélère sans cesse, et vis-à-vis duquel on se sent contraint d'ajuster le rôle de notre vie.

...

Donc nos consciences se font naturellement absorber par le contexte. Et le contexte de la réalité dont on fait partie semble incontrôlable.

Mais non !

Parce que justement on est une partie de la réalité.

On est tous le contexte de quelqu'un, qui est le contexte de quelqu'un d'autre, etc, etc.  Nos consciences sont comme enchaînées les unes aux autres par les forces invisibles de la culture. Ce que j'appelle l'inertie culturelle.


En donc en sortant délibérément du rythme imposé par la narration culturelle, et en élevant délibérément les standards de sa propre existence, on change sensiblement la symphonie globale et on élève les standards de la réalité dans laquelle on vit.

À chaque époque, l'humanité n'a que la réalité qu'elle incarne, ensemble. Parce que j'aurais beau vous raconter tout ce que je veux à propos du futur de la réalité, je n'y changerais rien tout seul. Je peux juste faire ma part.


Et c'est pour ça qu'il est temps qu'on se réveille et qu'on se responsabilise vis à vis du monde que l'on projette et de l'Histoire que l'on écrit.

Parce que sérieusement quand je me dis que la vie à fait tout ce chemin... À partir d'une toute petite opportunité qu'elle a eu sur cette planète et nulle part ailleurs.


Toute cette préparation minitueuse et contraignante sur des milliards d'années, pour arriver à créer la structure de cet espèce de rêve interconnecté qu'est la réalité humaine, qui nous permet de vivre tout ce qu'on peut vivre actuellement.

Et qu'on est en train de jouer le rôle des beaufs qui font péter le château de cartes.

Ou bien des empotés qui sont juste à côté du ballon, juste à côté du but, il n'y a personne autour d'eux, ils ont le champ libre pour incarner le but du siècle. Et ils font quand même tout foirer parce qu'ils ne comprennent rien au jeu de la vie, ils sont paumés. Ils ne savent même pas utiliser les deux bras qu'on leur a donné, ils font n'importe quoi. Ils n'ont aucun sens de la direction.

On est un putain de théâtre cosmique vivant et voilà l'histoire qu'on écrit avec !

Je n'arrive même pas à en comprendre son contexte, parce ce que je crois qu'il n'y en a pas vraiment. D'un point de vue global, on est complètement paumés.

À faire des petites actions dans tous les sens.

À essayer de se nourrir de toutes sortes de stimulations, pour combler ce vide intérieur, et maintenir temporairement notre satisfaction de vivre.

L'histoire de notre époque elle ne ressemble vraiment pas à grand chose.

Et ça me fout les boules pour la dignité humaine. Ça me fout les boules.

...

Moi je vois que j'ai des bras qui peuvent bouger. Des yeux qui peuvent voir. Un cerveau qui peut apprendre. Qu'il existe plein de ressources accessibles, que ce soient des livres, des cours, des études, l'internet bordel de chiotte, l'internet. Etc.

Toutes les limites que je peux avoir, toutes les choses que je n'ai pas, toutes les barrières qui sont sur mon chemin, n'enlèvent en rien le fait que tous ces moyens sont là et que j'ai la possibilité à tout moment de me bouger le derche et d'essayer d'en faire quelque chose pour me tailler une existence qui ait un sens.

Et ce serait bien lâche de ne pas le faire, parce que cette possibilité que nous offre la vie moderne, ce n'est pas rien du tout, ce n'est pas du tout anodin. Plus que jamais on a les potentialités de faire quelque chose de grand et de sensé avec nos vies.


Sur ce, je vous remercie de votre attention.

Et je vous invite à vous abonner pour ne pas rater la suite de cette vidéo qui va arriver d'ici à peu près une ou deux semaines.

En attendant si ce que je vous raconte vous émoustille, affirmez vos émotions et partagez cette vidéo,

Ciao

>> Épisode suivant : J'agis, parce que la vie me le permet #005

<< Épisode précédent : La Vie, ce truc de fou qu'il faut débanaliser #003

Maîtrisez votre esprit, développez votre conscience, élevez votre existence !

S'ABONNER AUX VIDÉOS