Développez votre conscience des fonctionnements de votre esprit et de la réalité,

et utilisez ce savoir pour élever votre existence !


Le projet de Fondation MAGister, l'École des Héros du Monde Réel, propose une "philosophie" du changement du monde par la maîtrise de la vie.


Il a pour ambition de faire passer le développement personnel, le développement global, la vulgarisation du savoir et la spiritualité "rationnelle" au niveau supérieur. En les connectant ensemble. En mettant en évidence que tout cela fait partie de la même toile.

 N'écoutez pas la voix du fragile qui est en vous, négociez avec, et faites la taire #031



Quand tu portes ton attention sur la lenteur de tes progrès, la petite voix de fragile qui dort en toi se réveille pour te glisser à l'oreille que tu ne vas jamais y arriver. Une parfaite occasion pour la renvoyer faire dodo !

Bonjour et bienvenue,

C'est Bertrand de la Fondation MAGister,

l'école des héros du monde réel.

...


Pour un premier petit épisode sur la patience et la progression.


La progression, ce n'est pas quelque chose que l'on voit sur le moment.

C'est trop subtil.

On n'a pas la sensitivité pour la percevoir.

...

Quand je m'entraîne 90% du temps, j'ai l'impression que ça ne fait rien du tout.

Et c'est un sentiment qui reste en permanence dans le présent.

J'ai vraiment l'impression de ne pas progresser, de faire du surplace, de faire des petits progrès, puis de régresser, etc

...

Mais heureusement, c'est illusoire ;

il y a des micro-changements qu'on n'arrive pas à capter et qui restent.

Et on ne peut se rendre compte de leur importance que quand on prend du recul sur sa vie à un niveau plus macroscopique ;

du genre quand on essaie de réaliser les progrès qu'on a fait depuis 3 ou 4 ans.

...

Quand on essaie de quantifier notre progression jour par jour,

on peut avoir le pénible sentiment qu'on n'a absolument pas été productif;

parce que consciemment on ne peut pas identifier quoi que ce soit de nouveau par rapport à la journée précédente.

Ce qu'on peut en revanche à une échelle plus large.

...

Il ne faut donc pas avoir confiance dans la perception de notre avancement,

mais dans le processus que l'on suit.

..

Et c'est pour ça que je vois le conditionnement de la détermination en grande partie comme quelque chose de méditatif.

Et je vous renvoie à l'épisode 19 pour plus d'informations à ce propos.
...

De temps à autre, il m'est arrivé d'en avoir marre et de vouloir abandonner ce projet.

Parce qu'en termes de lecture orale c'était juste insupportable à quel point mes progrès étaient lents et ne tenaient pas sur la durée.

Alors que je travaillais dessus tous les jours, grrr !

Je voyais les mois défiler et je n'arrivais pas à atteindre la qualité et le confort que je voulais atteindre et à les stabiliser, très loin de là.

Et aujourd'hui encore, même si c'est beaucoup plus facile, je suis toujours loin de la qualité et du confort que je veux atteindre pour passer au niveau supérieur.

...

Bref, si je n'avais pas médité régulièrement pour faire descendre cette pression émotionnelle, j'aurais sûrement abandonné.

Parce que ce genre de pression émotionnelle, ça réveille le fragile qui est en toi.

On en a tous un qui dort en nous.

Et quand tu portes ton attention sur la lenteur de tes progrès,

sa petite voix va te glisser à l'oreille que c'est trop compliqué, que c'est vain, que tu ne vas jamais y arriver, que tu n'as pas ce qu'il faut, que tu es condamné, etc.

Elle va te faire dramatiser et désespérer.

...


...

De manière générale, dans la vie,

Je me fous pas mal des choses pessimistes que peuvent penser les autres.

Globalement, je considère la plupart des gens comme étant mentalement faibles, ignorants, et paumés,

et leur avis à propos de ce qui n'est pas possible ne m'intéresse pas.

S'il y a bien un truc qu'il ne faut pas écouter sans filtres, ce sont les pensées et les émotions humaines.

Et ça vaut également pour les miennes.

Je me considère moi aussi comme étant globalement ignorant et affublé d'un cerveau humain ayant les mêmes limites que tout le monde.

Et donc je me fous aussi pas mal de ce que peut penser le fragile qui est en moi.


Fermes ta putain de gueule ouais.

Et laisse moi travailler tranquille.


...

Si vous ne l'avez pas encore remarqué ou si vous êtes nouveau sur cette chaîne,

je passe une grande partie de mon temps à étudier et comprendre les limites de notre fonctionnement psychologique.

Et les origines biologiques de ces limites.

...

J'essaye de comprendre comment et pourquoi on est limité.

J'essaye de comprendre les pièges qui existent en nous.

De sorte à ne pas déclencher ces pièges, ou à les désamorcer, et à dépasser toutes ces limites.

...

Je veux devenir un ninja de mon monde intérieur.

...

Faire ça correctement mène inévitablement à l'acceptation de deux choses.

La première, c'est que de base, l'étendue de ton ignorance sur toi-même, sur ce qui t'animes et sur le monde dépasse ton imagination.

Alors à partir de là, t'arrêtes de faire semblant d'être prêt à vivre, de savoir pourquoi t'es là, pourquoi tu fais ce que tu fais, etc.

Tu acceptes que tu es là principalement pour apprendre.

...

La deuxième chose que tu acceptes, c'est que ton cerveau par défaut est un sac rempli de bonnes et de mauvaises choses pour la réussite de ta vie dans le monde moderne.

Et que si tu écoutes de manière indifférenciée tout ce qui se passe en toi,

et que tu laisses ton domaine intérieur à l'état sauvage, tu cours à ta perte.

Tu réalises que la vie est un jeu tordu.

Et que ton succès à long terme va grossièrement se résumer à ta capacité de dire non à tes propres émotions.

Et donc tu acceptes qu'il faut que tu deviennes le régisseur responsable de ton domaine intérieur.

...


Bref,

un des trucs positifs qui découle de ce type de réflexion sur notre nature,

c'est que je ne me laisse plus avoir facilement par les conneries de mon propre esprit.

Je sais trop bien que c'est de la connerie quand c'est de la connerie.

Et je les remballe direct.

...


Si vous arrivez à faire taire cette foutue voix de fragile dans votre tête ou tout du moins à ne pas lui donner d'importance,

ça deviendra beaucoup plus facile d'avancer.

...

...

Encore une fois, il ne faut pas laisser son domaine intérieur indompté, il faut le dominer comme un roi.

...


...

Quand le fragile qui est en moi se réveille.

Je lui dis de se taire.

Je lui fais me souvenir d'où je viens.

Il y a des trucs où je suis bon maintenant, c'était pareil, il a fallu un long et fastidieux processus pour devenir bon.

Je lui dis de se rendre compte qu'il s'agit d'un objectif complexe que je poursuis là.

Les premières années, c'est de l'entraînement, arrête de te mettre en tête que tu peux déjà être au top.

Qu'est-ce que tu croyais ?

Que t'allais arriver à lire des textes comme un orateur professionnel juste parce que t'es super motivé ?

Alors même que tu avais plein de problèmes d'élocution ?

Sois réaliste dans tes attentes ;

c'est une profession à part entière ce truc, et la voix c'est un instrument.

Qu'est-ce que tu crois ?

Que tu peux te mettre deux ans à un instrument et jouer comme un pro ?

Non, il faut plus que ça mec.

...

Un peu d'humilité.

...

Tu vas devenir bon ouais.

Mais tu vas devenir bon quand tu auras payé la totalité du prix que tu dois payer pour devenir bon.

...

...

Ça peut paraître stupide de se parler à soi-même comme ça.

Mais croyez moi, ça ne l'est pas.

On a en besoin.

En particulier si on est solitaire.

...

La seule personne qui peut toujours être là pour toi, c'est toi.

Il n'y a personne d'autre.

Alors t'as plutôt intérêt d'apprendre à être ton pote.

Et à savoir négocier avec tes p'tites voix à l'intérieur.

...

Si tu es anxieux et que tu n'as personne pour t'écouter ou pour te foutre un coup de pied au cul,

il faut quand même au minimum,

que tu fasses ventiler tes fichues pensées anxieuses en te parlant à toi-même,

c'est essentiel.

...

Sur ce,

on reparle de la patience et de la progression dans le prochain épisode,

Merci de m'avoir écouté,

Je vous invite à vous abonner si ce n'est pas déjà fait.

et je vous dis à très bientôt pour la prochaine vidéo !

Ciao