Développez votre conscience des fonctionnements de votre esprit et de la réalité et utilisez ce savoir pour élever votre existence !

Le projet de Fondation MAGister, l'École des Héros du Monde Réel, propose une "philosophie" du changement du monde par la maîtrise de la vie. Il a pour ambition de faire passer le développement personnel, le développement global, la vulgarisation du savoir et la spiritualité "rationnelle" au niveau supérieur. En les connectant ensemble. En mettant en évidence que tout cela fait partie de la même toile.

Votre mémoire définit l'étendue de votre contrôle sur la vie #029



Pour devenir l'architecte de sa vie, il est essentiel de devenir l'architecte de son être. Et comprendre les relations entre notre contrôle conscient, notre mémoire, et nos automatismes inconscients.

Bonjour et bienvenue,

C'est Bertrand de la Fondation MAGister,

l'école des héros du monde réel.

...

Dans le dernier épisode,

je vous disais que la façon que vous avez d'approcher les choses dans le présent,

est une pré-approche, un amorçage, de la façon que vous allez avoir d'approcher l'ensemble des choses dans votre futur.

...

Je vous disais que notre capacité de nous contrôler et de nous adapter en réaction,

aussi efficace soit-elle,

n'existe que sur le fond d’opération actuel de notre être.


Et donc qu'on ne peut pas dissocier notre capacité de contrôle et d'adaptation, de la matière que l'on contrôle et que l'on adapte.


...

...

Dans ce nouvel épisode on va mettre plus particulièrement en évidence l'importance de ce que j'appelle le contrôle de fond.

Parce qu'encore une fois, ce qui est important pour réussir dans la vie ce n'est pas à quel point tu es capable de contrôler les situations au moment où elles se présentent.

Non.

Ce qui est important c'est à quel point tu les avais déjà pré-contrôlées avant même qu'elles ne se présentent.

À quel point ce que tu es toi, était déjà à la bonne température.


Mais tout d'abord pour mieux comprendre ce dont je vais parler aujourd'hui,

il faut que je vous introduise à deux concepts dont on reparlera beaucoup sur cette chaîne.

En fait pour moi,

si on fait abstraction du plan physique et qu'on raisonne uniquement sur le plan mental,

les mouvements de notre vie se passent dans deux espaces mentaux soumis à une gravité très différente.

Il y a d'une part ce que j'appelle l'espace mental aménagé.

Qui est un espace mental composé de routes hyper-rapides et bien intégrées.

Et donc dans lequel on a un sentiment de liberté vis-à-vis de ce qu'on peut faire d'un instant à l'autre.

Nos mouvements dans cet espace mental sont caractérisés par du dynamisme et de la fluidité.

C'est comme si cet espace mental était soumis à une faible gravité.

C'est également un espace très propre, très clair, dans lequel notre perception arrive parfaitement à se repérer.

...

Mais le truc c'est que dans cet espace mental aménagé, seuls les mouvements qu'on a déjà acquis et intégrés peuvent survenir.

Si on veut aller au delà des routes existantes, on ne peut pas.

...

Dès qu'on veut faire des mouvements qu'on n'a pas encore intégrés,

on passe dans ce que j'appelle l'espace mental primitif.



L'espace mental primitif, en gros c'est l'espace des domaines inexplorés,

dont on a encore ni cartes ni routes mentales pour se repérer et se contrôler efficacement.

Quand on évolue dans cet espace mental,

notre contrôle et notre liberté de mouvements ne sont pas du tout les mêmes que dans l'espace mental aménagé.

D'une certaine manière on est plus libre, parce qu'il n'y a aucune route, on peut tout faire.

Mais ce n'est pas le sentiment qu'on a.

Parce que dans cet espace mental primitif, le contrôle est difficile.

On ne perçoit pas bien ce qui se passe.

Tout est sombre et "sauvage".

Quand on avance, on est toujours en train de penser à comment on avance.

Il n'y a pas de route prédéfinie, on essaie de se répérer, de trouver et créer notre route en même temps que de l'utiliser.

Tout est lent, c'est du travail et beaucoup d'efforts pour avancer et faire le moindre mouvement notable.

C'est comme s'il y avait une forte gravité comparé à l'espace mental aménagé.

Quand on est dedans, on peut passer énormément de temps sans avancer à rien.

Et on a souvent le sentiment d'être coincé ou perdu.


...

Mais ça ne veut pas dire que ça ne sert à rien de passer du temps dans cet espace mental primitif.

...

Parce que toutes les super choses qui peuvent se passer dans l'espace mental aménagé,

dans lequel la gravité est faible,

dans lequel vous avez beaucoup de sentiment de liberté et de contrôle direct ;

dépend de l'inertie que vous avez accumulée dans l'espace mental primitif,

sur lequel votre contrôle direct est beaucoup plus limité.


En gros plus vous explorez une zone de l'espace mental primitif,

plus elle se transforme en une zone de l'espace mental aménagé.

Ça étend cet espace où la vie est plus facile.

...

...

Et donc pour en revenir au contrôle.

En fait quand vous évoluez dans votre espace mental primitif.

Vous allez pouvoir contrôler un truc à la fois.

Et donc vous n'aurez clairement pas un sentiment de liberté et de dynamisme.

Mais cela dit, chaque fois que vous parvenez à contrôler quelque chose en travaillant dans cet espace.

Et bien ce travail de contrôle laissera une empreinte dans votre mémoire.

Et plus vous laissez d'empreintes plus ça sera facile de reproduire le chemin que vous avez empreinté,

parce que vos neurones seront déjà bien réglés.

Une route mentale sera mise en place.

...

Autrement dit, ce qu'on a déjà contrôlé dans le passé, est en quelque sorte pré-contrôlé par l'état de notre mémoire.

Notre mémoire est une sorte de contrôle de fond.

...

C'est à dire que les choses que l'on s'efforce de contrôler maintenant,

ce sont des choses que l'on aura pas à contrôler plus tard.

Une personne ultra-compétente dans un domaine,

quand elle est à l'oeuvre,

elle n'est pas en train de tout contrôler à la volée, en temps réel.

Non.

Elle décharge le contrôle qu'elle a mémorisé dans son passé.

...

Mais cela dit, c'est vrai qu'elle a contrôlé un à un plein de petits trucs dans le passé.

Elle a aménagé son espace mental.

...

...

Pour donner un exemple concret.

Quand je travaille ma compétence de lecture orale pour ces vidéos,

je vais pouvoir contrôler un point particulier que je dois travailler.

Par exemple je vais pouvoir contrôler que je prononce bien un certain son.

Mais le reste des sons, je les prononcerais de la manière dont mon cerveau est pré-aménagé pour les prononcer.

Si ces manières ne sont pas bonnes, alors pour parler correctement je devrais m'épuiser à essayer de tout contrôler consciemment.

Et en faisant ça c'est pratiquement impossible d'avoir un bon résultat.

On ne peut pas directement contrôler rapidement un ensemble de choses en même temps.

On doit contrôler cet ensemble de manière indirecte.

En gros pour être capable de contrôler un ensemble de choses rapidement,

il faut d'abord s'assurer de contrôler un à un chacun des éléments de cet ensemble.

Il faut que notre cerveau soit pré-calibré.

...

Pour reprendre la métaphore des routes et de l'espace mental.

Quand on pratique une compétence, on utilise tout un circuit de routes mentales.

Et on ne peut temporairement manipuler qu'une seule route du circiuit à la fois.

Le reste des routes auront la même forme que d'habitude.

...

Une personne qui a déjà bien aménagé et rodé son circuit de routes pour la lecture orale,

dans le présent elle mettra 10 fois moins de contrôle conscient que moi pour bien pratiquer cette compétence ;

et ce pour un résultat 10 fois supérieur.

Mais le truc, c'est que si on fait la somme de tout le contrôle conscient que cette personne a mis au niveau de la lecture orale dans sa vie passée,

elle en aura sûrement mis 10 fois plus que moi.

...

En fait il faut vraiment réaliser ce qu'implique le contrôle au delà de l'instant présent.

Parce que le contrôle de ce qu'on fait dans l'instant présent, c'est la résultante du contrôle du présent + du contrôle qu'on a effectué dans le passé et qui a été mémorisé.

Le travail conscient que je suis en train de faire tous les jours pour avoir une bonne lecture orale,

une personne qui arrive à le faire bien mieux que moi,

elle l'a déjà fait avant ce travail conscient.

...

...

Et donc un truc que je voudrais que vous compreniez avec cette vidéo.

C'est qu'on est littéralement animé par notre mémoire,

c'est elle qui démultiplie notre contrôle sur le présent.

Sans mémoire on ne pourrait pratiquement rien contrôler.

C'est d'ailleurs l'une des raisons pour lesquelles les personnes atteintes d'une démence qui touche leur mémoire, perdent aussi une énorme partie de leur contrôle.

Parce que la plupart des choses qu'on fait dans nos vies, impliquent qu'une forme de pré-contrôle ait été mis en place et stabilisé en mémoire.

...

...

Certaines personnes disent qu'on est dirigé par notre inconscient,

comme si la conscience et l'inconscient étaient deux entités bien distinctes.

Mais à ce niveau c'est pas vraiment ça.

En fait c'est plus que la conscience d'aujourd'hui c'est une partie de l'inconscient de demain.

La conscience elle se transfère dans le futur.

Dans le sens où notre contrôle conscient laisse une trace proactive en mémoire qui change un petit peu nos automatismes.

...

Ce que je veux dire, c'est que quand vous êtes en train de contrôler votre moi conscient dans le présent, vous contrôlez votre moi inconscient dans le futur.

Ou dit autrement vous contrôlez votre contrôle futur.

Parce qu'il faut voir notre contrôle global comme une mémoire que l'on construit, une mémoire que l'on cumule, une mémoire que l'on emmagasine.

Et que l'on décharge de manière différée sur le futur pour contrôler sa vie.

...

Et donc pour bien gérer sa vie et évoluer efficacement,

il est essentiel de prendre en considération cette distribution du contrôle en amont.

C'est comme ça qu'on peut démultiplier notre contrôle sur notre futur.

...

Du coup avec cette vidéo je vous invite à changer votre vision du contrôle.

Et à le faire grandir.

Je vous invite à visualiser mentalement le type de contrôle global que vous aimeriez disposer sur vous-même, sur la vie et sur le monde.

Je vous invite à penser à tout ce que vous avez envie d'accomplir, au style de vie que vous aimeriez atteindre, etc.

Et à commencer dès maintenant, tranquillement, à aménager votre espace mental.

...

C'est à dire à dégrossir ce contrôle global que vous visez,

et contrôler en amont certains éléments dont vous allez avoir besoin pour accomplir ce que vous voulez accomplir.

...

Il ne faut pas attendre pour commencer à mettre en place l'infrastructure mentale.

En ce qui me concerne durant chaque grosse étape de ma vie,

en parallèle je suis toujours en train de tranquillement préparer l'infrastructure mentale dont j'aurais besoin pour la prochaine grosse étape.

...

Vraiment, prenez conscience que le contrôle qu'on a dans le présent n'est pas du tout une constante libre,

mais est dépendant de et rattaché à un espace et à des modèles mentaux, qui ont mis toute notre vie passée à se construire et s'intégrer.

...

Comme on le verra bientôt, notre cerveau est une machine à prédictions,

et la liberté qu'on a, ce n'est pas une liberté "flottante" mais plutôt une liberté solide.

...

Je reviens d'ailleurs sur ce que je vous disais dans l'épisode 17.

À savoir qu'il ne faut pas considérer notre liberté comme acquise et active en permanence.

Mais qu'il faut plutôt la considérer comme un processus de réalisation qui s'étend sur toute la vie,

et que l'on peut plus ou moins influencer selon notre activité consciente.

...

...

En fait on est comme une structure mobile.

Et pour changer de vie, c'est du travail.

Du travail de réalisation.

Comment arriver de cette structure que je suis actuellement et qui produit cette vie ci,

à cette structure que je ne suis pas encore et qui produit cette vie là.

...

...

Encore une fois,

avoir assuré en amont que vous disposez structurellement du contrôle de fond pour gérer certaines situations types ;

et par conséquent que ces situations soient d'une certaine manière pré-contrôlées pour vous ;

eh bien ça augmentera considérablement le sentiment de contrôle et de liberté que vous ressentirez lorsque vous évoluerez dans la vie.

...

Et on en reparle dans l'épisode suivant !


Sur ce,

Merci de m'avoir écouté jusqu'au bout,

je vous invite à vous abonner si ce n'est pas déjà fait.

et je vous dis à très bientôt pour la suite,

Ciao