Méditation, Relaxation & Langage du Corps #092



Toute façon d'habiter son corps est un code complexe que l'on envoie à son subconscient. Chaque paramètre de chaque mouvement est une instruction qui va déclencher des programmes internes d'excitation, de stress, de calme, de repos, de confiance, ...

Bonjour et bienvenue,

C'est Bertrand de la Fondation MAGister,

l'École des Héros du Monde Réel.

...

Pensez-vous que l'ensemble de votre corps puisse comprendre vos requêtes ?

Par exemple, quand vous vous dites de vous calmer quand vous vous sentez anxieux.

Par exemple, quand vous vous dites de vous motiver quand vous procastinez et que vous êtes dans l'inaction.

....

La pensée, le langage des mots, la raison.

Ce sont des choses assez récentes à l'échelle de l'histoire de l'évolution.

Des choses qui sont venues se greffer sur ce qui existait déjà.

Sur notre nature animale pourrait-on dire.

En ce sens, les connexions entre pensée, langage des mots, raison et tout le reste du corps,

ne sont pas pas si puissantes.

C'est à dire que vous ne pourrez pas vraiment commander à votre corps ce que vous voulez avec le langage des mots.

Parce que l'essentiel de votre corps.

Ne comprend tout simplement pas le langage des mots.

...

Pour commander à son corps il faut donc utiliser d'autres langages.

Ce qu'on pourrait appeler les langages du corps, des mouvements, de l'être, et de l'action.

...

...

Imaginez que votre cerveau primitif soit un demeuré fini qui ne comprend rien au langage de la pensée et qui joue aux devinettes avec les signaux qu'il reçoit.


Si vous bougez vite et brusquement, avec une respiration peu profonde, votre cerveau primitif va supposer que vous subissez une situation stressante,

et donc en toute logique il va se mettre à paniquer.

Si vous bougez super lentement et délicatement, avec une respiration profonde il va supposer que tout va bien et se mettre en mode repos et régénération.

...

Toute façon d'habiter son corps.

Est un code complexe.

Un code complexe que l'on envoie à son subconscient.

C'est à dire que chaque paramètre de chaque petit mouvement de votre corps est une comme une instruction

qui va déclencher des programmes internes d'excitation, de stress,  de calme, de repos, d'anxiété, de confiance, etc.

La vitesse des mouvements,

la raideur des mouvements,

la rondeur des mouvements,

l'intensité des mouvements,

tout cela est une forme de communication avec soi-même.

...

Bien sûr pour prendre conscience de ces langages, vous devez avant tout prendre conscience de votre corps.

Vous devez rentrer en contact avec lui.

...

Prenez d'abord conscience du courant d'énergie qui vous alimente.

Est-ce un courant continu, discontinu.

Lent, rapide.

Léger, puissant.

Fluide, explosif.

...

Et essayez de manipuler ce courant à volée.

Essayez d'en prendre le contrôle et de ne pas le laisser tel qu'il est inconsciemment.

Essayez de ralentir ou d'accélérer votre métabolisme.

...

Après vous devez prendre conscience de vos mouvements.

Par exemple si vous voulez vous détendre, n'essayez pas de forcer mentalement cette détente.

Si vous marchez par exemple.

Marchez très très lentement.

Comme si vous étiez sur la Lune en apesanteur.

Exagérez à fond.

Soyez très délicat.

Comme si votre corps était quelque chose d'hyper fragile.

...

Vous pouvez aussi faire des mouvements ronds, relâchés et lents avec vos bras.

Le but étant d'exagérer ce qui est associé à la détente pour envoyer des commandes de détente très puissantes à son corps.

...

Après vous devez prendre conscience de l'état de vos muscles.

Scannez votre corps.

Prenez conscience du relâchement de vos épaules.

Ouvrez vos mains.

Rentrez vos doigts de pieds.

Laissez votre tête se tourner sur le côté pour relâcher le cou.

Ouvrez les épaules pour détendre le haut du corps.

Détendez vos abdominaux.

Laissez votre respiration relâcher votre diaphragme.

...

Respirez profondément mais très très lentement.

Ne faites pas l'erreur de respirer brusquement.

Ça c'est une commande pour passer à l'action.

Ce n'est pas une commande pour se détendre.

Pour se détendre, respiration profonde, oui, mais lente.
...

Vous pouvez laisser la machoîre grande ouverte aussi.

Mais essayez de faire passer l'air par le nez malgré tout.

Ou alors pour éviter d'ouvrir la mâchoire,

vous pouvez aussi pincer légèrement le bout votre langue avec vos dents de devant pour déclencher un réflexe de décontraction des muscles de la machoîre.

...

Toutes ces commandes, ce sont des commandes inversées de ce qui crée de la tension.

À savoir serrer la machoîre, serrer les poings, tendre les épaules, respirer dans le haut du corps, etc

Si on fait ça on accumule de la tension, on se tend.

Si on fait l'inverse, on décharge de la tension, on se détend.

...

Ensuite vous devez prendre conscience de l'état émotionnel de votre corps.

Et ça c'est surtout au niveau du visage et du ventre que ça se passe.

Laissez-vous aller. Lâcher prise. Ne vous retenez pas mentalement.

Lâchez prise sur toute forme de tension qui maintient la posture de votre corps.

C'est très important.

Si vous ne lâchez pas prise intentionnellement et que vous vous appliquez à suivre ce que je dis,

ça ne marchera pas aussi bien.

...

En fait, il faut faire un peu comme si c'était un orgasme.

Il faut essayer de se connecter à cet état là.

Encore une fois, relâcher la tension du visage.

Relâcher la tension des yeux.

Se laisser soupirer.

Essayer d'incarner la détente plaisante avec le visage.

...

La simulation de l'état que l'on veut atteindre favorise son émergence.

Il ne faut pas juste attendre que la détente nous tombe sur la gueule.

Il faut être un acteur.

Et c'est pareil pour s'exciter, pour avoir de la motivation, du plaisir, etc

Il faut être acteur et rentrer dans le jeu qui correspond à ce qu'on cherche.

C'est comme ça que notre subconscient comprend ce qu'il doit faire.

Quand on le guide avec des choses qu'il peut interpréter.

...

Autrement dit, par votre façon d'être,

vous devez être le guide de la connexion et de l'état que vous voulez développer.

...

Et c'est pour ça que pour moi l'image classique qu'on a de la méditation,

la personne en contrôle, qui ne bouge pas,

certes c'est très bien pour conditionner son mental et calmer ses pensées.

...

Mais pour ce qui est de la détente du corps, ça ne produit que très peu d'effet ça,

de se concentrer uniquement sur la respiration.

Non.

Il faut incarner le relâchement de manière beaucoup plus globale et hollistique.

...

Permettez vous de sourire de manière complètement gaga par exemple.

Ça enverra des commandes très puissantes.

Encore une fois il s'agit de trouver tous les codes associés à la détente,

et les envoyer sous une forme exagérée,

tous en mêmes temps.

...

Il s'agit de transformer les effets, en causes.

...

...

Parce qu'encore une fois, notre cerveau primitif il ne sait pas ce qui se passe.

Sa seule façon de comprendre ce qui se passe c'est de sonder notre état.

Dès qu'il sent de la tension et du stress, il déclenche des réactions de défense primitives.

Il se verouille.

...

C'est à nous de réguler notre organisme et de lui dire que tout va bien.

En exprimant que tout va bien.

...

Le contrôle de la respiration est une des portes principales pour communiquer avec la logique de bas niveau de votre organisme.

Si vous respirez lentement jusque dans le bas du ventre,

vous indiquez à votre organisme qu'il n'y a pas de danger.

Parce que pour l'organisme, si on respire lentement c'est qu'on est en sécurité.

Ça a été associé au cours de l'histoire de l'évolution.

Et donc si on respire lentement, par le nez, sans faire de bruit, notre organisme va cesser les programmes de défense.

Il va arrêter de stresser.

...

En contrôlant votre corps, vous allez changer la signature de votre ressenti, qui va changer l'expression de vos gènes, qui va changer la sécrétion des hormones de votre corps.

Qui va changer votre état.

...

Encore une fois la génétique seule c'est bidon.

L'épigénétique est tout aussi, voire plus déterminante.

Ce qui se passe dans votre corps ce n'est pas purement génétique.

L'état mental, le niveau de motivation, de repos, d'anxiété, de stress, de confiance, que vous ressentez au quotidien,

tout ça dépend de la production endogène de votre organisme.

Et cette production n'est pas fixe.

Ce n'est pas une question de personnalité.

Il faut vous sortir de la tête que c'est votre personnalité qui est comme ça.

Non.

C'est surtout une question de conditionnements et d'habitudes qui se sont installés au fil des années.

Notre corps est hyper conditionné à rester dans un état particulier et donc à envoyer des commandes particulières à notre cerveau primitif.

Et on s'empêche mentalement d'exprimer certains états qui pourraient nous changer de l'intérieur.

...

Essayez de jouer le jeu pour vous rendre compte de ça.

Essayez de sortir de votre personnage.

Essayez d'imiter quelqu'un, d'imiter un rôle, un stéréotype.

Si vous faites attention, vous verrez que ce changement d'expression, ça change plein de trucs.

...

Bref pour en revenir à la respiration.

Si en plus de respirer lentement, vous souriez.

Votre organisme va se détendre d'autant plus.

Parce que si vous souriez et que vous respirez lentement c'est que vous êtes vraiment en sécurité, en train de vous détendre.

C'est que vous êtes bien.

Alors mettez vous bien :D

...

L'idée générale, c'est de voir son corps et son esprit tout entier

comme un organe sexuel que vous masturbez tel un artiste.

Ouais l'image est un peu drôle, mais ça fait bien comprendre l'idée.

...

C'est additif en fait, plus votre corps et votre esprit sont dans un état typique de la relaxation,

plus vous allez être relaxé à l'intérieur.

...

Pensez à vos yeux, vos oreilles, à votre visage, à votre cou, à vos bras.

Pensez à tout ce qui peut loger de la tension.

...

N'ayez pas peur d'avoir l'air con à essayer de vous détendre.

C'est justement ce trop de sérieux qui est responsable de l'armure corporelle que vous n'arrivez plus à enlever.

...

Massez vos tissus s'ils sont trop tendus, car ils vont renvoyer des signaux antagonistes.

Des organes et des tissus tendus ne radient pas des messages de détente et de récupération.

...

Imitez les animaux quand ils se détendent.

Un chat par exemple, il plisse les yeux,

il ouvre et referme très lentement ses griffes,

etc.

Il se met bien.

Quand vous essayez de vous détendre,

faut vraiment faire comme si vous preniez votre pied.

...

C'est un peu l'attitude du Bouddha en gros.

Si vous regardez juste les apparences vous pensez que c'est juste un gros lard qui sourit et ne se bouge pas les fesses.

Mais en fait cette expression du corps, il y a un grand enseignement à en tirer à l'intérieur.

Parce que cette attitude corporelle ça permet de déclencher la détente profonde de l'organisme.

C'est le lâcher prise mental, exprimé à travers le corps.

...

C'est vraiment comme ça que je me guéris moi quand je vois que je suis trop tendu.

Je me pose dans un endroit en silence et je respire lentement avec le ventre,

en souriant comme un gros benêt.

..

Et il faut le faire pendant assez longtemps,

si vous êtes tendu,

vous n'allez pas changer votre état d'un claquement de doigt,

surtout si vous n'êtes pas habitué à rentrer en connexion avec votre corps.

...

Bref, soyez une cause de votre vie, et non pas un effet.

...

Sur ce,

dans le prochain épisode on reparle du langage du corps non pas pour se détendre,

mais pour se motiver et être combatif.

...

Le stade ultime étant d'avoir une connexion corps/esprit super développée et raffinée pour passer d'un état profond à l'autre en un claquement de doigt justement.

...

En attendant,

je vous invite à vous abonner si ce n'est pas déjà fait,

à laisser un pouce bleu si vous avez apprécié cet épisode, ça m'aide pour le référencement.

Quoi qu'il en soit je vous remercie de m'avoir écouté jusqu'au bout

et je vous dis à très bientôt pour la prochaine vidéo,

Ciao

>> Épisode suivant : Énergie, Motivation & Langage du Corps #093

<< Épisode précédent : Gérer son espace mental comme un champion #091

Maîtrisez votre esprit, développez votre conscience, élevez votre existence !

S'ABONNER AUX VIDÉOS