Le Modus Operandi de la Peur #067



Le truc à comprendre avec la peur de notre esprit. C'est que c'est une peur très sournoise, qui ne se montre que rarement pour ce qu'elle est. Bien souvent elle se présente de manière indirecte. Elle agit de manière détournée et non assumée...

Bonjour et bienvenue,

C'est Bertrand de la Fondation MAGister,

l'école des héros du monde réel.

...

Dans les épisodes précédents, je vous disais que notre esprit encapsule notre conscience dans une réalité aménagée.

Je vous disais que notre raison trouvait plein d'excuses pour justifier notre situation et nous empêcher d'évoluer.

...

Et au fond pourquoi notre esprit fait ça ?

Pour nous protéger.

Parce qu'on a peur.

Peur de l'inconnu.

Peur du risque.

Peur des choses qu'on pourrait être si on s'en donnait les moyens.

Peur de ne pas comprendre quoi faire.

Peur de ne pas être à la hauteur.

Peur d'avoir fait les mauvais choix de vie.

Peur d'affronter les problèmes.

Peur des autorités.

Peur de ne pas être capable de s'en sortir ailleurs.

...

Alors pour couper le stress on s'encapsule dans un petit rêve éveillé, on s'aveugle l'esprit.

...

En fait, le truc à comprendre avec la peur de notre esprit.

C'est que c'est une peur très sournoise.

Elle ne se montre que très rarement pour ce qu'elle est, à savoir de la peur.

Bien souvent elle se présente de manière indirecte.

Elle agit de manière détournée et non assumée,

à travers notre perception de la réalité,

à travers notre idéologie,

à travers la rationalisation.

Elle manipule notre pensée.

...

Beaucoup de personnes sont inconsciemment dirigées par la peur sans s'en rendre compte.

Elles sont pleines de convictions sur le monde et la vie.

Sur ce qui est bon, sur ce qui est mauvais.

Sur ce qui a de l'intérêt, sur ce qui n'en a pas.

Mais ne réalisent pas que ces fortes convictions cachent des insécurités tout aussi fortes.

Des insécurités vis-à-vis de l'inconnu et vis-à-vis de leur ignorance.

...

C'est tellement typique et pratique de se convaincre que de toute façon,

certaines choses n'ont aucune valeur, et qu'on ne rate rien en restant éloigné d'elles.

Pour au fond éviter de sortir de notre zone de confort.

...

Et si on ne contrôle pas le double jeu de cette rationnalisation aussitôt que possible,

on finira bien souvent par construire une prison mentale,

et se prendre les pieds dans notre narration identitaire et idéologique plus tard dans notre vie.

...

Notre façon d'approcher la vie, notre paradigme existentiel, va devenir de plus en plus difficile à défendre et à justifier étant donné les manques qui vont s'accumuler en nous et qui vont faire muettement crier notre mal-être intérieur.

...

La rationalisation ça nous évite le stress d'instant en instant.

Mais force est de constater que ce n'est pas une solution idéale sur le long terme.

En aucun cas ça ne te fera éviter le stress dans la balance globale de ta vie.

En aucun cas.

...

Maîtriser cette peur de sortir de sa petite capsule de conscience est un des plus grand pouvoir qu'un être humain puisse avoir dans ce monde.

Et c'est un truc qu'on devrait apprendre à l'école parce qu'encore une fois cette peur agit de manière détournée,

elle manipule notre pensée et pourrit les fondements de notre existence sans qu'on ne s'en rende compte.

Le plus tôt tu prends conscience du modus operandi de ta peur, de sa façon d'opérer,

le mieux c'est.

...

En réalité sortir de sa petite capsule de conscience,

sortir de la matrice de son cerveau,

c'est dur seulement parce qu'on sait ce qu'on perd et qu'on ignore ce qu'on gagne.

Ce qui est le mode par défaut du cerveau, ne pas prendre le risque pour survivre.

Mais croyez moi vous n'allez pas mourir en bousculant et développant votre identité, en ouvrant votre idéologie, en entreprenant des projets modernes, etc.

Et ce qu'on peut gagner est toujours beaucoup plus gros que ce que l'on peut perdre ;

le monde est vaste.

Beaucoup plus vaste que votre cerveau par défaut ne peut l'imaginer.

...

Si les gens pouvaient savoir ce qu'ils peuvent vivre dans ce monde,

clairement il n'y aurait plus personne en mode cerveau par défaut,

à essayer de préserver son petit confort comme s'il était précieux.

Alors qu'il ne l'est pas.

...

...

Encore une fois notre cerveau est très fort pour dessiner des cibles là où les flèches de nos émotions se plantent.

Si vous ressentez de la peur, le cerveau va justifier votre peur.

Si vous ressentez de l'anxiété, le cerveau va justifier votre anxiété.

Et tout ça d'une manière qui ne vous rabaisse pas, au contraire,

ça semblera pratiquement toujours être très sensé.

Notre cerveau est très fort pour trouver les moyens de ne pas nous faire assumer nos faiblesses.

Il crée la réalité, l'identité et la narration associées à nos ressentis et en retour notre réalité, notre identité et la narration associée renforcent nos ressentis.
...
C'est pour ça que la méditation est si puissante d'ailleurs.

Elle agit directement au niveau des ressentis négatifs.

Et par la même elle empêche notre cerveau d'entrer dans des raisonnements à la con pour justifier ces ressentis négatifs.

...

On vit tous dans le même monde hypercomplexe.

Mais en même temps on vit tous dans des réalités simplifiées différentes.

Ma réalité par exemple, je pense, n'a rien à voir avec la réalité de la plupart des gens.

Parce que la réalité interne est un système de protection, un système de défense pour continuer à vivre sa petite vie.

Donc votre réalité interne, vos croyances, etc, en disent long sur votre façon de vous défendre.

...

Pour moi la meilleure défense, c'est l'attaque.

Arrêter de s'encapsuler, briser sa capsule, être inébranlablement optimiste et surmonter les obstacles.

Tout en prenant du recul sur les erreurs que l'on commet à mesure que l'on "attaque" la vie, pour ne pas les reproduire.

...

Actuellement, je pense que c'est vraiment comme ça que l'on peut s'en sortir le mieux dans la vie si on part d'en bas.

Et ce n'est pas une stratégie réservée aux fous-furieux,

il faut juste avoir le déclic,

et prendre conscience que l'on ne va pas mourir si on se désencapsule de notre façon d'être.

...

Parce que l'encapsulation est avant tout un mécanisme d'un autre âge.

Il y a des milliers d'années si tu te désencapsulais alors que ta capsule de conscience fonctionnait pas trop mal, oui, ça signifiait probablement ta perte.

Aujourd'hui non, pas du tout.

Aujourd'hui ça signifie plutôt ta croissance, ton épanouissement et même ton éveil spirituel.

...

...

On reviendra là dessus plus tard,

mais comprenez bien qu'il n'y a pas de sens, ni de réalité, ni d'histoire, ni d'identité, ni d'idéologie sans cerveau.

À partir du même monde objectif hypercomplexe, un cerveau peut créer une réalité limitante tout comme il peut créer une réalité inspirante.

...

Faire sortir les gens des limites de leur réalité,

c'est une des raisons pour lesquelles j'ai entamé ce projet de Fondation MAGister,

qui vous allez le comprendre si ce n'est pas déjà fait,

a des ambitions un peu délirantes et irréalistes sur Internet,

là où tout le monde pourra en entendre parler et se demander

"Qu'est-ce qu'il raconte ce mec ? Mais c'est quoi ce bordel, comment il peut dire ça, c'est pas possible ce qu'il dit".

...

Pratiquement personne ne se rend compte de la machinerie qu'on a dans le crâne, et de tout ce que ça implique pour notre existence.

Et bien sûr pratiquement personne ne parle de tous les trucs tordus de notre esprit, de toute cette manipulation dont il est capable.

On parle beaucoup des pouvoirs positifs de l'esprit, mais rarement de ses vilains pouvoirs.

Et bien sûr la raison pour laquelle pratiquement personne n'en parle c'est que notre esprit nous manipule pour ne pas qu'on l'expose.

Parce qu'il n'aime pas être exposé de la sorte.

Il préfère exposer ses bons côtés.

...

Et donc en fait j'ai envie d'exposer tout ça sur ma chaine.

J'ai envie de faire buguer le système identitaire, idéologique et narratif de la réalité de votre cerveau par défaut,

pour pousser votre conscience à en sortir et à se reconfigurer.

Pour vous pousser à changer  complètement de paradigme existentiel.

Vous amenez à réaliser que tout l'environnement dans lequel vous avez vécu jusque là était une structure mentale.

Un rêve éveillé.

Vous amenez à réaliser que vous percevez le monde à travers des lunettes invisibles.

...

Parce qu'il y a tellement de gens qui ne sont pas au courant que leur cerveau renforce leur identité, leur idéologie, leur réalité et leur système narratif,

et leur balance sans cesse du bullshit limitant pour se protéger.

Tellement de gens qui ne se rendent pas compte qu'ils ne sont jamais sorti de leur tête,

qui ne se rendent pas compte du potentiel à côté duquel ils passent dans le monde dans lequel ils vivent depuis toutes ces années,

tellement de gens qui sont enfermés dans le virus du pessimisme,

tellement de gens qui n'arrivent pas à croire à ce que je dis parce qu' "avec tout ce qu'on sait, ça se saurait sinon, on en aurait entendu parler".

...

Ben non, même la plupart gens qui travaillent sur le cerveau ils n'ont pas conscience de ces phénomènes.

Parce que les trucs les plus connus c'est ce qui renforce et réconforte l'encapsulation de nos cerveaux par défaut.

Certaines choses sont structurellement vouées à rester relativement secrètes.

Surtout au niveau de la communication mainstream.

...

Et sur ce,

On continue de parler de ces joyeuseries de notre esprit dans le prochain épisode !

En attendant,

je vous invite à vous abonner si ce n'est pas déjà fait,

à laisser un pouce bleu si vous avez apprécié cet épisode, ça m'aide pour le référencement.

Et quoi qu'il en soit je vous remercie de m'avoir écouté jusqu'au bout et je vous dis à très bientôt pour la prochaine vidéo,

Ciao

>> Épisode suivant : Les plus grands secrets du monde se gardent d'eux-mêmes #068

<< Épisode précédent : Est-ce que mon esprit me manipule dans le bon sens ? #066

Maîtrisez votre esprit, développez votre conscience, élevez votre existence !

S'ABONNER AUX VIDÉOS