La sagesse ne peut pas véritablement être diffusée #069



Quand on comprend quelque chose d'important, c'est assez naturel de chercher à le capturer pour pouvoir le communiquer à d'autres. Mais en réalité, chaque individu doit se réapproprier la sagesse du monde à travers son propre vécu.

Bonjour et bienvenue,

C'est Bertrand de la Fondation MAGister,

l'école des héros du monde réel,

À la fin du dernier épisode, je vous disais que la narration identitaire ne s'arrête jamais.

Toute pensée dont vous avez eu conscience, est venue en relation à une autre, qui est venue en relation à une autre, etc, etc.

Donc c'est techniquement impossible d'avoir des gros sauts de conscience.

...

Le stade de réalisation auquel vous êtes actuellement,

vous avez mis tout votre vie pour y arriver.

...

Du coup ce n'est pas si con ce que certains disent,

que tout arrivera au bon moment dans votre vie.

On ne découvre les choses de ce monde que lorsqu'on est prêt à les recevoir dans notre histoire.

Parce qu'on n'accède jamais au monde extérieur.

On ne fait qu'accéder à soi-même.

...

L'interprétation que vous faites de mes paroles en ce moment même dépend de votre identité, de vos connaissances, de vos routes cérébrales, de votre paradigme existentiel et de la narration de votre vie,

qui vous servent de cadre d'interprétation.

Je ne peux pas prédire les conséquences qu'elles vont avoir sur vous, mes paroles.

...

Et bien souvent ce que je dis est très mal interprété.

Il y a plein de gens avec mes premières vidéos qui ont sincèrement pensé que ce que je disais ne voulait objectivement rien dire.

Que ça n'avait aucun sens.

Et qui me l'ont dit avec une assurance très forte.

Sans penser une seule seconde, qu'ils n'avaient pas - ou tout du moins pas encore - les capacités de comprendre le sens qui est véhiculé par mes mots.

Ce qui d'ailleurs s'inscrit complètement dans une attitude d'encapsulation et de cerveau par défaut.

De remettre en question l'autre plutôt que soi-même.

Pour ne pas se confronter à sa propre ignorance.

...

Les sentiments de rejet, de ridicule, d'absurdité, de condescendance et de malaise que l'on peut ressentir quand ce que raconte une personne nous semble être du grand n'importe quoi.

Il ne faut pas se méprendre, c'est une réaction primitive d'encapsulation de notre part.

Pour nous pousser à nous éloigner de tout ça et rester dans notre petit monde idéologique.

...

Souvent quand on est exposé à des idéologies et des contextes étrangers dont on ignore pratiquement tout, l'encapsulation de notre conscience y est hyper hermétique.

On se met au dessus de tout ça,

on essaie même pas de s'en rapprocher mentalement,

comme si c'était idéologiquement puant.

...

Mais quand on maintient notre exposition à ces idéologies et que l'on s'ouvre à leur valeur,

notre cerveau commence à tapisser un contexte d’interprétation sensé,

il se connecte progressivement avec le sens qui est véhiculé.

Et plus ça va plus notre perception change et plus on parvient à interpréter

ce qui est dit positivement, sans réaction émotionnelle d'interférence.

...

...

Et tout ça, ça renvoie à des principes hérmétiques qui sont vieux comme l'histoire de l'homme.

"Les lèvres de la sagesse sont closes excepté aux oreilles de l'entendement."

C'est méga-cliché mais c'est tellement vrai.

Encore une fois,

Parfois tu donnes des solutions aux gens et c'est comme s'ils ne la voyaient pas.

Parfois tu dis exactement la même chose à plusieurs personnes et tu te rends compte que chacun l'interprète vis-à-vis de son identité et son paradigme existentiel.

Donc je ne m'attends aucunement à ce qu'elles vous fassent nécessairement réagir dans le bon sens mes paroles.

Il n'y a que les personnes qui dans leur identité et leur narration actuelle,

sont prêtes à recevoir ce que je dis,

que ça peut faire réagir dans le bons sens.

Les autres ne vont pas trop comprendre ou trouver ça bizarre et farfelu ce que je dis,

ça ne va pas s'intégrer à leur narration, ni venir compléter leur idéologie.

Ce qui est tout à fait normal.

Il faut être stupide et égocentré pour en vouloir aux gens de ne pas vous comprendre.

...

La communication ce n'est pas évident.

...

Encore une fois on rêve le monde.

Deux personnes c'est deux rêves différents.

Et ce n'est pas forcément évident de les synchroniser s'il n'y a aucun points d'ancrage.

Parce qu'on peut rapidement s'échanger des croyances oui,

mais pas les paradigmes, les cadres, la cohérence, les routes mentales qui nous permettent de bien les comprendre ces croyances.

...


Plus ça va plus je suis convaincu qu'on ne peut vraiment comprendre les choses que quand on les a déjà ressenties avant,

sans qu'elles ne soient articulées.

C'est à dire que si vous comprenez la valeur de ce que je dis en ce moment,

la seule chose que j'arrive à faire,

c'est connecter des points qui n'étaient pas connectés,

et ainsi articuler logiquement la valeur qui est déjà en vous.

C'est à dire que mes mots font echo avec certaines de vos expériences et les font résonner de telle sorte que cela génère du sens.

...

...

Tout a déjà été dit dans le passé.

Toute la sagesse de ce monde a déjà été découverte.

Il suffit de lire des vieux livres spirituels, ou même des foutues citations comme il en existe tant.

...

Mais cette sagesse... même si elle est là.

Même si on l'a déjà entendue.

On ne peut la comprendre et l'écouter pleinement que quand on est prêt à la recevoir dans l'histoire de sa vie.


Elle ne peut véritablement pénétrer notre esprit que quand on a l'expérience passée pour l'absorber.


Et ainsi chaque individu doit se réapproprier la sagesse du monde à travers son propre vécu.

La sagesse n'est pas quelque chose que l'on peut véritablement diffuser.


C'est pour ça encore une fois que les medias généraux, le "mainstream", c'est tout à fait normal que ce ne soit pas le reflet de ce que l'humanité peut faire de plus profond, loin de là.

Et ce n'est pas la faute des gens qui dirigent les médias.

Parce que la popularité est son propre directeur.

Les gens qui dirigent les medias mainstream ne font que suivre la direction de la popularité.

...

Et on en reparle dans le prochain épisode !

En attendant,

je vous invite à vous abonner si ce n'est pas déjà fait,

à laisser un pouce bleu si vous avez apprécié cet épisode, ça m'aide pour le référencement.

Quoi qu'il en soit je vous remercie de m'avoir écouté jusqu'au bout

et je vous dis à très bientôt pour la prochaine vidéo,

Ciao

>> Épisode suivant : La popularité est son propre directeur #070

<< Épisode précédent : Les plus grands secrets du monde se gardent d'eux-mêmes #068

Maîtrisez votre esprit, développez votre conscience, élevez votre existence !

S'ABONNER AUX VIDÉOS