Développez votre conscience des fonctionnements de votre esprit et de la réalité,

et utilisez ce savoir pour élever votre existence !

L'impact de ce qu'on laisse rentrer dans notre cerveau #081



Les informations mentales, c'est à dire les idées, les croyances, les histoires que vous entendez, que vous lisez, que vous vous racontez, etc, c'est littéralement de la nourriture, qui affecte autant votre physiologie que les aliments que vous ingérez.

Bonjour et bienvenue,

C'est Bertrand de la Fondation MAGister,

l'École des Héros du Monde Réel.
...

Dans les derniers épisodes, j'ai commencé à vous expliquer que l'effet de guérison placebo qui se déclenche dans notre organisme quand on prend un faux médicament mais que l'on croit que c'est un vrai médicament,

c'était juste un exemple de l'effet de la perspective narrative sur la dynamique énergétique et physiologique de l'organisme.

Juste un exemple de l'effet de la réalité interne, de l'identité et de la narration consciente sur la dynamique énergétique et physiologique de l'organisme.

...

Du coup il faut comprendre que les informations mentales,

c'est à dire les idées, les croyances, les histoires que vous vous racontez, les histoires que vous lisez, les histoires que vous entendez, etc,

c'est littéralement de la nourriture, qui affectent autant votre physiologie que les aliments que vous ingérez.

...

Moi je fais davantage attention à ce que je laisse rentrer dans mon esprit et dans mon histoire que ce que je laisse rentrer dans mon estomac.

Parce que c'est plus difficile de gérer ce qu'on laisse rentrer dans notre esprit que ce qu'on laisse rentrer dans notre estomac.

...

Pour tout vous dire dans la vie, je parle à très très peu de personnes et je ne reste pas en contact avec des personnes qui ont un mode de vie ou une mentalité qui ne m'intéressent pas.

Si je parle à quelqu'un c'est que je l'estime beaucoup et que je sens qu'elle ne va pas m'emmener dans tes territoires mentaux qui ne m'intéressent pas.

Ou tout du moins c'est que je sens dans cette personne un potentiel d'échange positif ou enrichissant.

Peu importe la dimension.

Émotionnelle, intellectuelle, légère, profonde, etc.

C'est pas ça l'important.

...

De la même manière, je n'écoute pas la plupart des constructions sociales,

et j'évite les situations dans lesquelles on est exposé à des informations de ce type.

...

Je considère que la plupart des gens perdent leur temps à déambuler dans ce type de constructions parce qu'ils n'ont pas d'identité auto-définie et qu'ils sont complètement inconscients de l'effet que ça a sur eux.

...

Pour tout vous dire ce n'est pas si rare que je me bouche les oreilles pour ne pas que certaines informations ambiantes rentrent dans mon cerveau et être conditionné à trouver ça normal.

...

Je fais très attention à ne pas rentrer dans un paradigme existentiel où c'est complètement normal de laisser tout me rentrer dans la tête sans faire attention et sans croire que ça ne changera rien en moi.

...

Non.

Tout ce que vous laissez rentrer dans votre tête c'est une forme d'apprentissage et de transformation ;

il n'y a vraiment rien d'anodin.

On est constamment en train d'apprendre et de transformer progressivement son identité, même dans la stabilité.

...

Et vous n'avez pas idée à quel point les gens qui vous entourent, les livres que vous lisez, etc, influencent votre inconscient, votre identité, votre paradigme existentiel et donc en conséquence comme on l'a vu dans les deux épisodes précédents,

influence votre dynamique physiologique.

C'est violent.

On se nourrit littéralement les uns et les autres.

...

Donc moi j'ai une diette très strice là dessus.

Et tant pis si ça fait de moi une sorte d'asocial.

Je n'ai aucun scrupule avec ça.

Parce que je suis sûr et certain que d'ici un paquet d'années,

on sera beaucoup plus au courant de l'importance des influences mentales.

Et on se dira "oh c'est fou les gens à l'époque ils étaient sales et arriérés, ils n'avaient aucune hygiène mentale,

ils laissaient tout rentrer dans leur tête sans se préoccuper de l'impact que ça a."

...

...

Vous savez il y a peine deux siècles, les docteurs ils ne se lavaient même pas les mains dans les hôpitaux.

Et ils n'avaient aucun idée que c'était la cause de la transmission d'un paquet de maladies.

...

De nos jours, on commence à comprendre que ce qu'on bouffe a beaucoup d'influence sur nos humeurs, sur le type de pensées qui nous arrivent à l'esprit, etc.

On commence à bien comprendre qu'un changement de régime alimentaire peut créer ou faire disparaître un état dépressif chez un individu.

...

Et encore une fois dans un paquet d'années, moi je vous garantis qu'on comprendra bien qu'un changement de régime d'informations et d'influences mentales peut radicalement transformer une personne.

...

On n'est pas une vulgaire éponge humaine, mais quand même on absorbe beaucoup beaucoup les influences externes,

On n'est certainement pas une entité statique et imperméable.

...

...

Imaginez si on pouvait créer deux clones de vous.

Et à partir d'aujourd'hui un de ces clones passait un an dans un environnement dans lequel il est massivement exposé à des influences mentales négatives.

Et l'autre passait un an dans un environnement dans lequel il est massivement exposé à des influences mentales positives.

Au bout d'un an, à la fin de l'expérience, les deux clones qui étaient au départ identiques seront devenus complètement différents.

...

Bref, quel clone de vous-même êtes vous en train de devenir à travers l'environnement et les influences auquels vous vous exposez ?

...

En ce qui me concerne,

Assez régulièrement j'essaie de prendre du recul sur mon évolution personnelle et sur la trajectoire de ma vie d'une période à une autre.

Et j'essaie de relier ça avec les différentes influences qui sont rentrées dans ma vie.

J'essaie de retracer d'où sont venus les changements qui me sont arrivés.

Qu'est-ce qui y a contribué, etc.

...

Le but de cet exercice, c'est d'une part de réaliser que, que je le veuille ou non,

je change progressivement sans m'en rendre compte.

Et d'autre part le but de cet exercice c'est de choquer ma conscience pour réaliser que tout est lié,

et que tous les changements qui ont eu lieu en moi, et où j'en suis arrivé actuellement,

c'est parfaitement logique étant donné les influences que j'ai eu.

...

Et cet exercice mental il me permet de me rendre compte que je n'ai pratiquement aucun contrôle sur les changements que vont déclencher en moi les différentes influences auxquelles mon esprit va être exposé.

C'est à dire que cet exercice il me fait bien comprendre que si je laisse rentrer certaines influences dans ma vie,

elles vont avoir des répercussions particulières, et je ne pourrais pas y faire grand chose.

...

Et donc cet exercice mental il permet de me rendre stratégiquement responsable de ce que je laisse rentrer dans ma vie,

pour bien évoluer dans les directions dans lesquelles je veux évoluer.

..

On reviendra là dessus plus tard, mais pour devenir un maître, il faut contrôler l'incontrôlable.

Et cet excercice il s'ancre totalement dans ce principe.

Dans le sens où il faut contrôler son environnement d'influence,

parce que tu ne peux pas contrôler l'influence qu'il a sur toi.

...

...

En fait j'ai une stratégie pro-active de préservation de ma direction, de mon identité, de mes valeurs, de ma norme, de mon alignement interne.

Une sorte de système immunitaire mental.

Je ne m'autorise que quelques écarts et je n'autorise le monde qu'à me désaligner un tout petit peu.

Sinon c'est la porte ouverte à tous les microbes et à toutes les dérives.

...

...

Franchement il y a des gens "normaux", qui me font un peu peur, je n'ai pas envie de devenir comme eux.

Je n'ai pas envie de penser comme eux,

je n'ai pas envie d'avoir les mêmes comportements qu'eux,

etc.

Je n'ai pas envie que mon cerveau absorbe leur façon d'être.

...

Et on en reparle dans le prochain épisode.

En attendant je vous invite à vous abonner si ce n'est pas déjà fait,

à laisser un pouce bleu si vous avez apprécié cet épisode, ça m'aide pour le référencement.

Quoi qu'il en soit je vous remercie de m'avoir écouté jusqu'au bout

et je vous dis à très bientôt pour la prochaine vidéo,

Ciao