Faire ce qu'il faut pour gagner le long jeu #101



Si tu ne prends pas en compte le long jeu dans ta vision du monde, tu es grosso-modo aveugle à ce qui peut te permettre de le gagner.

Bonjour et bienvenue,

C'est Bertrand de la Fondation MAGister,

l'École des Héros du Monde Réel.

...

À la fin du dernier épisode, je vous disais que

si je n'étais pas arrogant envers la vie et au clair avec ma détermination de réussir je suis sûr que

mon processus de création, de réflexion, de vision, etc n'aurait rien à voir,

et surtout je suis sûr que je me serais fait écraser par l'impuissance apprise,

j'aurais déjà abandonné parce ce que je fais encore maintenant n'a de sens qu'en tant que le début d'un très très long chemin.

Ce qui veut dire que je pars du principe que je vais aller jusqu'au bout de ce chemin.

Je suis très au clair à ce niveau.

...

Encore une fois, comme je vous le disais dans l'épisode 44, il faut regarder loin devant pour avoir un bon équilibre.

Je sais que dans 10 ans, dans 20 ans, dans 30 ans je serais toujours là à avancer.

Je ne ferme pas les yeux sur le futur lointain.

Je ne vis pas dans le brouillard.

Et donc dans le présent je pense comme le genre de personne qui sera toujours en train d'avancer dans les décennies à venir.

Je ne me stresse pas inutilement.

Je suis serein.

Je fais ce qu'il faut pour avancer dans la bonne direction, c'est tout.

...

Je pratique mon approche méditative à la détermination axée sur le développement de fond,

que je vous ai explicitée à partir de l'épisode 19.

Parce que je suis convaincu qu'à long terme, le travail de fond ça paie.

Ouais pendant les premières années, quand tu fais tes armes,

ça ne paie pas c'est sûr.

Tu as l'impression de travailler dans le vide.

Mais à un moment donné, quand tu as bien forgé tes armes,

ça fait une différence quand même.

Ça fini par te démarquer.

Je le vois bien maintenant, sans vouloir me la péter,

En termes d'idées, le contenu que je produis il est dans une autre catégorie que la plupart des contenus que l'on trouve sur YouTube.

C'est moins superficiel on va dire.

Et la raison derrière ça, c'est tout le travail de fond qu'il y a derrière.

Il y a une forme d'artisanat dans mon contenu,

parce que personnellement je n'aime pas vraiment le contenu qui n'a pas été bien pensé à l'avance.

Après c'est la mode, c'est dans l'air du temps, de produire des vidéos à la volée un peu à l'arrache,

mais moi ce n'est pas vraiment mes valeurs.

Le seul avantage indéniable c'est que c'est plus authentique en termes de communication on va dire.

Mais en termes de contenu, je trouve ça assez limité en fait.

Et je préfère le contenu sérieusement réfléchi et travaillé à l'avance.

Après ne vous méprenez pas, je ferais sûrement des vidéos en freestyle dans le futur, mais elles ne remplaceront jamais les vidéos bien écrites à l'avance.

Parce que je me considère davantage comme quelqu'un qui écrit et met en forme des idées que comme quelqu'un qui fait des vidéos.

...

Bien sûr le contenu moins superficiel ça ne veut pas dire que c'est du contenu qui va attirer les masses.

Non. Pas du tout.

Je vous ai déjà expliqué que ce n'est pas comme ça que ça marche la communication mainstream dans les épisodes 68 à 70.

Mes vidéos les plus profondes c'est justement celles qui sont les moins vues d'ailleurs,

parce que ça vole complètement au dessus du paradigme de la plupart des gens,

il n'y a pas grand monde qui arrive à s'attacher à ce qui y est dit, à comprendre à quoi ça sert, et à en extraire de la valeur.

Au bout du compte, la valeur ne dépend pas de ce qui est émis, mais de ce qui est interprété.

Mais ce n'est pas grave, en fait c'est quelque chose qui me fascine qu'il puisse exister des secrets qui se gardent d'eux-mêmes,

alors qu'il n'y a plus aucune limite technologique à la communication si ce n'est celle de la conscience humaine.

Et d'ailleurs dans la prochaine série d'épisodes, on va attaquer du très très lourd à ce niveau,

alors accrochez vous bien !

...

Bref, travailler en profondeur mon contenu, ça ne veut pas dire que ça va faire du contenu qui va facilement attirer les masses,

mais ce n'est pas vraiment ma stratégie.

Ma stratégie en gros c'est de devenir le plus abouti possible dans ce que je fais,

de sorte à ce que sur le court terme,

à chaque fois qu'une personne qui a le potentiel d'apprécier la façon dont je développe mes idées tombe sur une de mes vidéos,

ce que je raconte fait tellement résonner quelque chose en elle,

qu'elle comprend assez rapidement d'elle-même qu'il y a de la valeur,

et elle s'abonne ;

sans avoir besoin de savoir qui je suis, sans avoir besoin de savoir si je suis quelqu'un de réputé, sans avoir besoin d'être sûr que j'ai des compétences, etc.

En gros sans avoir besoin de connaître ma valeur sociale.

Juste en interprétant la valeur de ce que je dis.

...

Et sur le long terme, c'est à dire d'ici plusieurs années, ma stratégie c'est que ce travail de fond me permette d'atteindre un niveau de développement me permettant d'installer une certaine autorité,

à savoir une valeur sociale ;

et que donc des personnes accèdent à mon contenu juste parce que j'ai une autorité dans ce que je fais.

...

Dans le réseau humain, c'est à partir du moment où tu deviens une autorité que l'aspect communication devient facile pour toi.

D'une part parce que la plupart des gens ne feront l'effort de s'attarder sur ce que tu fais que quand ils seront sûrs que ce que tu fais à de la valeur.

Par principe d'économie.

Et d'autre part parce que notre capsule de conscience collective est très limitée,

et que donc seules les têtes d'affiche de chaque domaine ont le privilège de rentrer dans cette conscience collective.

Il n'y a juste pas de place pour les poissons plus petits.

Et donc c'est un avantage inconsidérable en termes de communication d'être reconnu comme étant l'un des meilleurs dans son domaine.

Vous n'avez même pas idée.

Pratiquement tout le monde peut citer des noms de personnes qui sont au top de différents domaines, dans le cinéma, dans le sport, dans la musique, etc.

même pour des domaines dont on ne connaît rien, on peut souvent citer un ou deux noms.

Limite on n'a pas le choix de connaître ou pas ces noms, ça nous rentre dans le crâne d'une manière ou d'une autre.

Ça fait partie de notre conscience collective.

C'est dire encore une fois à quel point la transmission de l'information dans le réseau humain est extrêmement biaisée et pondérée par différentes choses.

...

Bref,

Peut-être que je me trompe, mais ça me semble vraiment improbable de produire par exemple 1000 vidéos avec un contenu travaillé,

et de rester une chaîne relativement peu connue.

...

Internet c'est comme une sorte d'océan.

C'est tellement vaste.

Et donc ouais j'arrive facilement à imaginer des chaînes avec du contenu très travaillé mais peu de vidéos et qui restent relativement inconnues pendant des années et des années,

comme des perles cachées dans l'océan.

Ça ça me paraît tout à fait possible.

Mais en revanche je n'arrive pas à imaginer des chaînes avec à la fois du contenu travaillé et une énorme quantité de videos

et qui restent inconnues pendant des années et des années.

Je pense qu'au bout d'un moment si tu n'arrêtes pas la production, tu deviens trop gros, et la visibilité se fait assez naturellement.

Il faut juste être régulier, et laisser le temps en temps.

Si je continue à mon rythme dans maximum 5 ans je serais arrivé à 1000 vidéos.

Sachant que j'ai déjà 400 scripts d'épisodes non publiés ébauchés en stock.

Parce que comme je vous le disais dans l'épisode 21,

je construis les textes de mes vidéos ensemble comme une espèce d'univers interconnecté.

C'est extrêmement bénéfique à la créativité de s'habituer à faire ça.

De s'habituer à mélanger plein de continuités mentales ensemble.

...

Et donc d'ici quelques années,

mon paquet de scripts va s'élargir,

et ma compétence orale sera vraiment pas mal aussi je pense ;

Depuis que j'ai commencé il y a déjà du mieux à ce niveau,

à tel point que je n'arrive plus à regarder certaines de mes anciennes vidéos parce que j'ai horreur des défauts que j'entends dans ma façon de parler.

Et ça c'est carrément bon signe,

ça veut dire que je m'améliore, et j'espère que je ressentirais la même chose dans les années à venir ;

parce que je sais que j'ai encore du chemin à faire à ce niveau ;

contrairement à l'écriture de contenu, c'est quelque chose pour lequel je n'avais pas vraiment fait de chemin avant ce projet.

Je n'ai pas du tout la même expérience derrière, et ça se sent.

Surtout en termes d'efforts.

Même si j'essaie de m'améliorer aussi vite que je peux.

...

Ça fait à peu près 2 ans et demi que j'ai crée ce projet.

Et depuis que j'ai commencé je m'entraîne tous les jours sans exception à mieux parler.

J'écris tous les jours sans exception aussi.

Je ne me laisse absolument aucune chance de ne pas m'améliorer sur la durée.

Encore une fois, s'il n'y a pas une météorite qui va s'écraser sur moi en chemin.

Il n'y a rien qui va m'arrêter,

et progressivement je vais le mener où je veux le mener ce projet.

Il faut juste se laisser le temps et accepter que progresser, c'est lent.

...

Et du coup le truc, c'est qu'étant donné le travail de fond qu'il y a derrière cette stratégie,

c'est très peu probable que quelqu'un d'autre propose le même contenu que moi.

Et c'est en ce sens que je suis serein, même si c'est une stratégie relativement lente.

Parce que oui il y a plein de chaînes sur le développement personnel qui émergent dans le présent,

et qui émergeront dans le futur.

En apparence il y a un max de concurrence et toutes les raisons de se précipiter.

Mais combien de personnes démarrent avec des années et des années de travail effectué en amont ?

Combien de personnes auront la même façon de travailler que moi ?

Pratiquement personne je pense, parce qu'on vit à une époque où on ne valorise plus vraiment cet artisanat dans la production.

On valorise la rapidité.

Et ça se sentira toujours.

On ne peut pas gruger l'attention au détail, le temps que ça prend et l'expérience qui se développe avec.

Sur le long terme, je suis convaincu que c'est toujours elle qui fait la différence.

Il y a quelque chose d'inimitable dans l'expérience.

...

Cela dit, si quelqu'un arrive à faire pareil que moi en ayant commencé après moi,

ben je lui tire mon chapeau parce que moi je me donne bien du mal,

je n'y vais vraiment pas à moitié et ça me coûte beaucoup de temps et d'énergie.

Mais encore une fois je pense que ça n'arrivera tout simplement pas.

...

Et donc c'est un conseil stratégique que je vous donne là pour entreprendre des choses.

On vit à une époque où on peut se sécuriser une voie par sa façon unique de travailler et d'investir son temps et son énergie.

Bien sûr, allez dans des domaines qui marchent, ou tout du moins des domaines qui ont du potentiel.

Efforcez vous de produire de la valeur.

Mais ne soyez pas un compétiteur.

Ne prenez pas les sentiers battus.

Faites ce qu'il faut pour vous créer un chemin unique.

Prenez le temps de faire attention à des détails auxquels personne d'autre ne fait attention.

Faites un travail de fond unique et original pour créer un cocktail de compétences et de connaissances que l'on ne retrouve nul part ailleurs.

Soyez un entrepreneur artisan.


...

Sur le court terme, c'est une stratégie qui demande énormément d'investissement.

Vous n'allez jamais gagner rapidement avec cette stratégie.

Mais sur le long terme, le retour sur investissement est énorme.

Perdre le long jeu, ça sera quasiment impossible.

Parce que vous allez finir par créer votre propre voie.

Et tout le monde sera libre d'entrer en compétition sur votre voie bien sûr.

Mais cela dit le seul moyen d'être vraiment compétitif dans cette voie ça sera de faire le même travail de fond que vous.

Et à ce niveau c'est très très improbable que quelqu'un puisse vous détrôner.

Parce que l'humanité est une structure beaucoup plus solide qu'on ne le croit.

...

Et sur ce on reparle de cette stratégie dans le prochain épisode,

En attendant,

je vous invite à vous abonner si ce n'est pas déjà fait,

à laisser un pouce bleu si vous avez apprécié cet épisode, ça m'aide pour le référencement.

Quoi qu'il en soit je vous remercie de m'avoir écouté jusqu'au bout

et je vous dis à très bientôt pour la prochaine vidéo,

Ciao

Développez votre conscience des fonctionnements de votre esprit et de la réalité,

et utilisez ce savoir pour élever votre existence !