Dieu, Psychoses et Expériences Spirituelles #0131



La psychose en gros c'est défini comme une perte de contact avec la réalité. Et ce qui est marrant c'est qu'il y a des personnes qui ont eu des expériences spirituelles prodondes et qui ont été diagnostiquées comme psychotiques.

Bonjour et bienvenue,

C'est Bertrand de la Fondation MAGister,

l'École des Héros du Monde Réel.


Pour le vingt-quatrième épisode de la série sur l'éveil spirituel et la sortie de la matrice de la perception existentielle, la matrice de notre propre création.

...

À la fin du dernier épisode je vous disais que l'Ego existe dans le relatif,

et ne pourra en ce sens jamais comprendre la perspective absolue offerte par l'éveil spirituel.

Même s'il essaiera de la déjouer cette perspective absolue.

...

En fait cette tentative de déjouer les concepts spirituels non-dualistes,

c'est particulièrement le cas quand on parle de Dieu de la manière dont j'en ai parlé dans cette série d'épisodes.

C'est excessivement rare de voir des gens ne pas se planter à ce sujet.

Et bizarrement ceux qui ne se plantent pas c'est ceux qui en ont eu l'expérience directe.

...

Quand on parle de Dieu et du divin dans le jargon spirituel non-dualiste,

ce n'est pas pour faire référence au Dieu des religions classiques,

qui lui est un concept complètement relatif,

faisait référence à un créateur dissocié de la création.

Un créateur ayant une forme particulière.

...

Non, quand on parle de Dieu et du divin dans le jargon spirituel non-dualiste,

c'est pour pointer vers des qualités de cet Absolu dont je vous parle.

Des qualités telles que l'omniprésence, l'intelligence et le pouvoir créateur.

Et à ce niveau il n'y a pas de distinction entre le Créateur et la Création.

Ce qui est l'une des raisons pour lesquelles on appelle la spiritualité la spiritualité justement.

Parce que dans la spiritualité on considère le Tout comme un seul grand Esprit.

Comme dans un rêve, tout est fait d'esprit.

...

Dieu n'a pas de forme si ce n'est la forme du monde tout entier qui évolue d'instant en instant.

Notre forme est une partie de sa forme.

Notre pouvoir de création est une partie de son pouvoir de création.

Notre intelligence est une partie de son intelligence.

Et le fait que l'on perçoit notre intelligence et notre pouvoir créateur comme quelque chose de spécial, ça fait partie du masque onirique de notre perception existentielle.

...

La plupart des gens anthropomorphisent beaucoup trop Dieu pour le comprendre,

c'est à dire qu'ils le conceptualisent grossièrement comme ils conceptualisent un être humain.

Parce que quand tu es coincé dans la matrice de la perception existentielle,

c'est pratiquement le seul moyen d'interpréter ce que Dieu peut être.

...

Cette conception "classique" de Dieu en tant qu'un être créateur,

on peut dire que c'est une conception enfantine de la part de l'esprit humain,

qui a lieu quand les capacités de conceptualisation de l'esprit ne sont pas assez développées pour se détacher du domaine de la concrétude et passer dans l'abstraction complète.

Cette image de Dieu c'est l'équivalent d'une histoire pour enfant,

c'est très imagé et ancré dans notre sens commun.

En fait quand tu es coincé dans la perception existentielle tu te sens obligé de séparer les choses et de donner une forme aux concepts que tu utilises.

Alors que justement, encore une fois, la réalisation de l'Absolu passe par une abstraction à un degré maximal.

Les formes ça fait partie du relatif.

Il n'y a aucune forme dans le domaine de l'absolu, si ce n'est la forme inappréhendable du Tout.

La forme sans forme du Tout.

...

Et évidémment quand tu es coincé dans la perception existentielle,

ta façon de conceptualiser les choses est inspirée de ta façon "naïve" de conceptualiser la vie humaine.

Ta façon "naïve" dans le sens ta façon quasi-innée de conceptualiser la vie,

ancrée dans ton sens commun.

...

Bref, et donc, vu que nous, en tant qu'êtres humains, on se voit comme les créateurs des choses que l'on crée.

Alors on a tôt fait de développer une théorie naïve sur le monde

et se dire que toute création à un créateur,

et que la création est une forme dissociée du créateur.

...

Autrement dit dès que l'on considère l'existence de Dieu en tant que force déterminante de l'Existence,

la plupart des gens l'imaginent naïvement comme une sorte d'être humain en mieux.

Ou tout du moins comme une sorte d'esprit humain en mieux.

Ce qui est une imagination typique d'un esprit coincé dans la matrice de la perception existentielle.

Également c'est typique de se demander pourquoi le mal existe si Dieu existe.

Pourquoi on peut avoir des vies de merde si Dieu existe,

etc.

...

Mais tout ça c'est du contraste perceptif qui n'est sensible qu'au sein de la matrice de la perception existentielle.

C'est comme les couleurs.

C'est du contraste pour guider et servir l'existence.

...

Et les gens ne comprennent pas que tout ça c'est Dieu.

Dieu est partout.

Il n'y a pas de distinction entre Dieu et la Création.

Ils sont identiques.

Le bien c'est Dieu, le mal c'est Dieu.

Tu es Dieu.

Je suis Dieu.

Ton écran est Dieu.

Le processus de compréhension que tu as de mes mots est Dieu.

...

Et si ça te paraît complètement con, repense au rêve.

Quand tu rêves la nuit,

ton esprit est absolument tous les éléments du rêve ;

ton esprit est tous les trucs qui te font vivre des émotions positives ;

ton esprit est tous les trucs qui te font vivre des émotions négatives ;

ton esprit est absolument toutes les causes et tous les effets du rêve.

Mais dans ce rêve, tu étais désidentifié de la plupart de ces choses pour ne t'identifier qu'à une sous-partie limitée.

Et tout ça tu le réalises quand tu sors du rêve.

C'est une évidence.

...

Réaliser que tout est Dieu, c'est exactement pareil mais à un niveau au dessus,

tu réalises que l'esprit de Dieu est partout quand tu sors de la matrice relative de la perception existentielle.

...

Pour réaliser Dieu de cette manière, tu dois faire abstraction de toutes les distinctions que ton Ego projette.

Et ce n'est pas évident,

il ne faut pas s'en vouloir de galérer,

parce qu'on n'est pas fait pour.

De la même manière qu'on n'est pas fait pour se rendre compte que quand on rêve c'est un rêve.

Mais avec certaines pratiques de conscience, on peut y arriver plus facilement.

Par exemple quand tu mets ta conscience sur tes rêves,

en tenant un journal de tes rêves par exemple,

eh bien indirectement tu augmentes progressivement ta lucidité quand tu rêves,

c'est comme s'il y avait deux passagers dans tes rêves,

celui qui vit le rêve subjectivement et celui qui l'observe avec du recul.

Et à travers l'observateur, tu vis davantage le rêve comme un trip ;

et tu te rends compte que c'est vraiment de la folie ce qu'il est capable de faire ton esprit quand tu dors.

Et du coup tu commences à sérieusement te demander s'il ne fait pas plus ou moins la même magie quand tu es éveillé.

Tu commences à te demander si tu n'es pas dans un trip cosmique.

Tu transfères ce que tu apprends dans tes rêves du sommeil, dans le rêve éveillé de la vie réelle.

Tu deviens un observateur de ta propre vie.

...

Un autre truc super-efficace pour se poser des questions sur l'activité qu'exerce ton esprit sur ta réalité,

c'est l'étude de la neuro-psychologie et des lésions cérébrales.

Il y a des cas de personnes vraiment incroyables qui mettent bien en avant à quel point on sous-estime la puissance d'auto-duperie de l'esprit humain.

Il y a des cas, tu te demandes comment c'est possible de vivre dans la réalité dans laquelle ils sont,

ça te paraît tellement insensé que tu te dis qu'ils se foutent de ta gueule et qu'ils jouent un jeu.

De ton point de vue c'est inconcevable qu'ils puissent être conscients et en même temps ne pas réaliser certaines choses et croire à leur réalité qui toi t'apparaît complètement délirante et distordue.

Mais non ils ne jouent pas un jeu.

Ou tout du moins ils ne jouent pas plus un jeu que tout le monde.

Notre Ego peut aller très très loin pour protéger son rêve de la réalité.

Et on en reparlera un de ces quatre.

En attendant si vous voulez lire un livre vraiment pas mal à ce sujet, je vous conseille de lire le livre "le fantôme intérieur" de V.S. Ramachandran.

...

Un autre truc que j'aime bien c'est d'étudier toutes les croyances New Age qu'ont beaucoup de gens parfaitement normaux,

croyances New Age qui sont pour moi un reflet d'une exagération du fonctionnement projectif de notre perception existentielle.

Je vous ai déjà parlé de la fameuse Loi d'Attraction de la pensée par exemple qui est l'exemple le plus répandu et le plus connu.

Et si vous ne l'avez pas vu, je vous invite à aller voir la série d'épisodes associés qui commence à l'épisode 48.

Mais sinon, par exemple l'autre jour je suis tombé sur une vidéo intitulée en anglais "3 choses que les extra-terrestres veulent que tu sâches".

Et dans sa vidéo le mec était hyper sérieux dans son discours,

il n'y avait pas une once de doute, c'était juste normal pour lui de parler de ça comme ça.

Et la plupart des réactions à sa vidéo pareil, c'était normal pour pratiquement tout le monde.

Et il y en avait un sacré paquets de réactions.

...

Et moi je me disais dans ma tête mais comment c'est possible.

Comment ils font pour ne pas voir que c'est du délire.

Et puis j'ai réalisé qu'à notre degré, on est tous autant que nous sommes dans une forme de délire relatif.

Et qu'on est incapable de voir en quoi notre délire est un délire.

Encore une fois on est justement fait pour ne pas connaître le monde,

on est fait pour rester dans l'ignorance absolue de telle sorte à permettre une nouvelle forme de connaissance relative qui va servir à guider notre existence.

C'est juste le contraste entre notre "délire" et celui des autres qui nous choque.

...

Chacun de nos esprits s'efforce de percevoir la réalité de telle sorte à guider notre existence.

Et les croyances New Age font totalement partie de ce système de guidage.

En fait je suis convaincu que ça aide vraiment bien les croyances New Age,

étant donné que de manière générale les personnes qui les ont,

m'ont vraiment l'air plus heureuses que les personnes qui ne les ont pas.

...

On pourrait se dire "eh ben dites donc, heureux les ignorants hein"

mais ça serait se voiler la face sur notre propre ignorance.

On croit qu'on connaît plus, mais c'est juste qu'on connaît différemment,

et qu'on juge ce qu'est la connaissance et ce qu'est l'ignorance par rapport à nos prorpes critères.

On a tous notre façon de segmenter et d'organiser la réalité.

Que l'on considère comme LA référence pour être en contact avec la réalité.

Alors qu'au fond, c'est juste ta référence, c'est tout.

...

D'ailleurs vous savez j'ai lu de livres sur la psychose.

Et la psychose en gros c'est défini comme une perte de contact avec la réalité.

Et ce qui est marrant c'est qu'il y a des personnes qui ont eu des expériences spirituelles d'identification sans limites, d'identification avec l'Absolu, d'identification avec Dieu,

et qui ont été diagnostiquées comme psychotiques.

Comme si avoir ce genre d'expériences spirituelles c'était forcément le signe d'une perte de contact avec la réalité.

Alors que non.

De  bien des manières, c'est plutôt l'inverse en fait.

C'est une perte de contact avec la matrice relative de la perception existentielle certes,

mais c'est une entrée en contact avec la réalité absolue.

...

Mais bien sûr quand tu es coincé depuis toujours dans la matrice de la perception existentielle,

et que tu observes et interragis avec une personne qui en est sorti,

vis-à-vis de ton contexte à toi,

le premier truc qui te vient à l'esprit c'est que cette personne est dans une sorte de psychose.

...

...

D'une certaine manière c'est dément à quel point on passe complètement à côté de notre condition.

C'est dément à quel point on peut soutenir notre conscience de nous-mêmes en étant aussi inconscient de nous-mêmes.

C'est vraiment paradoxal.

On est à la limite de la magie.

Mais ce qui est marrant c'est que même de raisonner de manière "meta" comme ça sur notre condition,

de prendre du recul sur notre condition,

c'est une forme de délire.

Tu crois que tu fais du meta sur ta condition,

tu crois que tu prends du recul sur ta condition,

mais en fait non tu restes en plein dedans.

Tu ne peux pas t'en échapper par la pensée.

...

...

Bref, sinon évidemment pour augmenter ta conscience de toi-même,

la contemplation de diverses questions et sujets marche plutôt bien.

Par exemple contempler où est-ce que tu te situes dans le monde. Où sont tes limites.

Est-ce que tu es dans ton corps ?

Si oui, où est-ce que tu es dans ton corps ?

Plutôt dans ton ventre ? Dans ton doigt ? Dans ta tête ? Dans tes pieds ?

Si on enlève progressivement des parties de toi à partir de quel moment tu n'es plus toi ?

...

Également contempler les toiles infinies de causes dont je vous parlais au début de l'avant dernier-épisode.

Pour chaque objet qui vous entoure vous essayez de contempler la toile infinie de causes qui a mené à sa création.

...

...

On peut faire des parallèles également.

Encore une fois le rêve ça marche bien.

La simulation aussi.

Et on en reparle dans le prochain épisode d'ailleurs !

En attendant je vous invite à vous abonner si ce n'est pas déjà fait,

à laisser un pouce bleu si vous avez apprécié cet épisode, ça m'aide pour le référencement.

Quoi qu'il en soit je vous remercie de m'avoir écouté jusqu'au bout

et je vous dis à très bientôt pour la prochaine vidéo,

Ciao

>> Épisode suivant : Ce que l'Ego a du mal à comprendre sur le Monde #0132

<< Épisode précédent : Perception, Ego et Survie #0130

Maîtrisez votre esprit, développez votre conscience, élevez votre existence !

S'ABONNER AUX VIDÉOS